[Prev][Next][Index]

Space News InNet 175




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                           Space News InNet                          |||
|||               Une production Space News International               |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||  Periodique d'informations  et  d'actualites  internationales  sur  |||
|||  l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences  connexes  |||
|||  distribue gratuitement par liste de diffusion sur l'Internet.      |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||     Abonnement en ligne sur : http://www.sat-net.com/space-news     |||
|||  ou  transmettez  un  mail  a : Majordomo@tags1.dn.net  comportant  |||
|||           uniquement le texte : subscribe sat-space-news            |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 175                        samedi 1er novembre 1997


	Sommaire

	Objectif: baisse des prix de lancement
	Le budget spatial italien en pleine croissance
	Un Inspecteur pour Mir et Alpha
	Derniers projets martiens de Lavotchkine
	Succes pour la Chine
	Tir laser sur un satellite en orbite
	L'ESA vise Mercure en 2009
	Sortie des cosmonautes de Mir
	Globalstar a Cap Canaveral
	Deux nouveaux Small Explorer
	Toshiba rejoint Skybridge
	Thomas remplacera Wolf
	Panne du satellite Insat-2D
	Retombee de Cosmos 2343

	Nouveau: les ephemerides astronomiques mensuelles


ARIANE 502
----------

C'est avec soulagement que l'Europa spatiale a assiste, le 30 octobre  der-
nier, a un vol parfaitement reussi de son lanceur Ariane 5.

Si le lancement proprement dit d'Ariane 502 a ete un succes,  la  mise  sur
orbite de la charge utile est un semi-echec, le moteur Vulcain  du  premier
etage de la fusee s'etant arrete 10 a 20 secondes trop tot pour des raisons
encore indeterminees. Les deux satellites Maqsat A et B ont ete  liberes  a
une vitesse inferieure de 760 km/heure aux previsions, ce  qui  se  traduit
par une  altitude  trop  basse  n'ayant  pas  permis  d'atteindre  l'orbite
geostationnaire.

Dans le cas d'une mission commerciale, les satellites auraient pu compenser
ce manque de velocite en utilisant leur propre moteur d'apogee, ce que  les
Maqsat ne peuvent faire; cependant, cela  aurait  reduit  leur  reserve  de
combustible et, en consequence, leur duree de vie d'environ 10%.

Autre consequence, la chute du premier etage d'Ariane 5 dans  le  Pacifique
n'a pu etre suivie par les avions de la Nasa comme espere, celle-ci s'etant
produite a 8.000 km de l'endroit prevu.

La cause de l'arret premature du moteur Vulcain devrait etre connue lundi 3
novembre.

Jean Etienne


OBJECTIF: BAISSE DES PRIX DE LANCEMENT
--------------------------------------

Les Etats-Unis vont bientot moderniser leur  flotte  de  lanceurs  pour  le
prochain millenaire. Le programme EELV de l'USAF prevoit que  ces  lanceurs
auront un cout reduit de 25 a 50 % par rapport  au  prix  actuel  d'environ
25.000 $/kg en orbite de transfert geostationnaire (GTO).

L'USAF envisage de ne pas choisir entre les deux  equipes  en  competition,
Boeing  et  Lockheed  Martin,  mais  de  conserver  les  deux  projets   en
partenariat avec les industriels. Ainsi, Boeing a deja  fait  savoir  qu'il
developperait de toute maniere la nouvelle famille  des  Delta-4  qui  sera
produite a Decatur (etage principal), au centre  Stennis  (moteurs  RS-68),
Pueblo (etages superieurs), Huntington Beach  (reservoirs  et  coiffes)  et
Monrovia (avionique). Pour sa part, Lockheed Martin produira l'EELV  derive
de l'Atlas-2AR a l'usine de Denver, tandis que les  moteurs  RD-180  seront
fournis par la societe RD AMROSS LLC a Khimky  (Russie).  Le  lanceur  sera
dote d'un etage superieur a ergols stockables (SUS) derive  de  l'Agena  ou
d'un etage cryogenique Centaur.

