[Prev][Next][Index]

Space News InNet numero 95




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                        Space News InNet                         |||
|||                        ----------------                         |||
|||   Periodique d'informations et  d'actualites  internationales   |||
|||   sur l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences   |||
|||   connexes distribue par liste de diffusion sur l'Internet.     |||
|||   -----------------------------------------------------------   |||
|||             Une production Space News International             |||
|||    Abonnement gratuit sur  http://www.sat-net.com/space-news    |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||    comportant uniquement le texte : subscribe sat-space-news    |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 95                       jeudi 5 septembre 1996


UNE FRANCAISE A BORD DE LA STATION MIR
--------------------------------------

Initialement prevu le 4 juillet, puis deux fois retarde au 14 et 19 aout, le
decollage du vaisseau habite Soyouz-TM24 a finalement eu lieu le 17 aout a
17 h 17 (heure de Moscou) dans des conditions ideales. Mais les problemes
n'avaient pas manque avant ce lancement.

Il y eut d'abord celui du lanceur Soyouz-U, dont les moteurs sont moins
performants en raison du remplacement d'un ergol: de la cycline par du
kerosene. La fusee ne pesait au decollage que 302 t au lieu de 310 t et la
charge utile a diminue d'environ 200 kg. Selon Victor Blagov, directeur
technique adjoint des vols au centre de direction de Kaliningrad, tous les
lancements de Soyouz-TM et de Progress-M seront desormais realises avec du
kerosene car l'usine de production de cycline a Oufa (Bachkirie) a ete
fermee pour des raisons budgetaires. Afin de compenser la baisse de
performances, le constructeur des moteurs (NPO EnergoMach) etudie de
nouveaux injecteurs qui amelioreront la combustion des ergols.

Le second probleme fut celui du vaisseau-cargo Progress-M32, dont le
lancement fut reporte a plusieurs reprises. Initialement prevu le 1er juin,
il fut remis au 5 juillet, puis au 25 juillet. Ce jour-la, le
compte-a-rebours fut interrompu quelques secondes avant le tir a la suite
d'une defaillance dans le systeme d'alimentation en ergols du premier etage
de la fusee Soyouz-U. Apres avoir remplace le lanceur, le Progress-M32 fut
lance le 31 juillet a minuit (heure de Moscou). Deux jours plus tard, il
s'est amarre a la piece de jonction avant de la station Mir. La charge utile
incluant les 300 kg d'experiences francaises pour la mission Cassiopee fut
dechargee par l'equipage, mais le transfert d'ergols n'etait pas termine
lorsque la separation est intervenue le 18 aout en prevision de l'arrivee du
Soyouz-TM24. Aussi, pour la premiere fois, un reamarrage du vaisseau-cargo a
ete decide. L'engin va s'eloigner de 2.500 km jusqu'au 1er septembre, puis
il viendra prendre la place du Soyouz-TM23 apres que ce dernier soit revenu
sur Terre. 

Le probleme suivant concernait la duree de vie du Soyouz-TM. Elle est
normalement de six mois, mais elle fut depassee pour atteindre le record de
196 j en orbite. Or, le retour du Soyouz-TM23 prevu le 2 septembre
interviendra au 195e j de vol. Selon Victor Blagov, il serait difficile
d'aller au-dela de cette duree maximale liee au vieillissement de certains
systemes de la capsule.

Enfin, le commandant de bord Guennady Manakov a, fait sans precedent dans
l'histoire de la cosmonautique, eu un infarctus quelques jours avant la
reunion de la commission medicale. Il a donc fallu remplacer l'equipage
titulaire (Manakov et Vinogradov) par les doublures (Korzoun et Kaleri). En
effet, depuis 1978, les equipages doivent imperativement inclure un veteran.
Or, Korzoun et Vinogradov n'ayant jamais vole, ils ne pouvaient pas faire
equipe (la seule exception a cette regle etait l'equipage
Malentchenko-Moussabaiev de Soyouz-TM19). Par contre, le changement
d'equipage peu avant le lancement n'est pas nouveau puisque celui de
Soyouz-11 (Leonov, Koubassov, Kolodine) fut remplace au pied leve par les
doublures (Dobrovolsky, Volkov et Patsaiev), ces derniers ayant peri lors du
retour sur Terre. Dans certains cas, il y eut remplacement partiel. On se
souvient de Rioumine prenant la place de Lebedev pour le vol de Soyouz-35,
ou plus recemment, Oussatchev prenant celle de Polechouk a bord de Soyouz-TM23.

