[Prev][Next][Index]

Space News InNet numero 100




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                        Space News InNet                         |||
|||                        ----------------                         |||
|||   Periodique d'informations et  d'actualites  internationales   |||
|||   sur l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences   |||
|||   connexes distribue par liste de diffusion sur l'Internet.     |||
|||   -----------------------------------------------------------   |||
|||             Une production Space News International             |||
|||    Abonnement gratuit sur  http://www.sat-net.com/space-news    |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||    comportant uniquement le texte : subscribe sat-space-news    |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 100                  dimanche 22 septembre 1996

           
                  000000    0000000000    0000000000
                  000000    0000000000    0000000000
                     000    000    000    000    000
                     000    000    000    000    000
                     000    000    000    000    000
                     000    000    000    000    000
                     000    0000000000    0000000000
                     000    0000000000    0000000000


Ca y est, le numero 100 de Space News InNet est paru !

Ne le 19 octobre 1995, votre magazine a donc connu une nouvelle parution
tous les 3,39 jours, et occupe maintenant une place de premier plan dans le
cercle de plus en plus etendu des editions electroniques sur l'Internet.

Space News InNet, en 100 numeros, c'est :

27.481 lignes
209.480 mots
1.176.085 caracteres !

Aujourd'hui, Space News InNet est distribue automatiquement par Majordomo,
et est implante sur le serveur de notre sponsor, TELE-Satellit. Il se double
d'un site WWW, Space News, et depuis peu, d'une liste de discussion qui, 10
jours apres sa creation, compte deja plus de 100 inscrits (v. in fine).

A partir de ce numero 100, certains articles comporteront des renvois a des
illustrations (photos, schemas...) qui seront disponibles sur notre serveur
Web, page Space News InNet -> Les images de Space News InNet. Pour les
abonnes ne disposant pas d'un branchement vers le Web, ces images peuvent
aussi etre transmises automatiquement sur demande en "file-attach" au format
JPG.

Raccourci pour l'obtention des images : 
http://www.sat-net.com/space-news/img01.html


UNE MOLECULE DE VIE DANS L'ESPACE
---------------------------------

La decouverte de traces de vie dans l'espace n'impressionnera pas ceux qui
ont toujours cru en la vie extraterrestre, mais elle sera de nature a
surprendre les sceptiques. Les observations de quelques radioastronomes
americains semblent devoir nous preparer a une telle eventualite: Lewis
Snyder et ses collaborateurs de l'Universite de l'Illinois, a
Urbana-Champaign, affirment avoir observe un acide amine, molecule
constitutive des proteines, dans le nuage du Sagittaire B2, pres du centre
de notre Galaxie.

Ce nuage dense de gaz et de poussieres interstellaires, large d'une annee
lumiere environ, est une zone de formation d'etoiles: la, les etoiles ne
sont pas encore "eveillees", explique L. Snyder. Avec son equipe, il a
scrute ce nuage pendant trois ans, au moyen d'un radiotelescope situe dans
le Nord de la Californie, appartenant aux Universites de Berkeley, de
l'Illinois et du Maryland. Les molecules volumineuses sont riches en raies
spectrales caracteristiques de frequences comprises entre 85 et 115
gigahertz, qui correspondent au domaine accessible a ce radiotelescope. Ils
ont ainsi detecte la presence d'un grand nombre de grosses molecules deja
connues dans ce nuage, mais ils pensent en outre avoir reconnu le plus
simple des acides amines, la glycine.

Cependant le spectre radio du nuage du Sagittaire presente une "foret" de
raies larges qui empietent les unes sur les autres, et dont beaucoup ne sont
pas encore identifiees. En raison de ces difficultes, I'identification de la
glycine ne fait pas l'unanimite dans la communaute scientifique. 

Les implications

Cette decouverte, si elle se confirme, est importante: elle pourrait aider a
comprendre les premieres etapes de l'apparition de la vie. Nombre de
theories supposent que des reactions chimiques aleatoires sur la Terre
primitive ont produit des molecules de plus en plus complexes, jusqu'a
l'apparition de molecules capables de se repliquer. Cependant une telle
succession d'heureux hasards dans un delai si bref la vie serait apparue
quelques centaines de millions d'annees seulement apres que la croute
terrestre s'est solidifiee est difficile a admettre. Aussi l'astrophysicien
Fred Hoyle a-t-il emis l'hypothese, dans les annees 1970, que des molecules
semblables aux grosses molecules de la vie devaient egalement exister dans
l'espace.

