[Prev][Next][Index]

Space News InNet numero 101




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                        Space News InNet                         |||
|||                        ----------------                         |||
|||   Periodique d'informations et  d'actualites  internationales   |||
|||   sur l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences   |||
|||   connexes distribue par liste de diffusion sur l'Internet.     |||
|||   -----------------------------------------------------------   |||
|||             Une production Space News International             |||
|||    Abonnement gratuit sur  http://www.sat-net.com/space-news    |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||    comportant uniquement le texte : subscribe sat-space-news    |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 101                  mercredi 25 septembre 1996


SOMMES-NOUS SEULS DANS L'UNIVERS ?
----------------------------------

Il y a une dizaine d'annees, L. Orgel et F. Crick ont emu le public en
proposant que les germes de la vie aient ete diriges vers la Terre par des
etres intelligents depuis d'une autre planete. En realite, cette hypothese,
connue sous le nom de panspermie dirigee", n'etait qu'une provocation
destinee a souligner l'insuffisance des theories sur l'origine de la vie sur
Terre. F. Crick declare d'ailleurs que l'origine de la vie releve du
miracle, tant sont nombreuses les conditions qui lui sont necessaires.

D'autres pensent que ce "miracle" est banal. Selon John Rummel, qui dirige
le programme d'exobiologie de la NASA, la rapidite de l'apparition de la vie
sur la Terre et l'abondance des molecules organiques dans l'espace suggerent
que la vie a pu apparaitre ailleurs que sur la Terre. Si l'on decouvrait
avec certitude des preuves de vie extraterrestre (un evenement qui ferait
date !), on pourrait peut-etre elucider l'origine de la vie terrestre.

Aussi la NASA intensifie-t-elle son programme de recherche d'intelligences
extraterrestres: au cours des dix annees a venir, une equipe surveillera les
signaux radio en provenance de l'ensemble du ciel, en portant une attention
particuliere a quelque 700 etoiles assez proches de la Terre et susceptibles
de posseder des planetes. Afin de detecter les eventuels signaux organises
emis par d'autres civilisations, la NASA a mis au point des equipements qui
analysent automatiquement des milliards de signaux enregistres par un seul
radiotelescope.

Les astronomes recherchent egalement la vie sur Mars, la planete la plus
proche de la Terre. En effet, Mars et la Terre semblent avoir ete tres
semblables durant les premieres centaines de millions d'annees de leur
existence. Les anciens lits de rivieres et les coulees de boue observes sur
Mars montrent qu'autrefois, l'eau coulait sur cette planete; Mars etait
probablement entouree d'une atmosphere chaude de dioxyde de carbone.

Les sondes Viking, en se posant sur Mars en 1976, n'y detecterent aucune
trace de vie, mais etaient loin de disposer des formidables moyens
d'investigation ayant permis recemment la mise en evidence de traces de
composes organiques complexes au sein de la meteorite martienne ALH84001. il
n'est pas impossible qu'on decouvre directement dans des echantillons
martiens  recents  importes par des sondes automatiques d'ici quelques
annees des fossiles ou des organismes vivants: n'a-t-on pas trouve sur Terre
des colonies denses de micro-organismes au fond d'un lac de l'Antarctique
gele depuis toujours, dont le climat froid et sec ressemble a celui de Mars
? N'a-t-on pas aussi decouvert des bacteries dans des roches sedimentaires
et dans des gisements de petrole situes a plusieurs centaines de metres sous
terre, dans des depots de sels et dans les sources hydrothermales ?

Selon C. McKay, la surface de Mars est ideale pour la conservation des
fossiles, car elle est gelee depuis quatre milliards d'annees et ne possede
pas d'activite tectonique. Cependant Mars n'a pas de gros satellite comme la
Lune: si la vie a evolue dans des eaux brassees par les marees, elle a ete
moins avantagee sur Mars que sur la Terre. 

