[Prev][Next][Index]

Space News InNet numero 85




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                       Space News InNet                        |||
|||                       ----------------                        |||
|||  Periodique d'informations et  d'actualites  internationales  |||
|||  sur l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences  |||
|||  connexes.                                                    |||
|||  -----------------------------------------------------------  |||
|||            Une production Space News International            |||
|||               Abonnement gratuit : en ligne sur               |||
|||        http://www.sat-net.com/space-news ou par E-Mail        |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 85                   dimanche 21 juillet 1996


                       >>>>  MERCI !!!!  <<<<

Pour sa premiere participation au concours mondial des Webs d'Or, Space News
est classe deuxieme de la categorie Sciences. Pour un site Web n'ayant meme
pas trois mois d'existence, c'est un tres grand succes, et une marque de
confiance certaine de la part des utilisateurs de ce site.

Ce resultat nous encouragera a rendre Space News encore meilleur en
l'ameliorant sans cesse tout en tenant compte de vos desiderata. Aussi,
n'hesitez pas, toutes les suggestions sont les bienvenues.

Et ceci afin de faire ENCORE mieux lors des prochains Webs d'Or !  ;-)


LA NASA CHOISIT LE VENTURESTAR DE LOCKHEED MARTIN
-------------------------------------------------

La selection pour le monoetage reutilisable experimental (X-33) est
intervenue le 2 juillet aux Etats-Unis. La NASA a finalement retenu, parmi
les trois concurrents, le projet le plus ambitieux, celui de Lockheed Martin.

Le contrat de 941 M$ (4,7 milliards de francs) porte sur la realisation d'un
demonstrateur a l'echelle 1/2 du futur RLV (Reusable Launch Vehicle), qui
succedera a la navette spatiale en 2012.

Par ailleurs, le constructeur apportera 220 M$ (1,1 milliard de francs) sur
fonds propres. Ce qui porte le budget de ce programme a 1,16 Md$ (5,8
milliards de francs), alors que le developpement du RLV de Lockheed Martin
est estime entre 4,5 et 5 Md$ (22,5 a 25 milliards de francs). Cependant,
bien que revolutionnaire, ce projet etait le moins couteux des trois. Il
s'agit d'un engin a corps portant (lifting body) a decollage vertical et
atterrissage horizontal (sa forme evoque le X-24A de 1966). Il est propulse
par des moteurs cryogeniques RS-2200 de Rocketdyne. Du type "aerospike", ils
n'ont encore jamais fonctionne dans l'espace. Des essais sont prevus sur un
SR-71 (programme LASRE), mais quelques difficultes techniques ont retarde
les premiers vols. 

La mise au point du X-33 devrait profiter au prototype de vehicule de
sauvetage X-CRV pour lequel la NASA etudie une configuration similaire. Le
concept de Rockwell, plus classique, etait base sur un derive monoetage du
Space Shuttle, tandis que celui de McDonnell Douglas etait un developpement
de son vehicule experimental DC-XA (Clipper Graham). Par ailleurs, la firme
Boeing avait recemment annonce qu'elle se retirait du projet de McDonnell
Douglas, tout en proposant d'etre partenaire du vainqueur de l'appel
d'offres de la NASA.

Le RLV sera decrit dans le prochain Space News InNet.


REFLEXION SUR L'ECHEC D'ARIANE 5 
--------------------------------

Ariane 5 fut l'antithese d'Ariane 1. Le 24 decembre 1979, les techniciens a
oser esperer un succes complet du premier tir de la toute nouvelle Ariane,
nee sous le signe de l'economie, n'etaient pas tres nombreux: des impasses
avaient ete faites sur des etudes fondamentales, de sorte que nul ne pouvait
garantir un fonctionnement parfait du tout. Pourtant, la fusee se comporta
idealement.

A contrario, le 4 juin 1996, aucune partie d'Ariane 501 n'inquietait. Face a
la concurrence, les Europeens avaient concu un nouveau lanceur juge tres
fiable a partir d'un schema simple. Connaissant les limites de la
simulation, ils ne raisonnaient pas comme le constructeur d'avions aux veux
duquel, apres un essai en vol, un appareil peut prendre du service le
lendemain matin: ils etaient conscients d'imperfections que ce vol de
qualification aurait du reveler.

