[Prev][Next][Index]

Space News InNet numero 86




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                       Space News InNet                        |||
|||                       ----------------                        |||
|||  Periodique d'informations et  d'actualites  internationales  |||
|||  sur l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences  |||
|||  connexes.                                                    |||
|||  -----------------------------------------------------------  |||
|||            Une production Space News International            |||
|||               Abonnement gratuit : en ligne sur               |||
|||        http://www.sat-net.com/space-news ou par E-Mail        |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 86                   mercredi 24 juillet 1996


Communique de presse conjoint ESA-CNES Le 23/06/1996
----------------------------------------------------

Presentation du rapport de la Commission d'enquete sur l'echec du lanceur
Ariane 501

Le premier vol de qualification d'Ariane 5 qui a eu lieu le 4 juin 1996
s'est solde par un echec. Environ 40 secondes seulement apres le
declenchement de la sequence de vol, le lanceur, qui se trouvait alors a une
altitude d'environ 3700 metres, a devie de sa trajectoire, s'est brise et a
explose. 

M. Jean-Marie Luton, Directeur general de l'ESA, et M, Alain Bensoussan,
President du CNES, ont aussitot constitue une Commission d'enquete
independante (ref. Communique de Presse ESA-CNES du 10 juin 1996) qui vient
de remettre son rapport. 

Ce rapport presente tout d'abord les causes de l'echec; l'analyse des
donnees de vol a montre: 

un comportement nominal du lanceur jusqu'a H, + 36 secondes; 

la defaillance simultanee des deux systemes de reference inertielle; 

le braquage en butee des tuyeres des deux moteurs a propergols solides puis,
quelques instants apres, du moteur Vulcain, provoquant un brusque changement
de cap du lanceur; 

l'auto-destruction du lanceur declenchee correctement par la rupture des
liaisons electriques entre les etages d'acceleration a poudre et l'etage
principal. 

Une sequence d'evenements ainsi que leurs inter-dependances et leurs
origines depuis la destruction du lanceur jusqu'a la cause principale en
remontant dans le temps a pu etre etablie et explique les raisons techniques
de l'echec d'Ariane 501.

Celles-ci concernent la chaine de guidage-pilotage et sont expliquees en
detail dans le rapport dont les conclusions sont : 

"C'est la perte totale des informations de guidage et d'attitude 37 secondes
apres le demarrage de la sequence d'allumage du moteur principal (30
secondes apres le decollage) qui est a l'origine de l'echec dAriane 501.
Cette perte d'informations est due a des erreurs de specification et de
conception du logiciel du systeme de reference inertielle. 

Les revues et essais approfondis effectues dans le cadre du programme de
developpement dAriane 5 ne comportaient pas les analyses ou essais adequats
du systeme de reference inertielle ou du systeme complet de controle de vol
qui auraient pu mettre en evidence la defaillance potentielle." 

Malgre l'ensemble des essais et des revues de programme qui a permis
d'effectuer des milliers de corrections, l'insuffisance de l'approche
systeme en matiere de logiciel explique que le defaut n'ait pas ete detecte.
En effet il faut souligner que la fonction d'alignement de la centrale
inertielle utilisee uniquement au soi (bien qu'etant maintenue en vol) n'a
pu ete prise en compte dans la simulation et que les essais equipement et
systeme n'ont pas ete suffisamment representatifs. 

Sans remettre en cause l'architecture du systeme, le rapport fait un
ensemble de recommandations pour s'assurer du bon fonctionnement du lanceur
dans le domaine du logiciel. L'ensemble de ces recommandations sera pris en
compte par le programme Ariane 5. Plusieurs demarches repondront a ces
recommandations: 

la correction du probleme SRI (Systeme de Reference Inertielle) a l'origine
de l'accident; 

un nouvel examen de l'ensemble des logiciels implantes dans des equipements; 

l'amelioration de la representativite par rapport au lanceur de
l'environnement du qualification en essais; 

la mise en place d'un recouvrement et d'une redondance volontaire entre les
essais: 

de niveau equipement, 

de niveau etage, 

de niveau systeme; 

l'amelioration et la systematisation du double circuit d'informations: 

ascendant (equipement vers systeme) : comportements nominaux et sur panne, 

descendant (systeme vers equipement) : utilisation en vol des equipements. 

