[Prev][Next][Index]

Space News InNet 177




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                           Space News InNet                          |||
|||               Une production Space News International               |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||  Periodique d'informations  et  d'actualites  internationales  sur  |||
|||  l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences  connexes  |||
|||  distribue gratuitement par liste de diffusion sur l'Internet.      |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||     Abonnement en ligne sur : http://www.sat-net.com/space-news     |||
|||  ou  transmettez  un  mail  a : Majordomo@tags1.dn.net  comportant  |||
|||           uniquement le texte : subscribe sat-space-news            |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 177                       vendredi 14 novembre 1997


	Sommaire

	Le mois des pleiades
	Premier succes pour Ariane 5
	La France renonce au CRV / CTV
	L'echec du lanceur bresilien VLS-1
	Les futurs satellites japonais
	OHB va lancer trois satellites avec Cosmos
	Recuperation de Photon 11 et Mirka
	Mercure pour les Nations Unies
	Mir serait abandonne en 1999
	Nouveaux satellites Discovery
	Hughes equipe la Russie

	Rectificatif du 176


LE MOIS DES PLEIADES
--------------------

Chez les Egyptiens, novembre etait  le  mois  des  Pleiades  auxquelles  il
arriva de diviser l'annee: dans le calendrier  polynesien,  deux  semestres
dits Matarii I Nia et Matarii I Raro (Pleiades dessus et Pleiades  dessous)
furent ainsi definis.

L'importance attachee a cet amas de la constellation du Taureau ne manquera
pas d'etonner. Tout en tenant plus de place que la Lune dans notre ciel, il
est minuscule en regard de ses grandes formations. Mais sa petite taille le
rendit remarquable, facile a reperer et une coincidence avec les saisons  a
joue. Dans nos regions, il apparait a l'approche de l'hiver  alors  que  la
navigation en mer devient  perilleuse.  Les  naufrages  se  multipliant  en
novembre, les Pleiades devinrent un symbole: ce n'est pas un hasard  qu'une
fete des morts ait ancestralement ete placee a cette epoque de l'annee.

Pour  les  scientifiques,  il  s'agit,  a   environ   400   annees-lumiere,
c'est-a-dire tout pres de nous dans  la  galaxie,  d'un  amas  dont  les  6
principales etoiles sont tres bien visibles a l'il  nu.  5  d'entre  elles
suggerent le dessin d'un cerf-volant dont Atlas designe la queue, son corps
etant constitue par 4 etoiles ayant recu les noms de filles d'Atlas.  A  la
jonction entre ce corps et la queue, Alcyone (avec une magnitude voisine de
3) est la plus brillante des Pleiades: c'etait la Poule quand  les  paysans
voyaient dans l'essaim une poussiniere. Les trois  autres  Pleiades  de  ce
corps sont Merope, Maia et Electre. Non loin de Maia, hors du  cerf-volant,
on decouvre Taygete. Autant de noms qui  remontent  a  Virgile  et  meme  a
Aratos.

Nous evoquons 6 etoiles. En fait les Pleiades offrent un test  optique  car
par un ciel  tres  degage,  pres  de  Taygete,  vous  apercevrez  peut-etre
Celaeno, voire 10 etoiles au total si votre vue est  excellente  et  14  si
elle est extraordinairement percante, le record car cela aussi  est  devenu
matiere a record etant 18 Pleiades discernees a l'il nu. Avec une lunette,
vous denombrerez jusqu'a 1.000 etoiles, sans  toutefois  pouvoir  pretendre
que toutes se trouvent simultanement dans le champ, de sorte qu'une fois de
plus, nous conseillons l'usage de  jumelles:  elles  donnent  le  spectacle
magnifique d'environ 200 etoiles dont la repartition revele la structure de
cet amas que les astronomes disent ouvert.