Les objectifs de l'EELV sont une fiabilite de 98 %,  une  campagne  de  tir
courte et une reduction du cout de lancement. Les previsions portent sur 14
tirs gouvernementaux par an avec une capacite additionnelle jusqu'a 26 tirs
par an (17 de Cape Canaveral et 9 de Vandenberg). Mais bien que l'EELV soit
un  programme  militaire,  le  gouvernement  americain  va   faciliter   sa
commercialisation. Car la demande previsible est de 33  satellites  par  an
entre 1997 et 2010 et l'EELV pourrait prendre la moitie du marche. Dans  ce
cas, le rythme des lancements pourrait  atteindre  25-30  par  an  de  Cape
Canaveral. Il s'agit bien la d'un  exemple  de  financement  etatique  pour
aider l'industrie americaine a etre plus competitive.

La decision sur la realisation d'un lanceur reutilisable  (RLV)  doit  etre
prise en 2000. Une option consiste a modifier le Shuttle avec des  boosters
a ergols liquides reutilisables (LFBB). L'abandon  des  boosters  a  poudre
devrait reduire le cout d'exploitation du Shuttle de 500 M$ (3 MdF) par  an
(sept vols/an). En outre, la charge utile passera a 25 t sur 51,6 deg ou 14
t en orbite polaire. Les boosters LFBB pourront egalement servir de premier
etage pour un futur lanceur entierement reutilisable ou un nouveau  lanceur
lourd. De  plus,  le  Shuttle  sera  probablement  privatise  en  2002.  La
transition est en cours avec United Space Alliance  (Etats-Unis)  qui  doit
soumettre  a  la  NASA  un  plan  de  privatisation  incluant   la   totale
commercialisation du programme. Ainsi, avec les boosters LFBB,  la  navette
pourrait effectuer quinze vols par an au prix de 5.500  $/kg  en  2005.  Et
dans ce cas, au lieu d'etre remplacee par le RLV en 2012, la navette serait
utilisee jusqu'en 2030.

Mais si l'option RLV etait retenue, le Venture Star remplacerait le Shuttle
en 2012. Toutefois, le demonstrateur  X-33  connait  actuellement  quelques
difficultes. Pour atteindre le devis de  masse  souhaite,  il  faut  encore
gagner 20 a 30 % dans la masse  de  l'engin  qui  sera  developpe  avec  le
maximum de materiaux composites,  notamment  au  niveau  de  l'installation
motrice. Selon J.Rising, directeur du programme chez Lockheed  Martin,  "le
X-33 n'est pas un engin revolutionnaire mais une evolution car  il  utilise
des technologies existantes". Il devrait etre lance de la  base  d'Edwards,
tandis que le site d'atterrissage reste a choisir  entre  le  lac  Silurian
pres de Baker (Californie), le terrain de Michael Army a Dugway  (Utah)  ou
la base Malmstrom de l'Air Force a Great Falls (Montana). Le petit  lanceur
reutilisable X-34, quant a lui, devrait effectuer 25 vols par  an  avec  un
cout recurrent de 500.000 $ (3 MF) par vol.

Le projet de lanceur reutilisable Kistler K1,  du  nom  du  celebre  mecene
americain qui avait deja en partie  finance  le  module  Spacehab,  prevoit
d'utiliser les moteurs russes NK-33 et NK-43 qui avaient ete  importes  par
Aerojet. La fusee serait lancee de la base de Woomera  (Australie)  et  les
deux etages seraient recuperes a l'aide de parachute et des ballons du type
airbags. Un projet certes tres  ambitieux,  mais  qui  devrait  bientot  se
heurter a des problemes de financement.

Enfin, la NASA  a  presente  son  programme  de  transport  spatial  avance
Future-X qui comprend les demonstrateurs Pathfinder  et  Trailblazers.  Les
premiers, d'un cout inferieur a 100 M$ chacun (600 MF),  doivent  voler  en
moins de deux ans. Il s'agit des programmes X-34, Hyper-X (qui  prevoit  le
premier vol d'un superstato a Mach 7 en 1999), Bantam, etc. Tandis que  les
seconds concernent des vehicules du type  X-33.  Mais  d'apres  les  etudes
realisees par les Chinois  et  les  Japonais,  le  mono-etage  reutilisable
ressemblerait davantage au projet de Rockwell (derive  du  Shuttle)  plutot
qu'a ceux de Lockheed Martin (VentureStar) ou de McDonnell Douglas  (derive
du DC-X).