A cette epoque, les astronomes avaient observe des bandes d'absorption
diffuse dans les spectres visible et infrarouge des etoiles. Ces bandes
semblaient correspondre a de grosses molecules, mais les donnees ne
permettaient pas de les identifier (elles ne sont pas encore definitivement
identifiees !). Ces observations constituaient une veritable decouverte, car
jusque dans les annees 1950, on ne croyait pas a l'existence de molecules,
meme simples, dans l'espace.

Durant ces dernieres annees, les astronomes ont decouvert plus de 100
molecules dans l'espace, dont quelques-unes sont plus complexes que la
glycine: elles contiennent jusqu'a 13 atomes, tandis que la glycine en
compte 10. Toutefois la decouverte particuliere de la glycine dans l'espace
"montre que la chimie de la Terre primitive prebiotique est la chimie
commune de la galaxie", affirme L. Snyder. 

La Panspermie

Outre l'hypothese de la presence de molecules de vie dans l'espace, F. Hoyle
et l'astronome Chandra Wickramasinghe (*), de l'Universite de Wales, a
Cardiff, defendent une theorie encore plus revolutionnaire, la panspermie:
selon cette theorie, la vie aurait pu naitre dans l'espace et ne s'implanter
qu'ensuite sur la Terre et d'autres planetes.

C. Wickramasinghe pense que l'on decouvrira bientot d'autres acides amines,
ainsi que les bases nucleotidiques (adenine, guanine, thymine et cytosine),
les composants elementaires des acides nucleiques qui codent le materiel
genetique. "Ce n'est que le haut de l'iceberg, affirme-t-il. Je m'attends a
ce que l'on decouvre un grand nombre de molecules de vie; il n'y aura alors
plus aucun doute sur l'origine extraterrestre de la vie. Mais, ajoute-t-il,
I'identification dans l'espace des molecules biologiques complexes, comme
les proteines, sera difficile. Leur spectre, complique, rendra
l'identification ambigue. "

La panspermie est tres controversee. La radiation intense emise par les
etoiles jeunes et l'energie gravitationnelle liberee lors de la formation
des planetes detruiraient probablement la plupart des molecules exposees. En
revanche, selon L. Snyder, les asteroides, les cometes et la poussiere
interplanetaire pourraient deposer les molecules necessaires a l'apparition
de la vie sur la surface d'une planete, meme en cours de formation; ces
molecules pourraient alors etre a l'origine du developpement d'etres vivants
de plus en plus complexes.

On a deja decouvert des acides amines dans des meteorites et des molecules
de methanol, de formaldehyde, d'acide cycahydrique et d'hydrogene sulfure
dans les cometes (par la radioastronomie). Si la presence de la glycine dans
un nuage interstellaire est confirmee, les theories sur l'origine de la vie
devront se tourner vers l'espace. 

(Ecrit voici un an deja, cet article revient a la une de l'actualite...)

(*) Le Professeur Chandra Wickramasinghe est un grand ami d'Arthur C.
Clarke. "2010, Odyssee Deux", vous vous souvenez ? C'etait le pere de Hal 9000


VOL INAUGURAL DU SEA LAUNCH EN JUIN 1998
----------------------------------------

La societe Sea Launch Co. devrait lancer le satellite Galaxy-11 de Hughes a
l'occasion du premier tir d'une fusee ukrainienne Zenith-3 depuis une
plate-forme maritime en juin 1998. Ce sera egalement le vol inaugural de la
nouvelle plate-forme spatiale HS-702 de Hughes (USA). Sea Launch Co a ete
formee en avril 1995 par Boeing (40 %), RKK Energya (25 %), Kvaerner (20 %)
et NPO Youjnoye (15 %). Le 8 aout dernier, la firme avait celebre le debut
des travaux sur son site de Long Beach en Californie. En outre, la
plate-forme Odyssey est en cours de construction a Stavanger en Norvege. 