Par contraste avec les amas globulaires riches de dizaines ou de  centaines
de milliers d'etoiles vieilles de milliards d'annees  un  amas  ouvert  est
jeune: 60 millions d'annees sont imputes a la  condensation  ayant  enfante
les Pleiades et elles n'ont pas eu  le  temps  de  beaucoup  se  disperser.
Separees aujourd'hui par une distance moyenne  de  1  annee-lumiere,  elles
constituent un systeme couple plonge dans le grand  nuage  non  entierement
dissipe et  bien  discernable  dans  un  telescope  qui  les  a  enfantees.
Particulierement dense autour de Merope, il s'est revele fait de gaz froids
avec des poussieres d'une taille moyenne de 0,1 micron.

Pour nous permettre d'en savoir davantage, en cette epoque de l'annee  tres
propice a l'etude des Pleiades du fait qu'elles se trouvent a peu pres dans
une  direction  antisolaire,  deux  instruments  en  orbite  sont   mis   a
contribution: Hubble et ISO. Le telescope infrarouge europeen joue en effet
les prolongations. Il avait ete lance le 12 novembre 1995 de sorte que nous
allons feter son deuxieme anniversaire. Ses 2.140 litres  d'helium  liquide
avaient ete prevus  pour  18  mois  de  service.  Mais  plusieurs  facteurs
favorables ont joue,  a  commencer  par  un  temps  tres  faible  entre  le
remplissage du reservoir d'helium et le lancement d'ISO; or la consommation
d'un systeme de refrigeration est cinq fois plus forte  sur  la  Terre  que
dans l'espace. Par la suite, lorsqu'ISO s'est  trouve  en  orbite,  on  eut
l'heureuse surprise de voir son helium disparaitre moins  vite  que  prevu.
Ainsi avait-on annonce une extension de la mission de juin 1997 a septembre
1997. On attend maintenant qu'ISO fonctionne jusqu'en mars 1998.

Et dans cette perspective, un programme complementaire a ete adopte. ISO  a
ete mis au repos fin septembre et debut octobre parce que l'inclinaison  de
son orbite lui vaut, a l'equinoxe, de rester assez longtemps  dans  l'ombre
de la Terre, mais cet observatoire spatial est maintenant dirige  vers  des
cibles telles que la constellation d'Orion avec  sa  nebuleuse  M42  et  le
Taureau ou se trouvent a la fois les Hyades et les  Pleiades.  Pour  rendre
compte de la naissance d'une  famille  d'etoiles,  les  astronomes  ont  un
dossier encore leger ou ne figurent guere que  deux  pieces.  La  premiere,
locale, est la retroaction par laquelle, des l'instant  ou  des  conditions
critiques ont ete depassees, la  contraction  d'une  masse  de  gaz  et  de
poussieres se poursuivra avec creation de  temperatures  de  plus  en  plus
elevees, jusqu'a allumage d'une etoile. La  seconde  est,  a  l'echelle  du
nuage, le desequilibre provoque par cette retroaction;  elle  en  declenche
d'autres, de sorte  que  les  etoiles  apparaissent  par  grappes,  chacune
tendant vers un equilibre apres des soubresauts du  fait  de  son  activite
propre. Cela dans  le  cadre  d'echanges  toujours  entretenus  en  ce  qui
concerne les Pleiades avec le nuage progeniteur.

Albert Ducrocq, Air & Cosmos


PREMIER SUCCES POUR ARIANE 5
----------------------------

Dix-sept mois apres l'echec du premier vol  de  qualification,  le  nouveau
lanceur europeen Ariane 5 a enfin reussi a placer sa charge utile en orbite
le 30 octobre. Ce second vol de qualification a en effet ete  satisfaisant,
meme s'il n'a pas ete parfait.

Le lancement etait prevu a 14 h 00 (heure de Paris). Toutefois, un arret de
chronologie est intervenu a 48 s du tir en raison d'une  anomalie  dans  la
commutation electrique entre l'ensemble de lancement ELA-3 et les batteries
de bord du lanceur. Lors de  la  verification,  l'alimentation  sol  de  la
telemesure de retombee des boosters a poudre indiquait 150 mA au lieu d'une
valeur nulle. Une fois le probleme regle, la  sequence  synchronisee  a  pu
reprendre 7 min avant 1m decollage qui est finalement intervenu a 14 h 43.