Christian Lardier, Air & Cosmos


LE BUDGET SPATIAL ITALIEN EN PLEINE CROISSANCE
----------------------------------------------

Le programme spatial italien connaissait des difficultes financieres depuis
quelques annees. Cette annee, son budget civil etait d'environ 3,6 MdF dont
15 % de recherche et developpement (R&D). Il devrait desormais  d'elever  a
4,0 MdF pour 1998, 4,3 MdF en 1999, 4,6 MdF en 2000,  pour  representer  au
total un montant de 3,7 Md$ (22,2 MdF) sur la periode de 1998  a  2002.  Le
budget est reparti a 55 % pour l'ESA (l'Italie est  le  3e  pays  apres  la
France et l'Allemagne avec 15  %  du  budget  de  l'ESA),  28  %  pour  les
programmes nationaux et 17 % pour le  fonctionnement.  Le  spatial  italien
emploie 2.000 chercheurs et techniciens, ainsi  que  5.600  personnes  dans
l'industrie.

Le  principal  industriel  spatial  italien,  Alenia   Spazio   du   groupe
Finmeccaninca, possede cinq  usines  a  Rome,  Turin,  Milan,  L'Aquila  et
Taranto, ainsi que les filiales  Laben  et  Space  Software  Italia  (SSI).
L'usine  de  Turin  compte  environ  1.000  personnes.  C'est  un  complexe
aerospatial qui produit environ 40 propulseurs d'appoints a  liquide  (PAL)
pour Ariane 4 par an et construit des  modules  pour  la  station  orbitale
internationale (ISS). Apres le Spacelab (16 vols) et le Spacehab (11 vols),
il realisera trois modules logistiques MPLM, le module-laboratoire Colombus
(COF), les nuds de jonction Node-2 et 3, puis le  module-cargo  de  l'ATV.
C'est egalement la que se trouve le centre ALTEC pour les  operations  avec
le MPLM, le COF et l'ATV.

Le satellite captif TSS-1, le radar X-SAR et le  spectrographe  ultraviolet
W-STAR ont chacun vole deux fois  sur  le  Shuttle,  et  trois  astronautes
italiens ont vole sur  la  navette  (Franco  Malerba,  Umberto  Guidoni  et
Mauricio Cheli). Le centre  MARS  de  Naples  realise  des  experiences  en
microgravite. La firme Tecnospazio de Milan a realise le  bras-manipulateur
Spider ARM a sept degres de liberte qui sera embarque  sur  Mir  (programme
europeen Jericho). Par ailleurs, Alenia Spazio developpe un microrobot pour
l'exploration martienne en cooperation avec les Etats-Unis.

Dans les lanceurs, BPD du groupe Fiat Avio a  developpe  l'etage  a  poudre
Zephiro qui pourrait etre utilise sur un mini-lanceur europeen  ou  sur  le
lanceur national Vega en 2000-2001. Par ailleurs, Fiat Avio  etudie  un  3e
etage a ergols liquides dote d'un moteur ukrainien RD-861G pour le Vega. Il
s'agit d'une  version  amelioree  de  l'etage  superieur  S-5M  du  lanceur
Cyclone-3 qui a deja effectue 116 vols.  La  nouvelle  turbopompe  pour  le
RD-861G va bientot etre testee. La charge utile de Cyclone-3, dont la masse
passera de 185 t a 193 t, augmentera de 600 kg a 1,7 t pour la meme  orbite
(ou de 3 t a 4,5 t pour une  orbite  polaire  a  400  km).  C'est  pourquoi
l'Italie porte un fort interet dans l'installation d'une plate-forme de tir
de Cyclone-3 a Kourou.

En telecommunications,  Alenia  Spazio  a  construit  les  deux  satellites
Italsat actuellement en service, realise le satellite europeen  Artemis  et
le satellite militaire national SICRAL, ainsi  que  les  petits  satellites
Globalstar dans son usine de Rome. Alenia est aussi engage dans les projets
Skystation et EuroSkyway.