Plus precisement, les actions correctives suivantes seront appliquees: 

pour le SRI : 

suppression ou inhibition de la plate-forme alignement apres decollage, 

analyse/modification des traitements en particulier sur pannes (pas d'arret
processeur), 

verification par essai de l'exhaustivite du domaine de voI SRI. pour
l'environnement de qualification systeme: 

amelioration generale de la representativite par 1'utilisation la plus
systematique possible d'equipements et organes reels, 

simulation des trajectoires reelles sur electronique SRI. de facon plus
globale: 

nouvelle analyse critique de l'ensemble des logiciels (programme de vol et
equipements), 

critique de la gestion des doubles pannes, amelioration des outils
d'acquisition et de restitution des donnees telemesures, amelioration de la
coordination d'ensemble dans le domaine des logiciels. 

Le Directeur general de l'ESA et le President du CNES presenteront
l'ensemble du plan d'actions mis en oeuvre ainsi que ses consequences
programmatiques lors d'une conference de presse au mois de septembre prochain. 


LE LANCEUR MONOETAGE AMERICAIN VOLERA EN 1999
---------------------------------------------

Le VentureStar de Lockheed Martin, qui vient d'etre retenu par la NASA pour
le programme X-33, devra etre construit en seulement trois ans pour
effectuer quinze vols d'essai a Mach 15 entre mars et decembre 1999.
L'engin, entierement reutilisable, devra donc voler toutes les trois
semaines pendant dix mois. Ce prototype revolutionnaire coutera 1,16 Md$
(5,8 milliards de francs) et Vance Coffman, directeur general de Lockheed
Martin, a declare qu'il serait realise "dans le delai et le budget prevus".
Ce qui est une gageure compte tenu du defi technologique.

Le VentureStar va beneficier des acquis des "Skunk Works" de Lockheed Martin
(U-2, SR-71, F-22, F-117) et des huit "lifting body" qui ont effectue un
total de 225 vols (M2-F1, M2-F2, HL-10, X24A, X-24B, etc.). Selon le
constructeur, la technologie de l'avion orbital est desormais au point, tout
comme celle du moteur "aerospike". Ce dernier avait ete developpe a
l'origine pour propulser le Shuttle. Un moteur de 112 t de poussee avait ete
realise a partir du J-2 de la fusee Saturn-5. 

Environ 5.000 essais sur des moteurs lineaires et annulaires furent realises
dans un programme qui a coute l'equivalent de 1 Md$ (5 milliards de francs).
Aujourd'hui, le projet est repris. Une maquette de l'engin a l'echelle
1/10eme a ete installee sur un avion SR-71 pour des essais en vol jusqu'a
Mach 3. Dotee d'un moteur lineaire de 3,5 t de poussee, elle permettra
d'etudier les ecoulements et l'efficacite du controle de la poussee. Le X-33
aura deux de ces moteurs "aerospike" type RS-2200, tandis que le RLV en aura
sept.

Lockheed Martin va mobiliser l'ensemble de l'entreprise autour du
VentureStar dont le centre de Denver, qui fait des lanceurs, et celui de
Sunnyvale qui construit des satellites. Parmi les principaux sous-traitants,
Allied Signal pour l'avionique, Rocketdyne pour la propulsion, Rohr pour la
protection thermique, Alliant TechSystems pour le reservoir d'hydrogene
liquide et Sverdrup pour l'ensemble de lancement. Par ailleurs, tous les
centres de la NASA seront impliques dans la mise au point. Les centres Ames,
Dryden, Johnson, Kennedy et Langley s'occuperont respectivement de la
protection thermique, des essais en vol, du guidage et de la navigation, des
operations et de l'aerodynamique.

Vol entierement automatique

Le decollage et l'atterrissage de l'engin, prevus depuis le centre d'essai
d'Edwards (Californie), seront entierement automatiques. Mais le X-33 pourra
se poser sur n'importe quelle piste en utilisant les methodes d'atterrissage
automatique actuelles (dont le GPS differentiel). En cas de lancement avorte
et donc de retour premature a pleine charge, il devra atterrir a environ 280
km/h. La protection thermique est constituee de carbone-carbone sur le nez
et les bords d'attaque, de superalliage Inco-617 et d'alliage de titane
Ti-1100 sur les parties chaudes ou la temperature atteint respectivement 980
degres et 700 degres C, et d'un revetement isolant sur les parties froides.

La decision de construire le RLV devrait etre prise en 1999. A l'instar du
X-33, il sera realise en trois ans, le premier vol etant prevu en 2003. Le
financement du RLV, estime a 4,5 ou 5 Md$ (22,5 ou 25 milliards de francs),
sera prive et il faudra trouver des investisseurs, y compris a l'etranger.
Selon Thomas Mattingly ancien astronaute et directeur du programme RLV chez
Lockheed Martin, "le RLV sera capable d'effectuer 20 a 30 vols par an au
prix de 10 a 15 M$ (50 a 60 millions de francs) par vol pour une charge
utile de 18 t en orbite basse". Ce qui est actuellement le prix d'un
lancement par une petite fusee Pegase avec la capacite du gros lanceur
Ariane 5. Or ce prix ne correspond pas a l'objectif annonce de 2.000 $
(10.000 F)le kilo qui donne un lancement a 40 M$ (200 millions de francs). 

