[Prev][Next][Index]

Space News InNet numero 107




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                        Space News InNet                         |||
|||                        ----------------                         |||
|||   Periodique d'informations et  d'actualites  internationales   |||
|||   sur l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences   |||
|||   connexes distribue par liste de diffusion sur l'Internet.     |||
|||   -----------------------------------------------------------   |||
|||             Une production Space News International             |||
|||    Abonnement gratuit sur  http://www.sat-net.com/space-news    |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||    comportant uniquement le texte : subscribe sat-space-news    |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 107                      samedi 19 octobre 1996


>> Le numero special "premier anniversaire" de Space News InNet sera 
>> transmis ce jour samedi 19 octobre 1996 a 23:20 hrs, soit un an apres
>> le numero 1, a la minute precise.


39 ANS APRES SPOUTNIK 1
-----------------------

Comme cette annee, le 4 octobre etait en 1957 un vendredi. Parvenue tard
dans la soiree, a l'epoque, la fracassante nouvelle du lancement du premier
satellite artificiel, Spoutnik-1 avait cause un vif etonnement car l'homme
avait auparavant vecu comme si la Terre devait a jamais constituer son
univers. Ainsi, l'astronautique etait restee une chimere dans une opinion
publique tres loin de soupconner que des vehicules emprunteraient par
milliers les routes de l'espace dans la seconde moitie du XXe siecle.

C'etait en meme temps un sentiment d'emerveillement car les vieilles lois de
la balistique semblaient abolies: des generations d'artilleurs avaient
calcule les trajectoires paraboliques par lesquelles tout objet envoye vers
le ciel devait retomber. Or, le Spoutnik tournait sereinement autour du
globe, survolant tous ses continents.

Tres vite, cependant, la politique percait. Lance par l'URSS, ce premier
satellite artificiel constituait plus qu'un defi: il etait une provocation
vis-a-vis des Etats-Unis. Ceux-ci avaient en projet des satellites de
quelques kilogrammes. Avec ses 83 kg, Spoutnik-1 faisait figure de geant.
Plus grave : les militaires americains etaient atterres car les radars leur
avaient appris - ils taisaient la nouvelle - qu'outre le satellite, la fusee
porteuse avait mis en orbite son corps central, soit une dizaine de tonnes.
Mais, rapidement l'aventure spatiale devint une competition dont la
dimension fut donnee avec le pari engage en mai 1961 par le president
Kennedy de faire marcher des astronautes sur la Lune avant l'achevement de
la decennie, un pari que l'Amerique allait gagner avec un brio generateur de
profonds remous jusqu'a une evanescence du regime sovietique.

Alors, une page etait tournee et les applications allaient prendre dans les
preoccupations une place Leonine selon le scenario ayant toujours voulu le
client etant par essence hostile a toute innovation que les nouveaux moyens
soient acceptes quand ils permettent d'atteindre les buts conventionnels de
facon plus interessante. Cet aspect des choses avait largement echappe aux
prophetes de l'astronautique, dont toute la pensee avait ete occupee par la
Lune et les planetes. En fait, au temps de Spoutnik-1, l'interet de
satellites circumterrestres n'etait pas encore evident. 

D'aucuns doutaient que, depuis des centaines de kilometres, on puisse voir
la Terre : peut-etre se trouvait-elle en permanence enrobee d'une brume.
Quant a la communication via l'espace, elle etait tout au plus envisagee par
le biais d'un "reflecteur" fait de ceintures d'aiguilles metalliques, au
grand dam des radioastronomes, ou de gros satellites-ballons devant jouer le
role de miroirs episodiques pour les ondes envoyees dans leur direction.

Avec la miniaturisation des systemes electroniques, les satellites
d'applications se sont imposes comme une realite economique. Au point que
certains se jugent aujourd'hui tres en avance dans l'espace s'ils envoient a
bon compte des satellites vers l'orbite geostationnaire. Or, ce n'est
evidemment la qu'un aspect de l'astronautique, l'importance qu'il a prise
ayant constitue une tres grande surprise.

Une autre aura ete la relative facilite avec laquelle l'homme a pu se rendre
dans l'espace. Et la, on peut dire que les visionnaires avaient vu juste.
Ils nous avaient decrit des astronefs munis de manettes pour les conduire
facilement. C'etait juge ridicule il y a trente ans. Cela ne l'est plus avec
le GPS, le DSN ou les logiciels de l'intelligence artificielle grace
auxquels les occupants d'un vaisseau spatial peuvent en permanence etre
instruits de ce qu'il leur est loisible de faire. Et l'on s'entraine pour
aller dans l'espace a tout age: lors de la prochaine mission d'une navette,
Story Musgrave aura 61 ans !