Pour  ce  deuxieme  vol,  les  responsables   avaient   effectue   quelques
modifications. D'abord, le moteur  Vulcain  et  les  centrales  inertielles
montes sur AR502 provenaient du lanceurAR503. Ensuite  la  modification  du
carneau d'ELA-3 pour le retour des gaz chauds a permis de ne pas avoir trop
de fumee lors du decollage. Enfin, le  phenomene  dit  de  "buffeting"  qui
provoque des instabilites aerodynamiques avait ete regle  par  un  carenage
sur la partie arriere du lanceur qui avait ete  teste  en  soufflerie.  Les
marges concernant les oscillations de poussee des boosters a poudre avaient
ete augmentees de 50 %, mais il faudra plusieurs  vols  avant  d'avoir  une
meilleure estimation des performances. Selon Daniel Mugnier, directeur  des
lanceurs au CNES (qui remplacera Claude Quievre chez Arianespace  apres  ce
vol), il n'y a pas eu de probleme de vieillissement des boosters. Quant aux
deux moments cruciaux du lancement, qui n'avaient pu etre  testes  lors  du
premier vol (la separation des boosters a poudre et l'allumage dans le vide
de l'etage superieur EPS), ils ont donne entiere satisfaction.

La separation des boosters a poudre a ete filmee par les cinetheodolites du
centre spatial guyanais tandis  que  les  parachutes  de  l'institut  russe
Parachutostroenie ont permis de les  recuperer  en  mer.  Les  bateaux  ont
repere les boosters a  20  km  de  l'endroit  ou  ils  se  trouvaient.  Les
resultats devront faire l'objet d'une premiere analyse dans trois  semaines
(niveau zero), puis d'une analyse plus approfondie de quatre ou cinq  mois.
Les points importants pour le vol suivant seront traites prioritairement.

A l'issue de ce vol reussi, Daniel  Mugnier  a  toutefois  indique  que  le
couple en roulis genere par les deux echappements de turbopompe  du  moteur
Vulcain avait ete beaucoup plus fort que prevu. Ce  couple  a  provoque  un
ballottement important des ergols dans le reservoir de l'etage  cryogenique
principal (EPC). Afin de ne pas faire fonctionner les turbopompes  a  vide,
ce qui provoquerait leur cavitation, des cales indiquent un niveau  minimal
d'ergols a l'ordinateur de bord qui ordonne alors l'extinction du Vulcain a
la 583e s de vol. Cependant, le ballottement excessif a donne de  mauvaises
indications aux cales qui ont provoque une extinction prematuree du  moteur
alors qu'il manquait environ 200 m/s a  la  vitesse  de  separation  du  3e
etage.

L'etage superieur EPS a  rattrape  une  partie  du  manque  de  vitesse  en
fonctionnant  jusqu'a   l'epuisement   des   ergols.   Toutefois,   c'etait
insuffisant puisque l'orbite etait de 524/27.000 km au lieu  de  580/36.000
km. L'EPS, qui a fonctionne 1.100 s, aurait du fonctionner  pendant  encore
10 a 20 s pour compenser totalement le manque  de  vitesse.  Si  la  charge
utile avait ete obligee d'utiliser ses propres moteurs pour se  placer  sur
l'orbite prevue, il  aurait  perdu  deux  ans  de  duree  de  vie.  L'autre
consequence de cet arret premature a ete la chute de l'EPC a l'ouest de  la
Nouvelle-Guinee, soit a 8.000 km du point prevu dans le Pacifique, au large
de la Bolivie. La rentree n'a pas pu etre suivie par les avions equipes  de
radars speciaux fournis par la NASA.

La charge utile APEX d'AR502 se composait de deux  maquettes  instrumentees
qui ont mesure l'environnement reel des charges utiles du  lanceur  pendant
la  phase  de  lancement  (acceleration,   vibration,   chocs   et   niveau
acoustique), ainsi que la charge additionnelle Teamsat. Le Maqsat-Bas  (1,4
t) et le Maqsat-Haut (2,3 t) ont ete  construits  par  la  firme  allemande
Kayser-Threde. Le premier se trouve a l'interieur de la structure  Speltra,
tandis que le second qui est au-dessus emporte  le  passager  Teamsat  (350
kg).  Ce  dernier  a  ete  realise  en  sept  mois   par   le   departement
Automatisation  et  Informatique  du  centre  technique  ESTEC   de   l'ESA
(Pays-Bas)  avec  de  jeunes  stagiaires.  Il  comprend  cinq   experiences
scientifiques qui fonctionneront pendant cinq jours.