Le satellite d'astronomie  Roentgen  Beppo-SAX,  lance  en  avril  1996,  a
realise 260 observations du ciel etoile et obtenu 530 images a large  champ
en un an. Il a surtout permis de localiser avec precision un sursaut  gamma
qui, pour la premiere fois, a ete correle  avec  une  contrepartie  optique
observee par le telescope spatial Hubble.

Par ailleurs, l'ASI se lance dans un programme de  petits  satellites.  Sur
les 46 propositions recues par l'ASI, cinq  seront  retenues  en  decembre.
Puis, fin 1998, un finaliste  recevra  le  financement  pour  realiser  son
projet en deux ans. Il aura d'abord un satellite tous les  deux  ans,  mais
l'objectif est d'en faire un par an.

Le projet Skymed Cosmo est une constellation de trois  satellites  optiques
et quatre a imagerie  radar  pour  l'etude  du  bassin  mediterraneen.  Ces
satellites de 600 kg ont d'une duree de vie de cinq a sept ans.  La  charge
utile optique d'Alenia Difesa  (Officine  Galileo)  comprendra  une  camera
panchromatique de 2,5 m  de  resolution  pour  la  cartographie  numerique,
l'amenagement du territoire, l'urbanisme ou  la  surveillance  tactique  et
strategique, une camera infrarouge avec deux canaux (3-5 et  8-10  microns)
de 30-40 m de resolution  pour  la  detection  des  feux,  la  surveillance
nocturne, la detection des marees noires, l'erosion cotiere ou l'assistance
aux pecheurs, ainsi qu'une spectrometre imageur de 100 m de resolution pour
la biologie marine, la pollution des eaux ou l'etat de  la  vegetation.  Le
premier satellite optique doit etre lance en 2001 et le  premier  satellite
radar en 2002. Ce dernier interesse le ministere de la Defense italien  qui
se propose de prendre une part importante dans le programme Horus.

Le petit satellite Cesar de 300 kg sera lance avec le satellite Warning par
une fusee ukrainienne Cyclone-3  en  2000.  Il  emportera  dix  instruments
scientifiques   pour   l'etude   des   processus   energetiques   dans   la
magnetosphere, l'ionosphere et la thermosphere. Il y a  aussi  des  projets
pour la prevention des tremblements de terre ou la surveillance globale des
volcans,  le  satellite  Galileo  Galilei   pour   verifier   le   principe
d'equivalence,  la  mission  Solar  Probe  avec  une  experience   sur   la
gravitation, etc.

Enfin, l'Italie participe aux programmes europeens  Ariane  5,  MSTP,  ISS,
ERS, Envisat, Metop, MSG, Artemis, DRS, EMS,  Cassini/Huygens,  SOHO,  ISO,
XMM, Integral et Rosetta. Le miroir du telescope Roentgen du satellite XMM,
par exemple, est construit par Media Lario,  filiale  italienne  de  Kayser
Threde. En outre, Alenia Difesa etudie un imageur de nuages pour la mission
Earth Radiation Explorer de l'ESA, et  Alenia  Spazio,  pour  sa  part,  un
altimetre bistatique pour cartographier la topographie des oceans.

Christian Lardier, Air & Cosmos


UN INSPECTEUR POUR MIR ET ALPHA
-------------------------------

Le 5 octobre, le dernier vaisseau-cargo Progress-M36 a emporte le satellite
allemand Inspector a la station Mir. Il commencera ses operations de survol
autour de la station pour en verifier l'etat a partir de decembre. Il  sera
telecommande  par  les  cosmonautes.  Le  systeme  a  ete   developpe   par
Daimler-Benz Aerospace (Dasa) a Breme au cours des trois  dernieres  annees
pour plus de 10 M.DM (34 MF). Dasa en a paye la  majeure  partie,  l'agence
spatiale (DLR) n'ayant donne que 10 % de  cette  somme.  Pour  des  raisons
d'economies, tous les systemes de  bord  ont  ete  developpe  a  partir  de
technologies militaires  ou  spatiales  existantes,  ainsi  que  de  pieces
provenant de precedents projets spatiaux.