C'est une ancienne plate-forme petroliere de la Mer du Nord qui deplace
45.000 t. Elle mesure 133 m de long, 66 m de large et 42,5 m de haut. Elle
repose sur un catamaran propulse par des moteurs de 24.000 CV qui quittera
Stavanger pour Vyborg pres de St-Petersbourg ou elle rejoindra le batiment
d'integration que Kvaerner construit a Glasgow. Les essais avec le lanceur
seront realises a Vyborg avant que l'ensemble ne parte pour Long Beach.

Et parallelement, en Russie, le KBTM de Moscou travaille sur l'installation
de tir qui sera plus petite que celle utilisee sur la plate-forme (n
degrés45) de tir des Zenith a Baikonour. 

Illustration : l'etat d'avancement actuel de la plate-forme Sea-Launch.
http://www.sat-net.com/space-news/img01.html


LA SOCIETE STARSEM EST DEJA OPERATIONNELLE 
------------------------------------------

Bien que creee le 7 aout, la societe franco-russe Starsem ne sera
immatriculee qu'a la mi-septembre. Constituee par Aerospatiale (35 %),
Arianespace (15 %), RKA (25 %) et le centre spatial de Samara (25 %), elle a
pour tache de commercialiser le lanceur russe Soyouz et ses derives, ainsi
que les satellites de Samara. Le conseil d'administration est constitue de
cinq Francais et de cinq Russes, plus deux administrateurs (sans droit de
vote) du CNES et de la RKA.

Le capital de la societe est de 0,5 million de francs mais les
investissements pour la fabrication des lanceurs et les installations a
Baikonour representent environ 30 M$ (150 millions de francs). Ces derniers
seront partages entre les quatre actionnaires. La fabrication du premier
lanceur et les approvisionnements pour quatre autres ont deja ete lances,
tandis que les travaux pour la mise en place des moyens necessaires aux
satellites des clients commenceront au premier trimestre 1997. Starsem. qui
mise sur le marche des constellations en orbite basse, espere obtenir
bientot son premier contrat, l'objectif etant de realiser cinq a seize tirs
avant l'an 2000 A Samara, la production des fusees Soyouz avait chute de 75
% a 80 %, a seulement 12 a 15 fusees/an. Grace a Starsem, la production
pourrait doubler, mais restera encore a la moitie de la capacite maximum. Le
centre spatial de Samara, forme par decret du Kremlin le 12 avril, comprend
le bureau d'etude TsSKB (5.000 personnes) et l'usine Progress (20.000
personnes). C'est un des plus grand centres spatiaux de Russie.

Illustration: la fusee Soyouz-U sur son pas de tir Starsem.
http://www.sat-net.com/space-news/img01.html


LA FAMILLE DES LANCEURS DELTA S'AGRANDIT
----------------------------------------

Mc Donnell Douglas a presente a Farnborough la future panoplie des lanceurs
Delta qui compte actuellement l'unique modele 7925 du Delta-2 dont neuf
exemplaires doivent etre lances cette annee. Dans un peu plus d'un an, deux
autres modeles font apparaitre. Il s'agit du Med-Lite et du Delta-3. Le
premier est un Delta-2 a trois boosters a poudre (au lieu de neuf) qui
lancera le satellite FUSE, tandis que le second est une nouvelle version a
etage superieur cryogenique pour les lancements geostationnaires. Pour le
Delta-3, une plate-forme de tir du Delta-2 sera modifiee a Cape Canaveral.
Mais le Delta-3 ne remplacera pas le Delta-2 (qui pourra toujours etre lance
de Cape Canaveral et Vandenberg). Selon Bob Cowls de McDD, "quelques
satellites d'ICO devraient etre lances par le Delta-3". Enfin, sur le stand
de McDD, on pouvait voir, pour la premiere fois, une maquette du Delta-4 qui
complete la famille dans le cadre du programme EELV de l'USAF.