Ariane 503 en avril 1998

L'experience ODD (debris en orbite)  de  l'ESTEC  concerne  les  essais  et
l'etalonnage de differentes stations sol optiques et  radar  en  Europe  au
moyen d'une couche de peinture (75 % de noir et  25  %  de  blanc)  sur  le
Maqsat-H, AVS (vision autonome) de l'universite technique du  Danemark  est
une  camera  qui  permet  d'identifier  des  etoiles   ou   de   determiner
l'orientation des  satellites,  VTS  (systeme  de  telemesures  visuel)  de
MMS/Bristol et deux firmes belges se compose de trois cameras  pour  filmer
la  separation  de  la  coiffe  et  du  satellite  apres  le  lancement  (4
images/secondes), FIPEX (sondage du flux) de l'universite de Stuttgart doit
mesurer la concentration d'oxygene atomique jusqu'a  1.000  km  d'altitude,
tandis que YES de l'universite de Delft est un satellite captif  dote  d'un
recepteur GPS qui devait etre deploye a l'extremite d'un cable  de  35  km.
Mais comme le lancement ne pouvait avoir lieu dans l'apres-midi et  que  le
deploiement presentait un risque trop eleve de collision, il a  ete  decide
d'abandonner  cette  option  et  d'ejecter  YES  dans  l'espace.  Quant  au
satellite  radioamateur  Amsat-P3D  (Allemagne),  qui  devait  aussi   etre
embarque, il ne pouvait etre pret,  au  mieux,  qu'a  la  mi-novembre.  Les
clauses du contrat de  lancement,  d'une  valeur  de  1,3  MUC  (8,46  MF),
comprenaient la commande d'une structure specifique pour le  satellite.  Ce
sont donc seulement 4,55 MF qui ont  ete  perdus  parce  que  le  satellite
n'etait pas pret.

L'ESA avait obtenu un budget supplementaire  de  313  MUC  (2,0  MdF)  pour
couvrir les depenses jusqu'a  AR503  afin  d'assurer  la  qualification  du
lanceur en avril 1998 (ce vol emportera une charge utile commerciale et  la
capsule europeenne ARD). Mais pour AR502, il a ete depense environ  20  MUC
(130 MF) de plus que prevu. Si tout va bien, AR 504  sera  le  premier  vol
commercial d'Arianespace, qui a deja environ une dizaine de clients pour le
nouveau lanceur. L'operateur  devrait  bientot  commander  vingt  Ariane  4
supplementaires, puis une cinquantaine d'Ariane 5. Cette derniere  commande
devrait etre echelonnee en vingt et trente fusees ou en cinq lots  de  dix.
Selon Jean-Marie Luton, Pdg d'Arianespace, "avec l'explosion  actuelle  des
constellations avec des satellites de plus en  plus  lourds,  nous  pouvons
dire qu'Ariane 5 est un excellent produit dans ses performances en masse".

Pour sa part, Alain Bensoussan, Pdg  du  CNES,  a  transmis  avec  beaucoup
d'emotions un message  de  felicitations  du  president  de  la  Republique
Jacques Chirac. Puis il a declare: "On nous a dit pendant un an et demi que
nous n'avions plus le droit a l'erreur. C'est un soulagement pour tous.  Ce
succes devrait donner un nouvel elan  a  l'Europe  spatiale.  Nous  pouvons
aborder l'avenir avec optimisme".