Inspector emporte une camera video, une camera stellaire et  un  systeme  a
gaz froid pour le controle d'attitude et la propulsion. C'est  un  hexagone
de 45 cm de large pour 90 cm de long qui pese 70 kg. Il est recouvert d'une
protection thermique, a l'exception de la zone du radiateur ou se  trouvent
les cameras. Trois  des  panneaux  sont  dotes  de  cellules  solaires.  Le
conteneur de transport et de lancement a ete fourni par la firme Energya et
le pupitre de telecommande pour les cosmonautes  par  Dasa.  "Inspector  ne
sera pas retire du Progress-M36, mais restera la jusqu'a son  lancement  en
decembre", declare Detlef Wilde, chef du projet.

Avant, il sera teste par les cosmonautes a l'aide d'un instrument  de  bord
relie au satellite avec des cables. Lorsque le vaisseau-cargo  sera  separe
de la station, Inspector sera largue de son conteneur.

"Il effectuera d'abord trois ou quatre fois le tour  du  Progress  a  titre
d'essai, dit Wilde, puis il se  rendra  autour  de  la  station  Mir  qu'il
survolera pendant 30 heures". Il ne s'approchera pas trop pour des  raisons
de securite, restant a une distance entre 75 et 250  m.  La  resolution  du
systeme video d'une distance de 100 m sera de 1 cm.

"Par ailleurs, Dasa prevoit deja un Inspector  ameliore  avec  la  NASA  et
Boeing pour inspecter la future station orbitale internationale Alpha", dit
Wilde. Il permettra de reduire les  couts  d'exploitation  de  la  station,
compte tenu qu'une heure de sortie extra-vehiculaire d'un  astronaute  pour
inspecter la station de l'exterieur couterait  jusqu'a  1,2  M$  (7,2  MF).
L'Inpector de l'ISS aura une piece de jonction pour s'amarrer a la  station
lorsqu'il ne sera  pas  en  operation.  Plus  tard,  il  sera  possible  de
developper des Inspector qui feront autre chose que de l'inspection" ajoute
Wilde. Ainsi, il pourrait devenir une mini-version du laboratoire  autonome
qui avait ete propose par l'ESA, puis avait ete  annule  pour  des  raisons
financieres.


DERNIERS PROJETS MARTIENS DE LAVOTCHKINE
----------------------------------------

La Russie devrait decider a la fin de  l'annee  si  elle  lance  une  sonde
martienne en 2003. Cette sonde, construite par la firme NPO Lavotchkine  de
Khimki (pres de Moscou), pourrait deposer a la surface de Mars soit  quatre
petites stations (mission Mars Glob) ou un rover (mission Marsokhod).  Dans
les deux cas, la sonde de 950 kg serait lancee par une fusee Molnya-M. Elle
utilise une nouvelle plate-forme de 300 kg, la charge utile etant de 380 kg
pour Mars Glob ou de 320 kg pour Marsokhod.

Les petites stations sont les memes que celles qui ont ete perdues lors  de
l'echec  du  lancement  de  la  sonde  Mars-96.  Elles  sont  prevues  pour
fonctionner pendant un an a la surface de Mars. Le rover (95  kg)  a  aussi
une duree de vie d'un an grace a un generateur  radio-isotopique  (RTG)  et
des panneaux solaires. Dote de 12 kg d'instruments scientifiques, il pourra
parcourir jusqu'a 200 m  par  jour,  soit  un  periple  d'une  centaine  de
kilometres en un an. Par ailleurs, NPO Lavotchkine etudie une autre  option
consistant a lancer une sonde Phobos-Grunt a l'aide d'une  fusee  Soyouz-2.
Dans ce cas, la sonde de 1,5 t a propulsion electrique (huit moteurs de 7 g
de poussee) irait prelever entre 0,1 et 0,3 kg  d'echantillons  du  sol  de
Phobos (satellite de Mars) qui seraient ramene sur Terre. Pour  ce  projet,
la firme fait appel a la cooperation internationale. En outre, elle  etudie
deux autres sondes interplanetaires. Il s'agit de  la  mission  Selena  qui
devrait permettre de larguer trois penetrateurs  dans  le  sol  lunaire  (a
l'instar de la sonde japonaise Lunar-A), et de la mission  Solar  Probe  en
cooperation avec les Etats-Unis (projet Fire).