Illustration : la famille des lanceurs Delta (la 7320, la 7925, la Delta-3
et la Delta-4).
http://www.sat-net.com/space-news/img01.html 


L'ESA FAIT LE POINT SUR CLUSTER ET ENVISAT
------------------------------------------

Au salon de Farnborough, l'ESA tenait le "Pavillon de l'espace" avec le
Centre spatial britannique (BNSC) et le Comite spatial industriel du
Royaume-Uni (UKISC). A cette occasion, Jean-Marie Luton, directeur general
de l'ESA, a fait le point du programme spatial europeen. Il a confirme que
tout sera fait pour sauver la mission Cluster dont les quatre satellites
avaient ete detruit dans l'explosion de la premiere Ariane 5. Il a ete
decide d'utiliser le cinquieme Cluster, rebaptise Phenix, avec trois autres
petits satellites qu'il faudra construire. Cependant, la question est de
savoir si Phenix doit etre lance seul en 1997 ou avec les petits satellites
en 1999. La decision sera prise en novembre. 

Autre probleme, le cout. Car le financement devra etre trouve dans le budget
actuel de l'ESA. Le satellite Phenix, sans son lancement, est estime a 30
MUC (195 millions de francs), auquel il faudra rajouter le prix des trois
petits satellites dont la charge utile reste a definir. Car les instruments
scientifiques du programme Cluster n'etaient pas finances par l'agence, mais
par les Etats qui devront donc financer une nouvelle charge utile.

Quant a la mission de plate-forme polaire Envisat, Lanfranco Emiliani,
directeur de l'observation de la Terre a l'ESA, a confirme que les problemes
de financement avaient enfin ete resolus. D'ores et deja, les contrats pour
la plate-forme, pour la charge utile et pour le segment sol ont ete signes.
Par ailleurs, une extension d'exploitation du satellite ERS-2 est prevue
jusqu'au lancement d'Envisat en 1999.


LEGERE CROISSANCE DU BUDGET SPATIAL ANGLAIS
-------------------------------------------

Le British National Space Centre (BNSC) disposera de 194,89 Ml (1,5
milliards de francs) sur l'annee fiscale 1995-1996, alors qu'il n'avait
obtenu que 181 Ml (1,4 milliards de francs) sur l'excercice precedent.

Ces credits proviennent pour 51,24 % du Departement du Commerce et de
l'Industrie (DTI), 26,36 % du Conseil scientifique sur la physique des
particules et l'astronomie (PPARC), 10,54 % de l'Office meteorologique, 6,32
% du Conseil scientifique sur l'environnement naturel (NERC), 4 % du
ministere de la Defense (MoD) et 1,54 % du Departement de l'Environnement (DoE).

Le BNSC consacre pret de la moitie (48,42 %) de ce budget a l'observation de
la Terre dont s'occupe le National Remote Sensing Centre (NRSC) de
Farnborough. La seconde priorite demeure les missions scientifiques avec
26,96 % du budget. Les satellites de telecommunications n'arrivent qu'en
troisieme position (10,65 %), suivis budget general de l'ESA (8,65 %), du
transport spatial (3,86 %), de la technologie (1,33 %) et de divers les
activites nationales mineures (0,13 %). Mais l'essentiel du budget spatial
anglais va a l'ESA (67,32 %), les depenses nationales etant limitees a 63,69
Ml (503 millions de francs). Cependant, les Britanniques ont beaucoup de
succes avec les petits satellites developpes par Surrey Satellite Technology
Ltd (SSTL) de Guiford. L'UoSat de 50 kg a ete construit a douze exemplaires
en quinze ans et le Minibus de 275 kg va bientot faire son apparition. Son
cout est estime a 30 millions de francs, auquel il faut ajouter 15 millions
de francs pour le lancement par une fusee russe.


LA CHINE REPREND LES TIRS
-------------------------

Une fusee Longue Marche 3a lance avec succes le. 3 juillet dernier le
satellite de telecommunications Apstar 1A. Il s'agit du premier vol spatial
realise en Chine depuis l'explosion le 15 fevrier dernier de la fusee Longue
Marche 3B, explosion qui a fait six morts. A la suite de cet echec (le
quatrieme de l industrie spatiale chinoise en un peu plus de deux ans), les
lancements avaient ete interrompus sur la base de Xi-Chang pour enquete.
Apres la mise en orbite d'Apstar cet ete pour une societe d'Hongkong, deux
autres satellites devraient etre lances avant la fin de l'annee par la
Corporation aerospatiale de Chine: Chinasat 7 et Dongfanghong 3.