John Organ et Jean Etienne


POLDER : UN INSTRUMENT QUI ETUDIE NUAGES ET
AEROSOLS POUR BIOMODELISER L'ENVIRONNEMENT
-------------------------------------------

Concu par le CNES, POLDER (POLarization and Directionality of the Earth's
Reflectances) a ete, le 17 aout, mis en orbite a partir de Tanegashima
(Japon) par une fusee H-2. Avec deux appareils americains et de cinq
appareils japonais, cet instrument francais de 32 kg a trouve place sur
ADEOS-1, le plus gros satellite consacre a l'environnement dont la mission a
laborieusement commence, les Japonais ayant du le commander par ses petits
moteurs de positionnement de 1 N. Mais incessamment POLDER devrait pouvoir
etre exploite et, avec sa mise en service, debutera le programme du CESBIO
(Centre d'Etudes Spatiales de la BlOsphere).

Devant fonctionner jusqu'a ce qu'en 1999, son homologue soit confie a
ADEOS-2, POLDER se presente comme un radiometre associe a une matrice de
cellules CCD et a une roue munie de neuf filtres, avec un champ de vision
tres large (43 degres le long de la trace, 51 degres perpendiculairement a
celle-ci). Un debit de 882 kilobits/s permettra d'obtenir une image (au
pixel de 6 x 7 km) en 20s, pendant lesquelles 140 km seront franchis. Du
fait que l'horizon se trouvera a 3.200 km, un meme site sera ainsi, lors de
chaque passage, vu treize ou quatorze fois sous differents angles, a une
heure toujours voisine de 10 h 30 TU, I'orbite etant heliosynchrone (comme
celle de Spot) avec un cycle de 41 jours et un sous-cycle de 4 jours.

A Toulouse un centre de production s'emploiera a creer des cartes sur
lesquelles apparaitront les teintes conferees aux eaux par phytoplancton,
picoplancton et sediments. A cette tache seront affectes les bandes
spectrales axees sur les longueurs d'ondes de 443 nm, 490 nm et 565 nm. En
conjugaison avec les longueurs d'ondes de 670 nm et 865 nm auxquelles, comme
a la longueur d'onde de 443 nm, sont associes des filtres polarises ces
memes bandes fourniront d'autre part, au dessus des continents, les donnees
necessaires pour la creation de cartes geologiques ou d'indice de vegetation.

Mais les informations les plus remarquables devraient ont fait entrevoir
deux versions aeroportees concerner l'atmosphere de la Terre dont la vapeur
d'eau sera evaluee a 10 % pres (sur 910 nm), les nuages etant etudies pour
la premiere fois en polarisation autour de l'angle de diffusion de 140
degrés associe a l'arc en ciel, pour une mesure du forcage atmospherique
qu'ils induisent. Alors que l'effet de serre (2,5 W/m2) est aujourd'hui
connu a 15 % pres, notre incertitude quant a l'influence des nuages est
restee du meme ordre que le phenomene lui-meme (0,2 W/m2). Et l'on n'a pas
compris pourquoi, en Amazonie, la reflectivite des nuages est moindre la ou
il y a des feux de foret.

Trente modeles de systemes de nuages ont a ce jour ete proposes: ils font
apparaitre de grandes divergences en ce qui concerne les regions tropicales
avec la presomption que huit de ces modeles ont surestime l'albedo.

Une premiere interrogation est la forme des nuages. Ils etaient hier
assimiles a des tranches d'epaisseur, comme si les gouttes d'eau avaient ete
uniformement reparties entre les altitudes h et h + e. Or les nuages sont
souvent ellipsoidaux et il leur arrive de se chevaucher: apres avoir
traverse un nuage N. le rayonnement solaire peut, avant d'atteindre la basse
atmosphere, traverser un nuage N'. Une discrimination sur les longueurs
d'ondes de 763 et 765 nm revelera l'altitude du sommet des nuages via des
mesures de pression.