Tout cela n'a pas permis de maintenir le climat de confiance auquel nous
avaient habitue les Russes lors des quatre premiers vols franco-russes
realises entre 1982 et 1993.

Deux jours avant le lancement, le 15 aout a l'aube, la fusee porteuse du
Soyouz-TM24 fut transportee et installee sur la plate-forme de tir dite "de
Gagarine", d'ou 337 lanceurs avaient decolle depuis mai 1957 (il y en avait
eu 316 le 17 mars 1992).

Apres quoi les journalistes presents ont pu visiter les installations du
fameux cosmodrome Kazakh de Baikonour. La population de la ville voisine de
Leninsk, qui atteignait auparavant 100.000 personnes, n'en compte plus que
30.000, dont 30 % de Kazakhs. La Russie loue ce territoire au Kazakhstan
pour 115 M$ (575 millions de francs) par an pendant dix ans. Cependant,
compte tenu du developpement des activites du cosmodrome, la Russie va
prolonger ce bail sur vingt-cinq ans.

La zone centrale appartenant a RKK Energya est en pleine reorganisation.
Ainsi, le batiment d'integration (MI K) de la navette Bourane, qui comporte
cinq salles, est modifie pour recevoir le Soyouz-TM, le Progress-M (les deux
derniers ayant ete integres dans ce batiment), le FGB et les elements de la
station orbitale Alpha, ainsi que les satellites commerciaux et le quatrieme
etage Bloc-D de la fusee porteuse Proton. Par ailleurs, le batiment voisin,
qui servait a la fusee geante Energya (apres avoir abrite la fusee lunaire
N-1), va egalement etre transforme pour l'integration des fusees Soyouz-U.
Aussi, a breve echeance, l'actuel batiment n'aura plus qu'une fonction de
reserve.

A l'occasion de cette mission Cassiopee, il nous a egalement ete possible de
visiter la zone Ouest appartenant au centre d'Etat Khrounitchev. La, le
colonel Andrei Domakhine nous a indiques que cinq a six lancements de fusee
Proton etaient prevus d'ici a la fin de l'annee. Ce qui, avec les cinq
premiers tirs deja realises, portera le total annuel a dix ou onze
lancements. Le premier, prevu le 5 ou le 6 septembre, concerne le satellite
commercial Inmarsat-3F2. Puis, fin septembre, ce sera au tour du satellite
de telecommunications Express-2. Il y aura ensuite un satellite militaire
Cosmos en octobre, la sonde interplanetaire Mars-96 le 16 novembre, le
satellite commercial Tempo-1a en decembre, puis un triplet de satellites de
navigation Glonass fin decembre ou debut janvier. Selon A. Domakhine, il est
possible d'effectuer une campagne de tir toutes les trois semaines a
l'instar de la fusee europeenne Ariane 4. A ce jour, il y a eu 241
lancements de Proton a partir des quatre plates-formes de tir du cosmodrome.
Actuellement, seulement deux sont utilisees (une sur la zone 82 et l'autre
sur la zone 200), les deux autres etant en reserve.

Enfin, le colonel Youri Pokidov nous a recu sur la plate-forme de tir de la
fusee Zenith dans la zone Est du cosmodrome. Selon lui, il devrait y avoir
un ou deux tirs de Zenith d'ici la fin de l'annee. Compte tenu de
l'interdiction d'acces au batiment d'integration, il doit s'agir de
satellites d'ecoute electronique Tselina-2. Ensuite au printemps prochain,
il devrait y avoir le lancement du satellite de teledetection Ressource-01 n
degrés4, ainsi qu'un premier tir commercial sur les quatre ayant fait
l'objet d'un accord prealable avec les forces spatiales russes. A ce jour et
depuis 1985, il n'y a eu que 26 tirs de Zenith, soit 2 a 3 tirs par an. La
Russie ne dispose en effet que d'un seul pas de tir a Baikonour, car la
reparation de celui qui fut detruit en 1992 est tres lente. Par contre, les
travaux se poursuivent a Plessetsk malgre les limitations financieres. En
cas de probleme avec le pas de tir de Baikonour, c'est celui de Plessetsk
qui servira de reserve pour les tirs de Zenith.