Christian Lardier


LA FRANCE RENONCE AU CRV / CTV
------------------------------

La delegation francaise au conseil de l'ESA du 22 octobre a annonce qu'elle
ne financerait plus  le  projet  de  vehicule  de  sauvetage  (CRV)  et  de
transport d'equipage (CTV) pour la station orbitale  internationale  Alpha.
Les etudes, qui ont deja coute environ 30 MUC  (195  MF),  sont  menees  en
cooperation avec la NASA dans le cadre du programme  X-38.  Toutefois,  une
rallonge de 28 MUC (182 MF) est necessaire pour poursuivre les  travaux  en
1998. Le CNES, qui etait  jusqu'a  present  le  moteur  des  recherches  en
matiere de vehicules habites en Europe, se  derobe  car  il  n'en  a  plus,
dit-il, les moyens. Or la France finance une bonne partie de  ces  depenses
qui devaient initialement s'elever a 40  MUC  (260  MF).  Les  etudes  sont
menees par le GEIE Arca qui  avait  ete  constitue  par  Aerospatiale,  MAN
Technologie et Alenia Spazio. En outre,  si  la  decision  de  realiser  ce
vehicule etait prise a la prochaine conference ministerielle  de  l'ESA  au
printemps 1998, Aerospatiale en deviendrait le maitre d'uvre.

Mais le nouveau ministre francais de  l'Espace  Claude  Allegre  est  "tres
reticent" sur les vols habites dans  lesquels  la  France  investit  depuis
dix-sept ans. En consequence, le CNES, dont le budget va baisser de 2,16  %
et qui pourrait fusionner avec l'Onera, aurait deja gele  les  credits  des
experiences en microgravite et devrait ensuite abandonner le CRV/CTV.  Dans
ces conditions, il sera difficile a la France  de  conserver  la  place  de
"deuxieme puissance spatiale du  monde"  que  lui  attribuait  pourtant  le
ministre dans une recente interview !


L'ECHEC DU LANCEUR BRESILIEN VLS-1
----------------------------------

Nous l'annoncions dans Space News Actualites, le Bresil n'est  pas  devenue
la neuvieme puissance spatiale le 2 novembre. Car ce jour-la, a  Alcantara,
le premier vol de son lanceur national VLS-1 s'est solde par un echec a  la
65e s. Selon les premieres informations, un des quatre moteurs a poudre  du
premier etage ne se serait pas allume, ce qui a  place  la  fusee  sur  une
mauvaise  trajectoire.  Les  controleurs  du  sol  ont  envoye  l'ordre  de
destruction alors que le lanceur se trouvait a 3 km  d'altitude.  Il  s'est
abime dans l'ocean Atlantique a environ 2 km de la base d'Alcantara.

La fusee, derivee de la fusee-sonde Sonda 4, possede quatre etages a poudre
dont un en composite. Haute de 19,5 m, cette fusee de 50 t peut placer  185
kg sur une orbite circulaire a 750 km d'altitude. Pour ce vol inaugural, la
charge  utile  etait  le  satellite  SCD-2A  de  150  kg  pour  l'etude  de
l'environnement. Le lanceur etait estime a 6,5 M$ (39 MF),  tandis  que  le
satellite valait environ 5 M$ (30 MF).

A l'instar d'Ariane 5, le Bresil devra probablement faire plusieurs vols de
qualification avant de pouvoir declarer son  lanceur  operationnel.  Quatre
exemplaires du VLS-1 sont en  production  pour  lancer  des  satellites  de
collecte de donnees SCD (dont le  SCD-2  doit  etre  lance  par  une  fusee
Pegase-XL en juin 1998), et d'observation de la Terre SSR d'ici l'an 2000.

Mais le Bresil n'est pas le seul a connaitre ce genre de problemes. Dans le
domaine des petits lanceurs a poudre,  les  Etats-Unis  ont  aussi  eu  des
difficultes avec le lanceur aeroporte Pegase  d'Orbital  Sciences  dont  le
taux de reussite n'est que de 83,3 % (trois echecs sur 18  tirs),  avec  le
lanceur LMLV-1 (alias Athena-1) de Lockheed Martin qui echoua lors  de  son
premier tir en 1995 (le second vol fut reussi en aout,  mais  le  satellite
Lewis fut perdu), et avec le lanceur Conestoga de EER Systems  qui  explosa
avec le satellite de recherche en microgravite Meteor apres 45 s de vol  en
1995.   En   Russie,   le   lanceur   Start/Start-1   derive   du   missile
intercontinental Topol-M (SS-25 Sickle en code OTAN) a connu un  echec  sur
trois tirs depuis 1993 (le prochain tir est  prevu  fin  novembre  avec  le
satellite americain Early Bird).