Les cristaux de glace presents dans les cirrus peuvent revetir des formes
tres diverses batonnets, croix, arbres avec autant de modes de diffusion de
la lumiere; une elevation de la temperature entraine a la fois une
augmentation de la taille des cristaux et une complexification de leur
population. Dans un nuage d'eau, la diffusion depend du diametre des
gouttes, generalement compris entre 8 et 12 microns: plus grosses au-dessus
des mers, elles sont particulierement importantes dans l'hemisphere nord a
cause de ses aerosols croit-on, de sorte que, par ce biais, l'activite
anthropique pourrait etre estimee, ce nom d'aerosols etant donne a des
particules solides en suspension dans l'air. 80 % des aerosols sont naturels
(embruns marins, emanations des sols, poussieres volcaniques) mais 20 %
d'entre eux (essentiellement concentres dans l'hemisphere nord) sont dus a
des panaches de cheminees, a nos industries ou a des produits menagers.

De POLDER, une cartographie globale des aerosols et de leurs effets est
attendue. Sans doute est-ce un objectif beaucoup plus ambitieux que la
connaissance des nuages, meme si les deux phenomenes sont lies, les nuages
amplifiant le forcage des aerosols. Mais si ces derniers sont caracterises
par un ensemble de parametres, aucun ne semble dominant, d'ou une astreinte
a tous les apprehender et pour cela a collecter un nombre maximum de
donnees. Les longueurs d'ondes de 443 nm, 670 nm et 865 nm seront consacrees
a cette etude des aerosols, avec l'objectif de reduire la marge
d'incertitude dans leur contribution, a priori negative, au forcage
atmospherique. Et on s'emploiera a connaitre le role de chaque type. Sont
dits primaires les aerosols dus a des poussieres, a des mineraux ou au
passage d'une phase gazeuse a une phase solide; les aerosols secondaires
sont ceux provenant d'une combustion, tels les aerosols de carbone dus a
l'incendie de la biomasse dans l'hemisphere sud. Et le soufre retiendra
toute l'attention. Au dessus de certaines regions, le soufre anthropique
serait cent fois plus abondant que le soufre naturel.

Albert Ducrocq, Ciel & Espace

Image sur le site Web de Space News (page Space News InNet) :

POLDER (Jpg, 9k)

A l'aide d'une photo Meteosat, le CNES a pu simuler un document tel qu'il
sera obtenu par POLDER. Ici, le panache du a un soulevement de sable
saharien au-dessus de la cote senegalo-mauritienne. 


LE BUDGET NASA STABLE EN 1997
-----------------------------

Le budget de la NASA sera maintenu l'annee prochaine au meme niveau que
cette annee, alors que le budget 1996 actuel de 13,8 Md$ (69 milliards de
francs) etait initialement prevu a 14,26 Md$, et que le budget 1995
s'elevait a 14,46 Md$ (72,3 milliards de francs).

Les vols habites representent 5,36 Md$ (26,8 milliards de francs) dont 3,15
Md$ pour huit vols de la navette spatiale (393 M$ soit 2 milliards de francs
par vol) et 1,8 Md$ pour la future station orbitale internationale (le
premier element doit etre lance en decembre 1997).

Par contre, la somme allouee aux satellites scientifiques diminue de 175,3
M$ (876,5 millions de francs) au benefice du programme d'observation de la
Terre "Mission To Planet Earth" pour 112,7 M$ (563,5 millions de francs) et
"du soutien au missions" pour 60 M$ (300 millions de francs).

Cette diminution n'affecte pas la sonde interplanetaire Cassini (a lancer en
octobre 1997), ni le satellite d'astronomie Roentgen-AXAF (aout 1998), ni le
satellite Gravity Probe-B (decembre 1999). Sont egalement preserves: les
programmes Mars Surveyor (Mars Global Surveyor en 1996, Mars Orbiter/Lander
en 1998), Explorer (ACE en 1997, FUSE en 1998, etc.), Discovery (Mars
Pathfinder en 1996, Lunar Prospector en 1997, Stardust en 1999) et New
Millenium (Deep Space-1 en 1998, Earth Observer-1 en 1999). Cependant, il
n'y a toujours pas de credits pour la sonde interplanetaire Pluto Express.