La conference de presse avec les equipages du vol Cassiopee s'est tenue le
16 aout a l'hotel Cosmonaute de Baikonour. Claudie Andre-Deshays a dit que
"plus l'echeance du lancement approche, plus l'emotion etait grande". Apres
avoir patiente onze ans pour realiser son reve, elle a ajoute qu'elle
attendrai peut-etre encore onze ans pour un autre vol. Korzoun, lui, a
attendu dix ans avant de voler car il etait trop grand, a l'instar des
Americains. Mais desormais, il "rentre" dans la capsule du Soyouz. On notait
aussi la presence de l'astronaute americain John Blaha, qui doit rejoindre
la station le 12 septembre a bord de la navette americaine Atlantis, ainsi
que l'absence de Guennady Manakov et Jerry Linenger.

Le 17 aout, une delegation officielle du CNES est arrivee pour assister au
lancement. Dirigee par son president Alain Bensoussan, elle comprenait une
quinzaine de personnes. Le lendemain, le ministre francais de l'Espace,
Francois Fillon, a declare qu'il fallait franchir une nouvelle etape pour
aller le plus vite possible vers les vols de longue duree, les vols de
courte duree ne presentant, selon lui, plus "guere d'interet".

Le prochain vol sera de longue duree 

Le CNES reflechit actuellement sur ce sujet dans le cadre du plan
strategique et a commence a discuter avec la RKA d'une strategie commune a
moyen et long terme entre les deux pays. Jean-Yves Le Gall, directeur de la
strategie au CNES, a precise qu'aujourd'hui, "on ne peut pas faire un vol de
longue duree sans un vol preparatoire". Par ailleurs, l'entrainement pour un
tel vol durera d'un an et demi a deux ans et son cout sera beaucoup plus
eleve que celui de 21 j qui etait envisage jusqu'a present pour Leopold
Eyharts en 1997 (environ 90 millions de francs). A titre de comparaison,
l'ESA avait paye 82 M$ (410 millions de francs) pour les missions EuroMir-94
et 95 d'une duree totale de 210 j. Il s'agirait donc d'anticiper la revision
du programme a long terme qui prevoyait quatre vols en huit ans (1992 a
2000). Les Russes soutiennent cette proposition car les Americains font
abandonner Mir pour Alpha a partir de 1998 et ils n'ont plus d'accord pour
emporter des cosmonautes etrangers apres celui de l'Allemand Reinhold Ewald
en fevrier 1997. Par ailleurs, une importante delegation chinoise se
trouvait a Baikonour cet ete. "Nous cooperons beaucoup avec la Chine, mais
pas dans les vols habites", precisait cependant Alexandre Medvetchikov,
directeur adjoint de la RKA,

Recemment, la NASA a selectionne un nouveau groupe d'astronautes etrangers
qui s'entraineront pendant vingt-deux mois pour des missions de navette vers
la station orbitale internationale Alpha. Il s'agit du Suedois Christer
Fuglesang et l'Espagnol Pedro Duque pour l'ESA, des Canadiens Steve MacLean
et Julie Payette, des Japonais Mamorou Mohri et Soichi Noguchi, du Francais
Philippe Perrin, de l'Allemand Gerhard Thiele et de l'Italien Umberto
Guidoni. Par ailleurs, le Francais Jean-Francois Clervoy de l'ESA a ete
designe pour participer au sixieme amarrage de la navette Atlantis avec la
station Mir en mai 1997 (mission STS-84). Ensuite, lors de la mission
suivante (STS86) prevue en septembre 1997, ce pourrait etre au tour de
Jean-Loup Chretien qui effectuerait ainsi son troisieme vol a 58 ans.