Jean-Jacques Favier nous disait que l'impression eprouvee en revenant d'une
orbite n'est pas tellement differente de l'atterrissage d'un avion de ligne.
C'est extraordinaire si l'on se souvient qu'aux temps heroiques, on avait
craint que le premier cosmonaute revienne fou. La machine humaine s'est tres
bien adaptee a l'espace, avec le benefice medical des etudes qui ont ete
effectuees justement pour obtenir l'assurance qu'un vol spatial n'aurait pas
des consequences irreversibles sur l'organisme. Au point que les operations
pilotees se sont institutionnalisees avec le distinguo entre les taches
programmables avantageusement confiees a des robots et ce fief de l'homme :
de judicieuses reactions face a l'imprevu, a la decouverte et l'appreciation
de situations. Sans doute est-il important de savoir que la composante
humaine sera fondamentale dans les grands programmes du siecle a venir.

Et si nous jetions maintenant nos regards a 39 ans dans le futur pour nous
interroger sur l'astronautique de 2035 ? Au-dela des peripeties politiques,
le sens de l'evolution a attendre peut etre degage si l'on prend en compte
d'une part la perspective de nouveaux materiaux grace auxquels seront
augmentees a la fois les charges utiles et la fiabilite, d'autre part une
informatique toujours plus puissante autant que transparente.

En 2035, des stations existeront sur la Lune a des fins scientifiques et
techniques. Elles seront doublees de bases a partir desquelles une
exploration tranquille du systeme solaire pourra etre entreprise, comme
l'avaient entrevu les precurseurs aujourd'hui dementis par l'ampleur des
programmes d'applications. Ces derniers auront seulement constitue le
prologue a une nouvelle astronautique. 

Albert Ducrocq, Air & Cosmos


LA FRANCE SE PREPARE POUR ALPHA
-------------------------------

A l'occasion du retour en France, le 28 septembre, de la premiere francaise
de l'espace, Claudie Andre-Deshays, le CNES a confirme son engagement dans
les vols habites. Aux Etats-Unis, Jean-Loup Chretien, Michel Tognini et
Philippe Perrin s'entrainent pour des vols de courte duree a bord de la
navette. En Russie, deux vols a bord de la station orbitale Mir sont en
negociation. Le premier, prevu fin 1997 ou debut 1998, reprendra les
experiences de la mission Cassiopee. Ce vol de trois semaines devrait etre
realise par Leopold Eyharts. Par contre, le second est prevu sur quatre mois
en 1999. Le cadre scientifique sera elargi aux experiences de sciences de la
vie, d'etude de l'Univers, d'observation de la Terre et de technologie. Il
comprendra une sortie extra-vehiculaire. "Les candidats pour ce vol de
longue duree feront partie de l'actuel groupe de spationautes, car il n'est
pas prevu de recrutement supplementaire au CNES", a declare Isaac Revah,
directeur des relations exterieures du CNES. Apres quoi, lorsque la station
internationale Alpha sera en exploitation, les Francais devraient voler sous
les couleurs de l'ESA. Actuellement, Jean-Francois Clervoy est le seul
Francais selectionne dans le groupe d'astronautes de l'ESA. Il doit
participer a la mission Shuttle-Mir de mai 1997 (en compagnie de la Russe
Elena Kondakova). Mais d'autres Francais seront certainement candidats lors
de la prochaine selection europeenne. 

Par ailleurs, Claudie Andre-Deshays est, selon ses termes, "disponible pour
toute opportunite". Elle est revenue "transformee" de sa mission
particulierement reussie. Les premiers resultats scientifiques seront
presentes lors d'un colloque en decembre. Selon l'astronaute, l'experience
"Fertile" s'est deroulee dans de bonnes conditions grace a l'interaction
entre l'operateur, l'equipe du centre russe de direction des vols (Tsoup) et
les scientifiques qui se trouvaient au Cadmos, a Toulouse. 

Les salamandres pleurodeles ont pondu des oeufs dont plus de la moitie ont
ete fecondes, et la formation des embryons a ete observee en direct avec une
camera video. Les premieres observations montrent que les oeufs pondus dans
l'espace ont donne naissance a des animaux qui paraissent viables. Mais il
faudra attendre une analyse detaillee avant de tirer des conclusions
definitives de cette experience. 