Concernant l'acces a l'espace, les credits des nouveaux projets de lanceurs
sont passes de 188,5 a 324,7 M$ (1,6 milliards de francs) afin de financer
le prototype de navette monoetage reutilisable X-33 (premier vol en 1999).
La NASA a, en outre, signe avec OSC un contrat de 60 M$ (300 millions de
francs) pour le developpement du petit lanceur reutilisable X-34 (premier
vol en 1998).

Ainsi, en diminuant son budget de 1 Md$ par an, la NASA devrait atteindre
l'objectif qui lui avait ete fixe de 5 Md$ (25 milliards de francs)
d'economies en cinq ans (1996 a 2000).

Christian LARDIER, Air & Cosmos


LA BELGIQUE SERA REPRESENTEE SUR MARS
-------------------------------------

La Belgique sera a bord de la sonde russe Mars-96 qui, lancee le 16 novembre
prochain, doit se placer en orbite martienne le 12 septembre 1997.
L'institut d'aeronomie spatiale de Belgique (IASB) participe aux experiences
SPICAM-S et MAREMF destinees a l'etude de l'atmosphere de Mars.

SPICAM-S (20 kg) est un spectrometre qui etudiera la distribution verticale
dans l'atmosphere de Mars de la concentration d'ozone, de vapeur d'eau, de
gaz carbonique, d'oxygene, etc. Il associe la Russie (IKI), la France
(Service d'aeronomie du CNRS) et la Belgique (IASB), la contribution belge
s'elevant a 120 millions FB (20 millions de francs francais). MAREMF (10,5
kg) comprend deux spectrometres a electrons pour l'etude de l'interaction du
"vent solaire" sur l'environnement martien. Il associe la Russie (IKI),
I'Autriche, I'Allemagne, la Hongrie et la Belgique (IASB, Altatel-ETCA a
Charleroi, Alvatel et l'universite de Gand, intelligent Systems
International et IMEC a Louvain).

Theo Pirard


LE TELESCOPE D'ARTEMIS
----------------------

L'Agence spatiale europeenne (ESA) et la Dara allemande ont signe l'accord
prevoyant la mise en place du telescope Zeiss-lena de 1 m qui recevra les
signaux laser du satellite Artemis. L'instrument sera installe sur la
station terrestre d'lzana sur l'ile de Teneriffe

(Espagne). Il sera utilise pour tester puis exploiter le systeme de
communication optique infrarouge qui doit etre embarque a bord du futur
satellite de l'ESA. Le telescope effectuera egalement des taches
d'observation astronomique et de poursuite des debris spatiaux, en relation
avec le centre d'operation Esoc de Darmstadt, en Allemagne. 


UNE CITE DE L'ESPACE EN 1997
----------------------------

Un parc de 3,5 hectares, vitrine de la capitale europeenne de l'espace:
c'est ce qui attend le visiteur a la Cite de l'espace de Toulouse dont
l'ouverture est annoncee pour juin 1997. Le public pourra penetrer dans la
partie inferieure d'une reproduction d'Ariane 5, assister a des seances de
planetarium en relief, observer la poursuite des satellites par des antennes
mobiles et visiter 20OO m2 d'expositions. Il pourra egalement participer a
la preparation d'un tir simule de fusee et ressentir les effets du decollage
puis de l'impesanteur. La Cite de l'espace est un projet de la ville de
Toulouse, soutenu par une trentaine de partenaires publics et industriels
regionaux; 150 000 visiteurs sont attendus la premiere annee.


TEXUS : PROGRAMME EXEMPLAIRE
----------------------------

"Texus est de loin le plus avance et le plus reussi des programmes de
fusees-sondes au monde", a declare le docteur Peter Preu de la DLR a
l'occasion du vingtieme anniversaire de ce programme. A la conference qui se
tenait au Science Center de Bonn, le directeur general de la DARA, J.
Mennicken, a precise que 34 fusees-sondes avaient ete lancees avec 187
instruments pour la realisation de 380 experiences differentes.