Christian Lardier


SUCCES POUR LA CHINE
--------------------

La troisieme fusee chinoise LM-3B a  lance  avec  succes  le  satellite  de
telecommunications Apstar-2R le 16 octobre de Xi-Chang. Ce satellite de API
Sat (Hong Kong) utilise une  plate-forme  FS-1300  de  Space  Systems/Loral
(Etats-Unis). C'est le quatrieme satellite de APT Sat, le premier ayant ete
lance en juillet 1994 (HS-376 de Hughes), le second en janvier 1995 (HS-601
de Hughes) et le troisieme en juillet 1996 (HS-376 de  Hughes).  Cependant,
le second ayant ete perdu lors  de  son  lancement  par  une  fusee  LM-2E,
Apstar-2R est destine a le remplacer.

C'etait le cinquieme tir d'une fusee chinoise depuis le debut  de  l'annee.
Il y a d'abord  eu  une  LM-3A  avec  le  satellite  de  telecommunications
national DFH-3B en mai, une LM-3 avec le satellite de meteorologie national
FY-2A en juin, une LM-3B avec le satellite philippin Mabuhay  (ou  Agila-2)
en aout, puis une LM-2C/SD avec  deux  maquettes  d'Iridium  en  septembre.
D'ici la fin de l'annee, il reste le lancement d'une paire  d'Iridium  avec
une LM-2C/SD en octobre et du  satellite  Chinastar  1  par  une  LM-3B  en
decembre. Quant au satellite Sinosat-1, son lancement par une LM-3B  a  ete
reporte au 25 janvier 1998.


TIR LASER SUR UN SATELLITE EN ORBITE
------------------------------------

Le 17 octobre, le petit satellite militaire MSTI-3  a  ete  touche  a  deux
reprises pendant moins d'une seconde puis moins de  dix  secondes  par  des
rayons lasers emis depuis le sol. Les tirs ont ete effectues par  le  laser
chimique Miracl (Mid-Infrared Advanced Chemical Laser) de 2,2 MW du  HELSTF
de l'US Army a White Sands, au Nouveau-Mexique (USA).

Cette experience avait ete recemment autorisee  par  le  secretaire  d'etat
americain a la Defense. Il s'agissait, en principe d'etudier les effets des
tirs sur la camera infrarouge du satellite, sans forcement le detruire;  ce
qui aurait du etre  le  cas  si  les  tirs  s'etaient  effectues  a  pleine
puissance ou plus longuement.

MSTI-3, lance le 15 mai 1996 par une fusee Pegase, avait permis  de  tester
de nouveaux senseurs pour la defense antimissile. L'engin, construit par la
firme Spectrum Astro Inc., possede deux cameras infrarouge en ondes  courte
et moyenne,  ainsi  qu'un  spectrometre-imageur  en  lumiere  visible  pour
determiner s'il est possible de detecter les missiles tactiques apres  leur
phase propulsee dans la luminosite terrestre.

Le laser chimique Miracl de  TRW  a  ete  construit  par  TRW  a  San  Juan
Capistrano  (Californie)  au  debut  des  annees  80  dans  le   cadre   de
l'initiative de defense strategique (SDI) ou "Guerre des etoiles". C'est un
laser a fluorure de deuterium  qui  avait  ete  utilise  pour  detruire  un
missile Titan-1 en septembre 1985. Il fut ensuite associe a la tourelle  de
pointage Sea Lite de Hughes en decembre 1985. Cette  tourelle  est  equipee
d'un miroir de 2 m de diametre. A la meme  epoque,  un  laser  a  argon  de
faible puissance, base sur l'ile Maui a  Hawaii,  avait  ete  utilise  pour
"illuminer" la navette Discovery en orbite basse.

Christian Lardier


L'ESA VISE MERCURE EN 2009
--------------------------

La prochaine "pierre angulaire" du programme scientifique Horizon 2000 Plus
de l'ESA devrait etre une sonde d'exploration de la planete Mercure.  Cette
sonde devrait etre lancee par une fusee Ariane 5 en 2009 car c'est la seule
opportunite pour un voyage d'une duree inferieure a quatre ans et une masse
du satellite superieure a 900 kg.  L'opportunite  suivante,  a  performance
egale, mais avec un vol de six ans, ne se presentera qu'en 2012.