Christian LARDIER, Air & Cosmos


RALENTISSEMENT DU PROGRAMME SPATIAL RUSSE
-----------------------------------------

Jusqu'a present, en 1996 la Russie n'a effectue que vingt lancements (dont
trois echecs). D'ici la fin de l'annee, il devrait y avoir neuf autres
lancements. Parmi eux, trois ou quatre tirs de fusees Proton avec les
satellites Express-2, Mars-96, Tempo-1a et un triplet de Glonass, ainsi que
deux tirs de Soyouz-U avec les satellites Progress M-33 et Bion-11.

Cinq autres lancements sont prevus, mais sans date precise: il s'agit du
premier tir d'un missile Chtil (SLBM) avec le mini-satellite Kompas (70 kg)
de l'institut Izmiran, le premier tir d'une fusee Start-1 au nouveau
cosmodrome de Svobodny avec un mini-satellite de l'academie Mojaisk des
forces spatiales, le lancement du satellite americain Early Bird de la
societe EarthWatch par une fusee Cosmos-3M de Plessetsk et, peut-etre, un
satellite militaire Tselina-2 par une Zenith de Baikonour. Soit au total, un
maximum de 29 lancements contre 33 l'an passe (dont un echec).

Ainsi, le ralentissement entame en 1987 se poursuit de maniere reguliere,
alors qu'une stabilisation etait attendue. Aujourd'hui, l'activite spatiale
russe ne represente plus qu'un tiers de ce qu'elle etait il y a neuf ans.

Parallelement, cote americain, la montee en puissance continue avec une
annee record de 39 lancements de fusees prevus cette annee contre 30
lancements (dont trois echecs) l'annee derniere. En plus des 26 tirs deja
effectues a ce jour, il reste un vol de navette, deux Atlas-2, deux Delta-2,
deux Titan-4, une Titan-2G, deux ou trois Pegase, une LLV et une Taurus a
lancer d'ici la fin de l'annee. Pour la premiere fois depuis 1966, les
Americains auront donc effectue davantage de lancements que les Russes. Une
inversion de tendance historique.

Car la Russie traverse une periode tres difficile. Le budget spatial civil,
qui etait de 1,7 Md$ (10,8 milliards de francs) en 1989, est aujourd'hui de
600 M$ (3 milliards de francs), soit le tiers de ce qu'il etait il y a sept
ans. Alors qu'il n'etait que de 350 M$ (1,7 milliards de francs) l'annee
derniere. En pourcentage du budget federal, le budget spatial civil ne
represente que 0,76 % apres qu'il eut recu un complement de 1110 MdR (1,1
milliard de francs) par un decret du 12 avril. Cette somme etait
indispensable pour que la Russie puisse remplir ses engagements aupres de
ses partenaires dans le cadre de la station orbitale internationale Alpha et
de la sonde martienne Mars-96. Malgre tout, les difficultes demeurent
puisque le lancement du module de service de la station pourrait etre
retarde de trois mois si les credits necessaires n'etaient debloques en 1997.

Christian LARDIER 


ARIANE S'ALLIE A SOYOUZ
-----------------------

L'agence russe RKA, le centre de Samara TsSKB Progress, Aerospatiale et
Arianespace ont cree une filiale commune afin d'exploiter les lanceurs
Soyouz. Starsem oeuvrera surtout dans le domaine du lancement sur orbite
basse ou moyenne de petits satellites ou de constellations de satellites,
pour lesquels la puissance de la fusee europeenne Ariane est mal adaptee.
Les modeles de vehicules commerciaux proposes seront: le Soyouz automatique
a trois etages ; le Soyouz-lcare avec etage manoeuvrant de mise a poste; la
fusee quadri-etage Molnya. Ces engins peuvent placer des charges de 2,5 a 5
tonnes sur une orbite de 350 a 1400 km d'altitude. Prix unitaire : autour de
175 millions de francs. Autre atout du Soyouz : sa fiabilite, demontree sur
plus de 1500 tirs  et non remise en cause par le double echec de mai et
juin derniers, du a un probleme de separation de coiffe. "Nous comptons sur
une activite de cinq a dix lancements par an a partir de 2000-2001", indique
F. Calaque, le president de la societe Starsem.


DEBACLE GLACIAIRE
-----------------

Les coraux de Tahiti et de la Barbade ont parle: leur datation au carbone 14
et autres elements radioactifs (Th 230, U 234) a revele que les mers avaient
subi, voila 14000 ans, une brusque augmentation de niveau correspondant a
une "debacle glaciaire", Realises dans le cadre d'un programme du CNRS et de
l'Orstom, ces travaux avaient pour but de reconstituer la courbe du niveau
marin au cours des derniers 20.000 ans, Les scientifiques se sont ainsi
apercu que la periode de deglaciation qui a demarre voila 20.000 ans pour
s'achever il y a 6.000 ans s'est acceleree durant une periode de 400 ans, il
y a 14.000 ans de cela. La hausse du niveau marin avait alors atteint un
rythme moyen de 4 a 5 m par siecle, Il s'agirait du resultat d'une fonte
annuelle de 16.000 km3 de glaces continentales.