Par contre, d'autres petits lanceurs a poudre ont eu plus de chance. Il y a
le Taurus americain dont le vol inaugural en 1994 fut reussi (le second tir
est prevu le 18 decembre avec le satellite Geosat de l'US Navy), ainsi  que
les  fusees  japonaises  J-1  et  M-V  qui  ont  toutes  deux  parfaitement
fonctionne des leurs premiers vols en 1996 et 1997.


LES FUTURS SATELLITES JAPONAIS
------------------------------

Le Japon prepare le vehicule  USERS  (Unmanned  Space  Experiment  Recovery
System) pour des experiences en microgravite. Le  satellite,  compose  d'un
module de service de 800  kg  et  d'une  capsule  recuperable  de  700  kg,
pourrait etre lance en fevrier 2001 par  une  fusee  H-2A  (tir  double  de
Tanegashima). Il serait place sur une orbite circulaire a 500 km inclinee a
30,5 deg pour une duree de trois ans. Dans la capsule de 1,4 m de diametre,
il  y  a  le  four  SGHF  (Superconductor  Grandient  Heating  Furnace)  et
l'instrument READ (Reentry Environment  Advanced  Diagnostics).  Apres  six
mois de vol, la capsule  revient  sur  Terre  en  allumant  son  moteur  de
freinage a poudre, mais le module de service poursuivra encore  sa  mission
pendant deux ans et  demi.  Le  satellite  USERS  utilise  les  experiences
acquises lors des programmes SFU (Space Free  Flyer)  et  EXPRESS  (capsule
russe du KB Saliout avec module allemand lance par  une  fusee  Japonaise).
USERS sera  controle  par  le  centre  de  l'Institute  of  Unmanned  Space
Experiment Free Flyer (USEF) a Tokyo. La capsule sera recupere en mer  pres
des iles Ogasawara.

Par ailleurs, la NASDA et le ministere  des  Postes  et  Telecommunications
poursuivent la mise au point des futurs satellites experimentaux  ETS-8  et
AGS (Advanced Gigabit Satellite). Le premier, qui doit etre lance  en  2002
par une fusee H-2A de Tanegashima, pese 5,0 t au  decollage  et  2,6  t  en
orbite geostationnaire. Il est dote d'une antenne a reseau phase et de deux
antennes deployables de 13 m de diametre pour les liaisons mobiles en bande
S  (GeoMobile).  L'antenne  deployable,  qui  consiste  en  14   structures
modulaires, mesure au total 19,1 m x 16,3 m. A  titre  de  comparaison,  le
radiotelescope du satellite Muses-B a un diametre de 8 m. Quant a l'AGS, il
doit etre aussi lance en 2002 pour les applications multimedias. Deux types
de satellites sont etudies pour completer les reseaux de  fibres  optiques.
L'un, dit  "Super  Gigabit  Satellite",  servirait  d'extension  au  reseau
terrestre tandis que l'autre, dit "Super Multimedia Satellite", qui  serait
plutot une evolution des satellites en bande Ka prevus vers 2000. La charge
utile des ces satellites devrait peser 800-1.000 kg et consommer  8-10  kW.
Les satellites de la classe 2,5-3,0  t  en  orbite  geostationnaire  seront
dotes d'antennes a reseau phase (deux types differents sont a l'etude),  de
processeurs embarques, de systemes de liaisons intersatellites par laser et
de logiciels pour le controle du reseau.

Christian Lardier


OHB VA LANCER TROIS SATELLITES AVEC COSMOS
------------------------------------------

OHB System GmbH  (Allemagne)  prepare  actuellement  pour  des  centres  de
recherches allemands quatre nouveaux satellites qui seront lances dans  les
prochaines annees, trois par des fusees russes Cosmos et un par  une  fusee
ukrainienne Zenith 2.