La sonde  sera  dotee  d'un  systeme  de  propulsion  electrique  qui  aura
auparavant ete teste sur le  satellite  SMART-1  en  2001.  Deux  types  de
moteurs electriques au xenon sont envisages. Il s'agit de l'ESA-XX  de  200
mN de poussee (impulsion specifique superieure a  3.000  s)  ainsi  que  du
SPT-140 de 270 mN de poussee (impulsion specifique de 1.600 s).

La sonde comprend un orbiteur qui se placera sur une orbite  polaire  basse
pour etudier la surface et la physique fondamentale, d'un sub-satellite sur
une orbite polaire elliptique pour l'etude des  particules  et  des  champs
dans la  magnetosphere,  ainsi  qu'un  atterrisseur  pour  les  experiences
in-situ et la radioscience.

L'atterrisseur pourrait etre une sonde de surface ou  un  penetrateur  dote
d'un seismometre, d'un spectrometre pour l'etude de la composition  du  sol
et un reflecteur passif (ou un repeteur actif) pour la  radio  science.  Ce
dernier permettra de sonder la structure interne de la planete.

L'etude en cours, qui  doit  etre  terminee  a  la  fin  de  1998,  devrait
confirmer la faisabilite d'une telle mission.


SORTIE DES COSMONAUTES DE MIR
-----------------------------

Les cosmonautes Anatoli Soloviev et Pavel Vinogradov  ont  effectue  le  20
octobre un passage intra-vehiculaire de 6 h 38  dans  le  module  endommage
Spectre. Apres avoir penetre en scaphandre dans le module, ils ont  d'abord
range des sacs et une porte de frigidaire qui flottaient dans  l'habitacle.
Puis ils ont procede au branchement de cables entre les  panneaux  solaires
et l'ordinateur de bord du module Cristal  afin  de  les  orienter  sur  le
soleil. Toutefois, les cosmonautes ne sont parvenus  a  brancher  que  deux
cables sur trois. Quatre ou cinq  autres  sorties  extra-vehiculaires  sont
prevues d'ici la fin de l'annee.


GLOBALSTAR A CAPE CANAVERAL
---------------------------

Les deux premiers satellites Globalstar de Space Systems/Loral sont arrives
a Cape Canaveral. Ces deux satellites, avec les deux autres modeles de  vol
qui doivent bientot arriver, seront lances  par  une  fusee  Delta-2  le  4
decembre. Les quatre  satellites  suivants  seront  aussi  lances  par  une
Delta-2 en fevrier 1998. Ensuite,  36  satellites  seront  lances  par  des
fusees Zenith-2  et  12  autres  par  des  fusees  Soyouz  de  Starsem.  La
constellation de telephonie  mobile  pourra  alors  commencer  son  service
operationnel a la fin 1998. Les satellites sont fabriques par Alenia Spazio
a l'usine de Rome.


DEUX NOUVEAUX SMALL EXPLORER
----------------------------

La NASA a selectionne deux  nouvelles  missions  pour  son  programme  SMEX
(Small Explorer). II s'agit  de  HESSI  (High  Energy  Solar  Spectroscopic
Imager) qui observera les protuberances  du  Soleil  et  de  GALEX  (Galaxy
Evolution  Explorer)  qui  etudiera  l'Univers  a  l'aide  d'un   telescope
ultraviolet HESSl de 67 M$ (402 MF) et GALEX  de  65  M$  (390  MF)  seront
lances par des fusees Pegase en 2000 et 2001. Une mission de remplacement a
egalement ete selectionnee. Il s'agit de BOLT  (Broadband  Observatory  for
Localization of Transcients) pour la localisation des sursauts gamma.


TOSHIBA REJOINT SKYBRIDGE
-------------------------


Un accord de partenariat a ete signe entre Alcatel Espace  et  le  japonais
Toshiba Corp. dans le cadre du projet de constellation multimedia Skybridge
d'une valeur de 3,5 Md$ (21  MdF)  qui  doit  etre  operationnel  en  2001.
Alcatel Espace avait deja l'americain Loral pour partenaire et Aerospatiale
envisage egalement un  investissement  d'environ  60  MF  dans  le  systeme
Skybridge.