GRS 1915 + 105, MICROQUASAR TEST
--------------------------------

La source superluminique decouverte il y a deux ans dans notre galaxie, GRS
1915+105, est bien un modele reduit des quasars qui emettent des jets
rapides aux confins de l'Univers, selon les astronomes russes et allemands
qui l'ont etudiee en infrarouge a l'aide du telescope NTT. Les cliches haute
resolution (0,25") obtenus par interferometrie des tavelures ont montre des
jets infrarouges se surimposant a ceux observes en radio par le
Franco-Argentin Felix Mirabel, mais beaucoup plus lumineux. Les chercheurs
ont ainsi pu etablir une relation entre la longueur du jet, la temperature
et la luminosite de la source. Or cette relation s'avere "applicable a toute
la gamme des jets superluminiques connus a grande distance" et "dont on
pense qu'ils sont gouvernes par l'existence d'un trou noir massif". GRS
1915+105 aurait-elle ainsi gagne une famille et un trou noir central ? En
attendant, c'est en etudiant l'evolution rapide de tels objets proches que
l'on en saura un peu davantage sur ce qui se passe a l'echelle de centaines
de milliers d'annees dans les quasars lointains.


LES VIDES PERSISTANTS DU COSMOS
-------------------------------

L'Univers local presente des vides denues de galaxies et de toute forme
exotique de matiere: c'est la conclusion que tire une equipe internationale
de l'analyse du mouvement de plus de deux mille galaxies proches. Elle a pu
en deduire des informations sur les structures de densite environnantes. Ce
travail s'est appuye sur la mesure des vitesses de galaxies, effectuee a
l'aide de telescopes radio et optiques situes au Chili, en Europe, aux
Etats-Unis et en Australie. Verdict: apres des mois de verification, la
carte tridimensionnelle obtenue montre des objets massifs, tels que le Grand
Attracteur, mais aussi des regions depourvues de matiere mesurant jusqu'a
cent millions d'annees-lumiere de diametre. L'existence de tels "trous" dans
la distribution de la matiere visible et invisible de l'Univers pose
probleme aux theoriciens du big bang et de la formation des galaxies.


LES NEWS
--------

Chine

Le plan a long terme chinois prevoit la realisation de satellites de
telecommunications et d'observation, de sondes lunaires et interplanetaires
et d'un lanceur emportant 20 t en orbite.

Etats-Unis

L'US Air Force a commande deux lancements supplementaires de fusee Atlas 2AS
a Lockheed Martin.

Le prochain lancement de Columbia pourrait etre retarde d'une semaine car
des vitres de pare-brise fissurees doivent etre changees.

France

SEP et le russe CADB ont signe un contrat cadre pour poursuivre le programme
Record de cooperation de moteurs de fusee.

International

Entel va louer 36 MHz de capacite en bande Ku sur le satellite Intelsat 706
pour ameliorer ses prestations au Chili.

Russie

Khrounitchev prevoit de lancer douze ou treize fusees Proton en 1997 dont
sept tirs commerciaux, puis dix ou onze en 1998.

Le lancement du satellite d'astrophysique Spectre RG est reporte de 1997 a
fin 1998.

Eurockot (Dasa Khrounitchev) n'a toujours pas de client pour sa fusee
commerciale Rockot qui doit faire ses debuts a Plessetsk en 1997.

Thailande

Le conseil national de la Recherche thailandais lance un projet de petit
satellite d'observation ayant une resolution de 20 m. 


|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||  Les noms de : SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNATIONAL, SPN  |||
|||  Productions, Forum Espace, sont proteges par copyright.        |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Space News est  sponsorise  par  TELE-satellit,  le  magazine  |||
|||  international  du   satellite :  http://www.TELE-satellit.com  |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||           Space News InNet est present sur le Web :             |||
|||               http://www.sat-net.com/space-news                 |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||     Liste de discussion de Space News InNet : Forum Espace      |||
|||   Inscription gratuite sur  http://www.sat-net.com/space-news   |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||   comportant uniquement le texte : subscribe sat-forum-espace   |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Ed. resp: Jean Etienne, Belgique (Europe) etiennj@interpac.be  |||
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||J&M remember|||||





[Other mailing lists]