Le programme Texus avait debute en septembre 1976 pour preparer les vols du
Spacelab europeen a bord de la navette americaine. Puis, il etait devenu un
programme national allemand qui, en 1989, fut ouvert a l'ESA. La gestion,
qui dependait du ministre allemand de la Science, avait ete confiee a MBB
(desormais Dasa). Aujourd'hui, Texus utilise la fusee Skylark-7 de Matra
Marconi Space. Cette fusee a deux etages a poudre, de 16 m de long, coute
environ 800.000 DM (2,7 millions de francs). Elle emporte 250 kg de charge
utile a 250 km d'altitude pour six minutes de microgravite. La base de
lancement est situee a Kiruna (Suede). Le prochain tir est prevu en novembre
1996.

Anatol JOHANSEN 


LES NEWS
--------

USA

Une Fusee Atlos-2A a lance avec succes le satellite de telecommunications
GE-1 le 8 septembre de Cape Canaveral.

Europe

Une fusee Ariane-42P (vol V-91) a place sur orbite le satellite Echostar-2
le 10 septembre. C'est le 21 e succes commercial consecutif pour le lanceur
europeen qui doit lancer les satellites Arabsat-2B et Measat-2 le 7 novembre
prochain vol V-92.

IBM France signe un contrat de 450 millions de francs sur quatre ans avec
Thomson-CSF et l'ESA pour la fourniture de systemes informatiques pour le
segment sol du satellite Envisat.

France

La societe Intespace est chargee de foire subir au satellite Hot Bird-2
d'Eutelsat une campagne d'essais complete a Toulouse.

Signature d'un accord de cooperation interparlementaire entre le Groupe
Parlementaire sur l'Espace IGPE) et le Parliamentary Space Committee (PSC)
britannique.

Royaume-Uni

La Grande-Bretagne aurait depense 500 M (14 milliards de francs) dans le
programme de satellite-espion americain Magnum qui etait suppose se
substituer au programme abandonne Zircon.

Russie 

Une fusee Proton a lance avec succes le satellite de telecommunications
Inmarsat-3F2 le 6 septembre de Baikonour.


SUR LE WEB
----------

Deux de nos compatriotes quebecois sont presentement en expedition et
tentent d'atteindre le pole Sud a skis et en autonomie totale, a travers
l'Antarctique, le plus grand desert glacial de la planete. Plus de 1500 km a
tirer des traineaux qui pesaient 170 kilos chacun au depart.

Vous pouvez suivre l'evolution de l'expedition sur Internet, car ils
transmettent regulierement des infos via un telephone satellitaire.

http://www.novanor.qc.ca/polesud

Signale par Gilles Blais
Sherbrooke (Québec)


MERCI !
-------

MERCI a tous ceux et toutes celles (si, si !) qui m'ont adresse des messages
de felicitations a l'occasion du centieme numero de Space News InNet. Il
sera repondu individuellement a tous les messages, comme d'habitude...
c'est-a-dire avec le retard habituel  :-)

...Et au passage, notons que notre site Web, Space News Productions, vient
d'enregistrer son 5.000 eme visiteur, cela en trois mois d'existence.

Encore une precision : les images illustrant Space News InNet, et qui sont
visibles sur notre site (page Space News InNet) ne sont absolument pas
indispensables a la comprehension du texte; il ne s'agit que d'un "plus".



|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||  Les noms de : SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNATIONAL, SPN  |||
|||  Productions, Forum Espace, sont proteges par copyright.        |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Space News est  sponsorise  par  TELE-satellit,  le  magazine  |||
|||  international  du   satellite :  http://www.TELE-satellit.com  |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||           Space News InNet est present sur le Web :             |||
|||               http://www.sat-net.com/space-news                 |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||     Liste de discussion de Space News InNet : Forum Espace      |||
|||   Inscription gratuite sur  http://www.sat-net.com/space-news   |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||   comportant uniquement le texte : subscribe sat-forum-espace   |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Ed. resp: Jean Etienne, Belgique (Europe) etiennj@interpac.be  |||
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||J&M remember|||||





[Other mailing lists]