Cote russe, cinq nouveaux cosmonautes ont ete selectionnes. Il s'agit de
Youri Chargine, des forces spatiales (commandant du groupe), Oleg Kotov de
la Cite des Etoiles (medecin-cosmonaute), Konstantin Kozeiev et Serguei
Revine de la RKK Energya (ingenieurs de bord), et Oleg Kononenko du TsSKB de
Samara (egalement ingenieur de bord). Ils ont commence leur entrainement le
3 juin.

De retour a Moscou, nous avons pu assister au rendez-vous entre Soyouz-TM24
et Mir depuis le centre de direction de Kaliningrad. L'amarrage est
intervenu le 19 aout a 18 h 50 (heure de Moscou) lors de la 59.992e orbite
de la station. Cette derniere, qui evolue sur une orbite 378/407 km, a
franchi sa 60.000e orbite le lendemain. Cela marquera le debut du programme
de vol. Apres une nuit de repos, Claudie Andre-Deshays, en excellente forme,
entamait sa seconde journee a bord de la station. La mission Cassiopee, qui
prevoit quatorze jours de travail, doit s'achever par un retour sur Terre de
la premiere astronaute feminine francaise le 2 septembre.


PREMIERE RECUPERATION DE L'ARD
------------------------------

Aerospatiale vient de proceder avec succes au premier essai de recuperation
de la capsule ARD (Atmospheric Reentry Demonstrator). L'essai consistait a
realiser la sequence de descente d'une capsule representative de l'ARD apres
une chute libre de 10 km. Cette derniere fut larguee le 14 juillet d'un
ballon stratospherique se trouvant a une altitude de 23 km. La capsule a
amerri 18 min plus tard au large de la base de Trapani en Sicile
(Mediterranee). Une balise SARSAT embarquee a permis de guider le bateau
charge de la recuperation. L'Agence spatiale italienne a assure la mise en
oeuvre de l'essai, en cooperation avec Alenia Spazio, responsable du
developpement du sous-systeme de descente et de recuperation, sur des
specifications d'Aerospatiale. Un premier essai avait echoue le 20 aout
1995. Le ballon avait traverse la Sicile au lieu d'aller vers la mer. Le
systeme de securite avait assure le largage de la capsule, mais elle ne fut
jamais retrouvee.


PREVENIR LA PSYCHOSE MARTIENNE
------------------------------

Neuf ans avant le lancement d'une mission automatique destinee a rapporter
des echantillons de la planete Mars, la Nasa s'inquiete de son impact sur
l'opinion publique et d'une eventuelle psychose a ce sujet. S'il est peu
probable de trouver une quelconque trace de vie sur Mars, hormis
d'eventuelles bacteries mortes depuis des millions d'annees, des groupes
d'activistes, craignant des epidemies de maladies extraterrestres,
pourraient cependant attaquer l'agence en justice afin d'empecher le depart
de la mission ou le retour des echantillons. La Nasa va donc se premunir
contre une telle possibilite en demandant toutes les autorisations
administratives imaginables dans les cinquante Etats americains  et meme a
l'etranger  pour cette "importation".


DEUX RADARSAT POUR LA CHINE ?
-----------------------------

La societe canadienne SMR Aerospatiale Limitee a eu des entretiens
preliminaires avec le ministere de l'Aerospatiale chinois pour la fourniture
de deux satellites du type Radarsat a ce pays. Ces entretiens portent sur
les calendriers, les echeanciers et les couts, mais il est premature de
parler d'un accord d'une valeur de 600 MDC (2,4 milliards de francs) comme
cela a pu etre annonce dans la presse.


TROIS NAVIRES RUSSES A LA CASSE
-------------------------------

Trois navires legendaires russes, qui etaient specialises dans les liaisons
spatiales avec les vaisseaux habites et les sondes cosmiques, le "Youri
Gagarine" le "Serguei Korolev" et le "Vladimir Komarov" sont ferrailles. Les
deux premiers, devenus ukrainiens a la suite de l'eclatement de l'URSS,
viennent de partir pour le port indien d'Alandou ou ils seront decoupes pour
la recuperation du metal. Quant au "Komarov", il a deja subi ce sort aux
chantiers de la Baltique. Lors de sa construction dans les annees 60, son
cout avait ete estime a 500 M$ (2,5 milliards de francs). Aujourd'hui, la
"casse" rapportera 170 $ la tonne.