La firme de Breme acheve actuellement la  construction  d'un  second  petit
satellite relais de messagerie et de donnees, alias Safir 2, pour completer
le premier de la serie, Safir 1, en service en orbite basse depuis novembre
1994. Cependant, "Safir 2 ne sera pas lance comme prevu  cette  annee  mais
seulement au debut de l'annee prochaine,  en  principe  en  mars",  nous  a
recemment annonce Manfred Fuchs, pdg du Fuchs Gruppe  qui  controle,  entre
autres, la societe OHB. Safir 2  doit  en  effet  etre  emporte  en  charge
additionnelle avec un satellite d'observation russe Ressource 01 (n. 4) sur
une fusee Zenith 2.

Les trois autres satellites seront lances,  sur  des  vols  commerciaux  de
fusee Cosmos, sous l'egide du consortium Cosmos International GmbH cree par
OHB avec la firme KB Photon, constructeur  du  lanceur  russe.  Cosmos  est
l'une des fusees parmi les plus utilisees par la  Russie  (et  precedemment
l'URSS). Son taux de reussite sur plus de 740 tirs est de  97,4  %.  Cosmos
peut mettre en orbite basse jusqu'a 1.500 kg

Pour ses trois premiers lancements commerciaux de satellites  scientifiques
etrangers par Cosmos International, la fusee pourra a chaque fois  emporter
en orbite circulaire basse  (en  plus  du  satellite  principal)  un  petit
satellite supplementaire de 50 a 100 kg.

Le premier de ces trois nouveaux satellites scientifiques etrangers  lances
par Cosmos sera l'Abrixas de  450  a  500  kg.  C'est  un  petit  satellite
d'astronomie X qu'OHB construit avec la firme allemande Zeiss et le  centre
de recherches ZARM de l'universite de Breme  pour  l'institut  Max  Planck,
sous contrat de l'ex-agence spatiale  DARA  (recemment  regroupee  avec  le
DLR). Abrixas sera mis en orbite a  500  km  (inclinee  a  51  degrés).  Le
lancement est prevu a Kapustin Yar (Russie) en janvier 1999.

Les  deux  autres  satellites  scientifiques  seront  lances  de  Plessetsk
(Russie). Le second, baptise Champ, doit  etre  mis  en  orbite  a  500  km
(inclinee a 83 deg), en juillet 1999. Le troisieme  satellite  non  precise
doit etre place en orbite heliosynchrone, a 450 km, vers la mi-2001.

OHB  prepare,  par  ailleurs,   sa   sixieme   campagne   en   mini-capsule
experimentale  Mikroba.  La  campagne,  destinee  a  deux  experiences   en
microgravite (l'une allemande et l'autre chinoise), se  deroulera  pres  de
Pekin, en juin 1998.

Pierre Langereux, Air & Cosmos


RECUPERATION DE PHOTON 11 ET MIRKA
----------------------------------

Le satellite russe Photon-11, lance le 9  octobre,  est  revenu  sur  Terre
comme prevu le 23 octobre apres un vol de deux semaines. L'atterrissage  de
la capsule de Photon-11 a eu lieu  pres  d'Orsk  (region  d'Orenbourg),  la
capsule allemande Mirka ( 154 kg) s'etant posee trois minutes plus  tard  a
environ 100 km de la avec une precision de 6 km. Un succes  total  pour  la
firme Kayser Threde qui, apres l'echec de l'experience Express  en  janvier
1995, vient de recuperer la premiere capsule  de  descente  europeenne  (la
capsule ARD de l'ESA devrait voler sur Ariane 503 en avril ou mai 1998).

A bord de Photon-11, Kayser-Threde emportait deux experiences de croissance
de  semi-conducteurs,  une  experience  de  solidification  d'un   alliage,
l'instrument de mesure des accelerations QSAM, l'appareil Biopan  pour  des
experiences biologiques, ainsi que les experiences HEATIN, RAFLEX, PYREX et
HITZESCHILD de la capsule Mirka. Quant aux experiences francaises IBIS-2 et
Crocodile-2, la premiere est tombee en panne avant le lancement, tandis que
la seconde a fonctionne correctement.