Actuellement, le prix du kilo en orbite varie entre 10.000 et 25.000 $
(fusees ou navettes). Il faut cependant rester prudents sur ces hypotheses.
Car, s'agissant de la navette spatiale, sur les 60 vols par an envisages, ce
sont finalement 8 vols par an qui sont realises. Quant au prix du kilo en
orbite, il n'a pas ete reduit drastiquement comme promis (il est de 20.000
$/kg pour le Shuttle). 

Le RLV, dote d'une soute de 13,5 m de long sur 4,5 m de large (Shuttle: 18,5
x 4,5 m), est concu pour pouvoir emporter 94 % des satellites du marche des
trente prochaines annees. Par ailleurs, il sera capable de repartir deux
jours seulement apres son retour (un des objectifs du X-33 etant de le
demontrer). De quoi inquieter serieusement les operateurs de lanceurs
commerciaux. D'autant que, pour la premiere fois dans l'astronautique
americaine, l'exploitation de la nouvelle navette sera confiee a une
entreprise privee: United Space Alliance (USA).

En outre, le RLV servira a la desserte de la station orbitale
internationale. Il pourra amener une charge utile de 11,3 t a la station
dont l'orbite est inclinee a 51,6 degrés. Par ailleurs, il est prevu une
version habitee dont le premier vol, avec des passagers, devrait intervenir
en 2005. Le RLV devrait definitivement remplacer le Shuttle en 2012.

Si l'objectif vise par le VentureStar est atteint, ce qui ne fut pas le cas
du Shuttle, il faut s'attendre a un bouleversement du marche mondial des
lancements commerciaux. Car le lanceur monoetage reutilisable devrait etre
dix fois moins cher que les fusees actuelles, y compris la future Ariane 5
Evolution qui fera son apparition vers 2003.

Ce vehicule promet donc d'etre revolutionnaire pour le transport spatial. Il
convient cependant de rappeler que les Americains avaient deja promis un tel
progres dans la reduction des couts de lancement sans y parvenir, et de ne
pas oublier les erreurs qui conduisirent a la tragedie de Challenger.
Attendons pour savoir si le RLV fera mieux en 2003.


AMOS, BON POUR LE SERVICE
-------------------------

Desormais installe pour 10 a 12 ans sur son orbite geostationnaire, a 36.000
km d'altitude, le satellite israelien Amos, lance mi-mai par Arianespace,
vient d'entrer en service le 1er juillet. Le nouveau ministre des
Telecommunications vient, en effet, d'autoriser son exploitation. Il lui
reste a conquerir les deux zones geographiques d'utilisation: le
Proche-Orient et l'Europe centrale.

Prenant le relais des ingenieurs et techniciens de la filiale MBT d'Israel
Aircraft Industrie, c'est au tour des commerciaux de la societe de services
Spacecom d'entrer en scene. Cette firme ayant ete creee par le constructeur
associe a des societes locales de services en communication. Equipe des neuf
repeteurs d'Alcatel, dont deux redondants, Amos est desormais capable
d'acheminer 3.000 communications telephoniques simultanees a 14/11 GHz. Sa
puissance rayonnee devait lui permettre de diffuser, a prix reduit, des
programmes de television a haute definition vers des antennes paraboliques
de taille reduite, d'environ 50 cm de diametre.

De la video et teleconference a la telephonie cellulaire, en passant par la
verification de cartes de credits pour les banques et les programmes
educatifs aux populations isolees en zone rurale du Tiers Monde, le nouveau
produit de l'industrie spatiale israelienne va desormais devoir "se vendre".
Mais l'engagement des pouvoirs publics israeliens d'utiliser trois repeteurs
n'est qu'un coup de pouce, insuffisant pour payer les frais du satellite
estimes a 150 M$ (750 millions de francs).

Claudine MEYER, Air & Cosmos


LA TERRE FROLEE PAR UN ASTEROIDE
--------------------------------

Un asteroide de 300 a 500 m de diametre (soit dix fois la taille presumee du
bolide responsable du Meteor Crater, en Arizona) a frole la Terre, le 19 mai
dernier, a quatre cent mille kilometres, soit a peu pres la distance de la
Lune. C'est le sixieme du genre dans la liste dressee par le programme
Spacewatch de l'universite d'Arizona, dont le but est de detecter les
bolides croisant tres pres de la Terre. Les cinq precedents avaient
toutefois des tailles plus modestes, entre 5 et 100 m. 