500 MILLIONS D'ASTRES
---------------------

L'US Naval Observatory annonce qu'il a constitue un catalogue recensant les
coordonnees de position de cinq cents millions d'etoiles et de galaxies. Ce
document devrait etre diffuse d'ici la fin de l'annee. 


NAINE BRUNE 
-----------

Les observations menees avec le spectrographe a objets faibles du telescope
spatial confirment que l'etoile Wolf 424 est un systeme binaire dont l'une
des composantes serait une naine brune de moins de 0,07 masse solaire.


RENDEZ-VOUS 
-----------

La seconde mission de reparation du telescope Hubble est programmee pour
fevrier 1997. Elle sera effectuee a l'aide de la navette Discovery, revisee
cet ete par son constructeur Rockwell.


SEPT MILLIARDS POUR ARIANE 
--------------------------

Les comptes d'Arianespace font apparaitre que la societe a realise 7
milliards de francs de chiffre d'affaires en 1995. Un resultat en tres nette
hausse par rapport a 1994 (+ 52 %) du fait de l'acceleration du rythme des
lancements.


TELE-satellit a Antennes 96 - stand C41
---------------------------------------

A l'occasion du salon du satellite parisien qui se tiendra du 11 au 13
septembre au parc des expositions, TELE-satellit, le magazine europeen du
satellite, presentera ses services d'information. 

TELE-satellit - base a Munich, Allemagne - publie un bi-mensuel de 248 pages
consacre a la reception de programmes radio et de television par satellite.
Largement oriente vers la technique, TELE-satellit va au fond des choses et
traite aussi de transmission de donnees par satellite (telephonie, GPS,
numerique). Oriente vers l'international TELE-satellit publie tous les deux
mois plus de 50 pages de listings avec tous les programmes et les
caracteristiques (cartes PIRE) de TOUS les satellites geostationaires (du
monde) ! 

TELE-satellit a une solide reputation de magazine d'avant garde et
d'investigation. On se souvient de la publication du premier banc d'essai de
recepteur MPEG 2 fin 1995, mais aussi des enquetes sur l'espionage par
satellite qui nous ont valu reportages tele, radio et presse ! 

TELE-satellit ce n'est pas qu'un magazine ! C'est aussi une foule de
services d'informations disponibles par Internet 
( http://www.TELE-satellit.com ). En effet TELE-satellit publie ou sponsorise
plus de 20 listes de diffusion qui informent quotidiennement les internautes.
Ces services gratuits sont de grande qualite et servent de source a pas mal
de nos concurrents.

Egalement a noter, notre partenaire SATCO DX ( http ://www.satcodx.com ) met
a jour quotidiennement la liste des programmes disponibles sur tous les
satellites ! 

TELE-satellit est un magazine bilingue Anglais Allemand, avec quelques
resumes en d'autres langues. Nos listes de diffusion internet vous
permettent de vous informer en Anglais, Allemand, Francais et Russe.

Alors passez nous voir sur notre stand a Antennes, emplacement C41 pour
elargir votre horizon ! Vous y decouvrirez notre magazine (avec lequel vous
pourrez repartir gratuitement !), et nos services internet et professionels
(publicite papier et en ligne) !   Nous parlons Francais, Anglais et
Allemand.

Jean-Philippe Donnio                     jpdonnio@TELE-satellit.com
TELE-satellit France & Internet manager  http://www.TELE-satellit.com


|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||  Les noms de : SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNATIONAL, SPN  |||
|||  Productions, sont proteges par copyright.                      |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Space News est  sponsorise  par  TELE-satellit,  le  magazine  |||
|||  international  du   satellite :  http://www.TELE-satellit.com  |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||           Space News InNet est present sur le Web :             |||
|||               http://www.sat-net.com/space-news                 |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Ed. resp: Jean Etienne, Belgique (Europe) etiennj@interpac.be  |||
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||J&M remember|||||





[Other mailing lists]