RENTREE SCOLAIRE POUR l'ISU
---------------------------

L'Universite internationale de l'Espace (ISU) a repris les cours le 2
septembre avec 36 etudiants de 23 pays. Ils participent au second Master of
Space Studies (MSS) au campus de Strasbourg. Le theme choisi les nouveaux
marches spatiaux fera l'objet d'un symposium international du 26 au 28 mai
1997 a Strasbourg. Par ailleurs, les 104 participants de 26 pays a la
session d'ete ont termine les cours le 4 septembre a Vienne (Autriche). 


NOUVELLE PLATE-FORME "LA FAYETTE"
---------------------------------

Aerospatiale va developper avec ses partenaires, dont Space Systems-Loral,
sa nouvelle plate-forme de satellites de telecommunications geostationnaires
Spacebus-4000. Baptisee "La Fayette" elle pourra avoir une masse de 3,5 a
4,4 t, une puissance disponible de 15 a 20kW, et une duree de vie de 15 ans.
Par ailleurs, Aerospatiale va produire quatre satellites Globalstar par
mois, ainsi que la nouvelle plate-forme Proteus qu'elle propose a Alcatel
pour les satellites Sativod (700 kg). 


LE LUNAR PROSPECTOR S'ENVOLE
----------------------------

La Nasa doit lancer le 9 octobre prochain une mission scientifique
d'exploration de la Lune: le Lunar Prospector ira se satelliser autour de la
Lune afin de la photographier et de l'analyser pendant un an. L'engin, une
sorte de cone de 300 kg et de 1,2 m de diametre, est construit par Lockheed
Martin (Californie). Á son programme: une carte de la composition chimique
de la surface lunaire, la mesure des champs magnetiques et gravitationnels
ainsi que la recherche de glace d'eau dans l'ombre des crateres polaires. Le
projet, dont le cout est estime a 63 millions de dollars (330 millions de
francs), fait partie du programme de petites missions Discovery de la Nasa.


MORELOS-3 GAGNE PAR HUGHES
--------------------------

Le Mexique a commande son satellite Morelos-3 a Hughes pour un lancement en
1998. Les precedents satellites etaient Morelos-l et 2 lances en 1985,
Solidaridad-1 et 2 lances en 1993 et 1994. Mais Morelos-1 n'est plus en
service, tandis que Morelos-2 sera retire en 1998. Le nouveau satellite est
un HS-601HP dote de 24 repeteurs en bande C et 24 en bande Ku. Il sera
positionne a 116,8 degres Ouest ou il fonctionnera pendant quinze ans. A ce
jour, Hughes a vendu plus de 60 satellites du type HS-601. 

SUR LE WEB
----------

Vous pouvez maintenant voir en direct l'etat d'avancement de plusieurs
projets de la Nasa. Ces images sont proposees sur l'Internet en Live-TV
(rafraichissement toutes les 90 secondes).

Sur notre site Web, une nouvelle page vous propose des liens directs vers
ces images. (Page "Les Directs de Space News").

S'y trouvent des ce jour:

Mission Mars Global Surveyor, assemblage de la sonde spatiale:
http://www.ksc.nasa.gov/payloads/missions/mgs/video.html

Assemblage d'un lanceur Delta sur le Pad C-17A:
http://www.ksc.nasa.gov/elv/video/pad17.html



|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||  Les noms de : SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNATIONAL, SPN  |||
|||  Productions, Forum Espace, sont proteges par copyright.        |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Space News est  sponsorise  par  TELE-satellit,  le  magazine  |||
|||  international  du   satellite :  http://www.TELE-satellit.com  |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||           Space News InNet est present sur le Web :             |||
|||               http://www.sat-net.com/space-news                 |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||     Liste de discussion de Space News InNet : Forum Espace      |||
|||   Inscription gratuite sur  http://www.sat-net.com/space-news   |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||   comportant uniquement le texte : subscribe sat-forum-espace   |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Ed. resp: Jean Etienne, Belgique (Europe) etiennj@interpac.be  |||
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||J&M remember|||||





[Other mailing lists]