L'asteroide 1996j a ete decouvert par Tim Spahr et Carl Hergenrother, deux
etudiants de l'universite de Tucson travaillant sur un Schmidt de 40 cm. La
particularite de leur recherche, baptisee Bigelow Sky Survey, est de balayer
le ciel 35 degrés au-dessus du plan de l'ecliptique, auquel se cantonnent
les programmes du meme type.


MONT GRAHAM: ACCORD EN VUE
--------------------------

La situation s'arrange sur le mont Graham, en Arizona, ou les travaux de
construction du Large Binocular Telescope (LBT) sont a l'arret depuis 1994,
suite a une procedure judiciaire. Craignant tout d'abord pour la survie des
ecureuils rouges, une espece menacee, un groupe d'opposants a ensuite
revendique l'inviolabilite de cette montagne sacree pour les Indiens Apaches
de San Carlos. Bill Clinton a decide de financer un accord a l'amiable pour
que reprennent les travaux de ce telescope double. Ce projet, incompletement
finance au depart par les Etats-Unis (42 %) et l Italie (25 %), vient d etre
rejoint par l'Allemagne qui contribuera a hauteur de 15 a 25 % du cout
total, permettant ainsi de payer le second miroir et des detecteurs pour le
grand telescope binoculaire.


LA NASA CHOISIT DEUX MISSIONS MIDEX
-----------------------------------

Les deux premieres missions spatial es scientifiques de la nouvelle serie
"Medium-class explorer" (Midex) viennent d'etre choisies par la Nasa. Il s
agit d'une part du projet MAP (Microwave Anisotropy Probe) qui doit etudier
le bruit de fond cosmologique pour mieux connaitre les grandes structures de
l'Univers, et d'autre part de la mission Image (Imager for Magnetopause to
Aurora Global Exploration), destinee a observer l'interaction du vent
solaire avec la magnetosphere terrestre. Les projets Midex ont des budgets
particulierement serres  moins de 70 millions de dollars, non compris le
lancement et le suivi du deroulement de la mission. La Nasa annoncera au
printemps prochain laquelle des deux missions partira la premiere, en 1999.
La seconde suivra un an plus tard.


RADIOASTRONOMIE CONTRE TELEPHONE PORTABLE
-----------------------------------------

Les radioastronomes ont bien du mal a preserver l'integrite des quelques
bandes de frequences qui leur etaient jusque-la reservees. Ainsi, la bande
comprise entre 1.610,6 et 1.626,5 MHz pourrait etre ouverte aux compagnies
de radiotelephone par satellite, au grand dam des scientifiques. En effet,
elle recouvre exactement les signaux produits par l'ion hydroxyde. Tout
particulierement menace: le radio-observatoire francais de Nancay. Les
compagnies ne comprennent pas pourquoi les scientifiques europeens ne
veulent pas se contenter d'une tranche reservee de quatre heures par jour,
comme leurs collegues americains dans un accord conclu en 1994. En Italie,
c'est la bande 1.660 - 1.670 MHz qui a ete ouverte aux radios commerciales.
Du coup, les astronomes de Bologne entendent du rock and roll provenant des
nuages moleculaires ou des galaxies lointaines...


LES TELESSOPES ANGLAIS PASSENT AU PRIVE
---------------------------------------

Le gouvernement britannique vient de lancer un appel d'offre a ses
compagnies privees pour assurer la gestion, la maintenance et le
developpement de quatre prestigieux "observatoires royaux". Le PPARC
(organisme de tutelle du centre d'astronomie d'Hawaii, du groupe de
telescopes Isaac Newton de La Palma, aux Canaries, et des observatoires de
Greenwich et d'Édimbourg) espere ainsi realiser des economies sur un budget
de fonctionnement de 50 millions de francs pour financer d'autres
observations. Les syndicats de chercheurs et de techniciens ne semblent pas
enchantes par cette perspective. "


SPOT IMAGE AU VIETNAM
---------------------

Spot Image a signe a Hanoi un contrat d'une valeur de 15 MF avec le
departement general d'administration des Terres du Vietnam (GDLA) pour une
couverture complete du pays destinee a une mise a jour cartographique. Pour
cela, Spot Image fournira environ 180 images multispectrale acquises par
programmation des satellites, ainsi que la moitie du territoire en mode
panchromatique. Par ailleurs, le contrat comprend la fourniture de nombreux
materiels et logiciels, la formation des techniciens du GDLA, ainsi qu'une
assistance technique sur place.