THOMAS REMPLACERA WOLF
----------------------

L'astronaute Andy Thomas succedera a  David  Wolf  a  bord  de  la  station
orbitale russe Mir. II restera quatre mois a bord, de janvier a  mai  1998.
II partira a bord de la navette Discovery (STS-89) en compagnie de Terrence
Wilcutt Joe Edwards, Bonnie Dunbar, Michaei Anderson et James Reilly.


PANNE DU SATELLITE INSAT-2D
---------------------------

Le satellite de telecommunications indien Insat-2D, qui avait ete lance par
une fusee Ariane le 3 juin, est tombe en panne le 8 octobre a la suite d'un
court-circuit dans le systeme d'alimentation electrique. D'un cout de  119,
S M$ p17 MF), il etait notamment utilise par la bourse de Bombay qui  devra
se reporter sur les Insat-2A (lance en juillet 1992),  Insat-2B  (lance  en
juillet 1993), Insat-2C (lance en decembre 1995) en attendant  le  prochain
Insat-2E dont le lancement est prevu en avril 1998.


RETOMBEE DE COSMOS 2343
-----------------------

Le satellite de reconnaissance militaire russe Cosmos-2343 est retombe dans
l'atmosphere a l'issue d'une mission de 126 j. II pourrait donc s'agir d'un
satellite de 6e generation dont le dernier exemplaire etait Cosmos-2262  en
1993. La duree de vie des satellites de 3e generation Kometa est de  14  j,
celle des satellites de 4e generation Yantar de 70 j, celle des :satellites
de 5e generation de un an. II  ne  reste  actuellement  en  orbite  que  le
satellite de reconnaissance Cosmos-2344 de 8e generation lance en juin  par
une fusee Proton (la 7e generation etant  le  Kouban  lance  par  la  fusee
Zenith-2).


LES EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES DU MOIS
-------------------------------------

Les ephemerides astronomiques s'averent un outil precieux pour tout  astro-
nome - amateur comme professionnel - qui  se  respecte;  or  il  faut  bien
reconnaitre que de telles donnees etaient jusqu'ici l'apanage  de  publica-
tions specialisees qui les diffusaient avec plus ou moins de precision.

Les ephemerides mensuelles que nous vous proposons des aujourd'hui sont  le
fruit d'une collaboration entre  les  sites  de  Ia On-Line  et  Space News
International; elles sont disponibles sur le Web, aux adresses:

http://homer.span.ch/~spaw1522/iaonline/frobjets.htm
et
http://space-net.com/space-news/ephem01.html

Celles-ci concernent novembre 1997, et seront reactualisees  mensuellement.
Elles se veulent avant tout extremement completes; une  restriction  cepen-
dant: concernant le monde entier et non un seul pays comme il est de  regle
pour une publication "papier" et localisee, il est impossible  de  mention-
ner certaines chronologies. Nous sommes cependant a votre disposition  pour
vous apporter tout renseignement de cet ordre  que  vous  pourriez  desirer
compte tenu de votre localisation precise.

Un lexique apporte toutes les explications souhaitees, si vous ne comprenez
pas l'un ou l'autre terme, n'hesitez pas a nous en  faire  part;  de  meme,
toutes les suggestions seront les bienvenues.

Jean-Philippe Rottiers	jp.rottiers@pericles.namur.be
Jean Etienne			jean.etienne@skynet.be



|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||    Les noms de : SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNATIONAL, SPN    |||
|||    Productions, Forum Espace, sont proteges par copyright.          |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||      Space News  est sponsorise par TELE-satellit, le magazine      |||
|||      international du satellite : http://www.TELE-satellit.com      |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||   Space News InNet sur le Web : http://www.sat-net.com/space-news   |||
|||                 Bulletin d'informations quotidien :                 |||
|||            http://www.sat-net.com/space-news/flash.shtml            |||
|||  -----------------------------------------------------------------  |||
|||  Ed. resp.: Jean Etienne, Belgique (Eur)    jean.etienne@skynet.be  |||
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||J&M remember|||||



[Other mailing lists]