MERCURE POUR LES NATIONS UNIES
------------------------------

Le reseau de satellites de telecommunications Mercure a ete remis par l'ESA
aux Nations unies pour leur  programme  sur  l'environnement  (PNUE).  Pour
mettre en place ce reseau, une equipe internationale a ete  mise  sur  pied
dans les six  pays  participants.  L'ESA  avait  en  charge  de  gerer  les
contributions (11,75 MUC) et de faire la liaison entre  /e  PNUE,  I'equipe
industrielle et l'operateur du reseau, la societe suisse Telecom P77.


MIR SERAIT ABANDONNE EN 1999
----------------------------

La Russie devrait abandonner la station orbitale Mir vers la fin  de  1999,
c'est-a-dire dans deux ans,  lorsque  la  station  orbitale  internationale
Alpha commencera a etre occupee. La retombee de Mir, qui sera alors dans sa
quatorzieme annee, devra etre controlee pour qu'elle se produise  au-dessus
de l'ocean Pacifique. En attendant, la  station  sera  occupee  par  quatre
autres equipages russes, par deux cosmonautes francais (Leopold Eyharts  en
janvier 1998 et Jean-Pierre  Haignere  en  1999)  et  recevra  encore  deux
visites de la navette americaine jusqu'en mai 1998.


NOUVEAUX SATELLITES DISCOVERY
-----------------------------

La NASA vient de selectionner deux nouveaux petits satellites scientifiques
pour le programme Discovery parmi les cinq qui avaient ete  preselectionnes
en avril dernier. II s'agit de Genesis, qui sera lance en janvier 2001 pour
collecter des echantillons de particules du vent solaire pour  les  ramener
dans /e desert de l'Utah en aout 2003, ainsi que de Contour (Comet  Nucleus
Tour), qui sera lance en juillet 2002 pour survoler trois  cometes  (Encke,
Schwassman-Wachmann-3 et Arrest) entre 2003 et 2008. Ces satellites de  216
et 154 M$ (1,3 MdF et 920 MF) succederont a NEAR,  Mars  Pathfinder,  Lunar
Prospector et Stardust.


DE HUGHES EQUIPE la RUSSIE
--------------------------

La societe Bonum, filiale de Media Most (groupe mediatique prive majeur  de
Russie), a commande un systeme  de  telecommunications  spatiales  "cle  en
main" a Hughes. II comprend un satellite Bonum-1 du type  HS-376  (le  53e)
dote de huit repeteurs en bande Ku, le lancement et la station au  sol.  II
sera lance par une fusee Delta2 en  novembre  1998  pour  des  services  de
telediffusion numerique.


RECTIFICATIF
------------

Nous recevons le rectificatif suivant :

" Dans l'article RETARDS ET SURCOUTS POUR LA STATION ALPHA de  la  derniere
" edition de Space News InNet (numero 176 du 7 novembre 1997)  vous  parlez
" des retards dus a  la  nouvelles  sequence  d'assemblage  de  la  Station
" Spatiale Internationale.

" En ce qui concerne le module europeen COF, l'information est  incorrecte,
" puisque son lancement n'a pas ete retarde mais exactment le contraire: il
" a ete avance. En fait au lieu  de  Novembre  2002 - date  prevue dans  la
" derniere sequence, et non en 2001 comme  vous  dites - il sera  lance  en
" Octobre 2002.

" Leandro Sanchez de la Rosa
" Programme Policy Division
" Manned Spaceflight and Microgravity Directorate
" ESA-ESTEC

Tout a fait exact, et merci de nous l'avoir signale !


|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||    Les noms de : SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNATIONAL, SPN    |||
|||    Productions, Forum Espace, sont proteges par copyright.          |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||      Space News  est sponsorise par TELE-satellit, le magazine      |||
|||      international du satellite : http://www.TELE-satellit.com      |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||   Space News InNet sur le Web : http://www.sat-net.com/space-news   |||
|||                 Bulletin d'informations quotidien :                 |||
|||            http://www.sat-net.com/space-news/flash.shtml            |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||  Ed. resp.: Jean Etienne, Belgique (Eur)    jean.etienne@skynet.be  |||
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||J&M remember|||||




[Other mailing lists]