NOUVEAU SATELIITE CAPTIF
------------------------

L'US Naval Research Lab (NRL) a realise une experience de satellite captif
lors du lancement des satellites militaires Triplet (NOSS) par une fusee
Titan-4 le 12 mai dernier. Ce satellite experimental TIPS (Tether Physics
and Survivability) de 53 kg a ete place sur une orbite circulaire a 1.022 km
inclinee a 63 degrés. Le filin, d'une longueur de 4 km, a ete deploye avec
succes en 42 min. Ce projet de 2,1 M$ ( 10,5 MF) etait cofinance par
l'agence de renseignement NRO (National Reconnaissance Office). Ce succes
intervient peu apres l'echec de la seconde tentative de deploiement du
satellite captif italien TSS.


HUGHES VA COMMANDER DIX H-2A
----------------------------

Le constructeur americain de satellites de telecommunications Hughes va
commander dix fusees japonaises H-2A a la societe Rocket System Corp, qui
commercialise le lanceur pour des utilisations prevues a partir de 2000.
Cette commande intervient apres celles de dix Delta-3 a McDonnell-Douglas,
dix Zenith ukrainiennes a Sea Launch, plusieurs Proton russes et plusieurs
Longue Marche chinoises Ainsi Hughes dispose de lanceurs disponibles dans le
monde entier. Arianespace negocie aussi avec le constructeur une commande
d'une dizaine de fusees Ariane, mais les deux parties ne sont toujours pas
parvenues a un accord.


NEWS
----

Allemagne

La participation allemande au projet francais de satellite d'observation
Helios est confirmee par le vote du budget 1997.

Australie

Le vehicule experimental japonais Allez a effectue son premier atterrissage
automatique le 6 juillet a Woomera.

Chine

Le satellite Apstar-1 A ete lance le 3 juillet par une fusee Longue Marche-3
de la base de Xi-Chang.

Etats-Unis

La navette Columbia a atterri le 7 juillet sur la piste de Cape Canaveral
(Floride). Le prochain vol de la navette Atlantis, prevu le 31 juillet,
serait retarde de quatre a six semaines.

Le satellite TOMS-EP a ete mis sur orbite par un lanceur aeroporte Pegase-XL
dans la nuit du 1 er au 2 juillet.

Un satellite militaire probablement de reconnaissance) a ete lance le 2
juillet par une fusee Titan-4 de Cape Canaveral.

Russie

Le lancement du vaisseau-cargo Progress-M32, prevu le 5 juillet, a ete
reporte entre le 23 et le 25 juillet. Il emporte la charge utile de la
mission franco-russe Cassiopee.

la ville de Kaliningrad pres de Moscou a ete rebaptisee Korolev du nom du
celebre constructeur de fusees et satellites russes. 


SUR LE WEB
----------

Le site de Space News s'ennorgueillit de posseder la plus importante
collection d'adresses astronomiques du monde, en pointant vers plus de 260
sites depuis sa page "WWW" ou Astrowebs.


COURRIER
--------

From: solo@Mlink.NET (Caroline St-Jacques)
Subject: Space News international

Bonjour Caroline,

>J'aimerais bien charger le Space News International ou avoir acces a
>certains articles. Seulement voila, je suis en MAC et le "moteur" est
>concu pour PC je crois. Y a-t-il une version MAC ou un autre moyen
>d'avoir acces a ces informations ?

Malheureusement, il n'existe pas encore de version Mac, et en effet, le
moteur de Space News ne fonctionne qu'en Dos... Mais une version hypertexte
entierement HTML est envisagee, qui pourrait etre terminee dans le courant
de la semaine prochaine, sauf incident. Il y aurait alors compatibilite
totale, elle pourrait etre lue au moyen de n'importe quel navigateur, Mac ou PC.

>Merci d'avance pour votre collaboration !

Pas de quoi, des que ce sera termine, ce sera annonce dans Space News InNet.
 
                                                       Jean Etienne


|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||  Space News InNet est un periodique  d'informations  spatiales  |||
|||  distribue sur abonnement gratuit par liste de  diffusion  sur  |||
|||  Internet. Les noms de:  SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNA-  |||
|||  TIONAL,  RAPID  NEWS,  SPN  Productions,  sont  proteges  par  |||
|||  copyright.                                                     |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||   Abonnement E-Mail: ecrivez un mail a Majordomo@tags1.dn.net   |||
|||         comportant le texte: subscribe sat-space-news           |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||           Space News InNet est present sur le Web :             |||
|||               http://www.sat-net.com/space-news                 |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Jean Etienne, Belgique (Europe)                     etiennj@interpac.be





[Other mailing lists]