Mais ce fut tot l'accident, forcement du a une partie du lanceur; le salut
sera attendu de sa modification. La chaine de pilotage avait pourtant ete
dite particulierement sure, tous ses elements ayant ete doubles. Ainsi, il
nous avait ete affirme que la defaillance de l'un d'eux n'aurait aucune
incidence sur le vol, car des defaillances conjuguees semblaient impossibles
au sens donne a ce terme par Emile Borel. A fortiori, le vol n'aurait pas du
etre a la merci d'une piece defectueuse ou d'un quelconque evenement fortuit.

Croire qu'avec des parties intrinsequement bien sous tous rapports un tout
se comportera idealement, ce serait toutefois ignorer un antagonisme naguere
mis en evidence par l'industrie automobile: au temps ou les chaines etaient
loin d'avoir la rigidite actuelle, on decidait parfois de produire a
l'intention de personnalites des voitures exceptionnellement soignees en
choisissant, pour chaque partie, ce qu'il y avait de mieux. Or, ces
vehicules d'elite posaient souvent davantage de problemes dans la premiere
phase de leur utilisation. 

Un tel paradoxe apparent nous a ete explique par Godel: preter une attention
trop grande a une partie peut conduire a moins bien apprecier son role dans
un tout.

Cela nous est maintenant enseigne par une science des systemes promise a de
profondes repercussions en philosophie comme en biologie, mais d'abord en
ingenierie: le nom de "systeme" etant donne a tout ensemble d'elements entre
lesquels des relations existent. On imaginerait difficilement une definition
plus generale, au point de faire douter que des lois puissent etre degagees
sans se referer a des exemples concrets. Mais c'est alors pour decouvrir que
leur mise en equation rigoureuse est impossible, chaque element du systeme
etant lui-meme un systeme, capable d'interagir avec beaucoup d'autres;
l'arbre des parametres sera donc explosif.

Cependant nous voyons s'esquisser des formalisations qui peuvent ignorer le
substrat, relations et effets etant envisages du seul point de vue de la
logique.

Ainsi, le systemicien etudie la stabilite de reseaux, en depit de leurs
subtils attracteurs, en considerant leurs noeuds, bras et arcs (ces derniers
pouvant etre des noeuds ou des bras). Il fait etat d'une partition lorsque
la liaison cesse entre deux sous-systemes ou d'une colludation quand des
liens s'instaurent. De sorte que le graphe du systeme se trouve modifie,
retroactions positives et franchissements de seuil pouvant deboucher sur un
phenomene qui, selon son essence, sera appele emergence, excursion ou
envolee. Meme si ce dernier terme est empreint d'un humour noir quand on
pretend l'utiliser pour designer le processus logique enclenche 37 secondes
apres la mise a feu d'Ariane 501. De tels aspects d'une science des systemes
seront, notons-le, evoques cet ete au symposium international Echo sur les
themes de l'emergence, de la complexite hierarchique et des modeles de
boucles evolutives organise a l'universite de Picardie par les
mathematiciens A. Ehresmann et J. P. Vanbremeersch (ayant, au cote de C.
Ehresmann, apporte une contribution majeure au developpement de la theorie
des categories) avec les professeurs Farre de Washington et Matsumo de Nagoaka.

Et ce n'est sans doute pas un hasard qu'a la tete de la commission d'enquete
creee apres l'accident d'Ariane 501 ait ete place le professeur
Jacques-Louis Lions. Cet ancien responsable du CNES, vice-president de
l'Academie des sciences, n'est pas seulement un pape des mathematiques
appliquees. Nous relisions recemment sa lecon inaugurale au College de
France, veritable cours de systemique, et connaissions sa contribution a une
modelisation de la Terre dont les differentes parties l'atmosphere, la mer,
la glace, le sol avaient traditionnellement ete etudiees par des disciplines
qui avaient leurs formules et leurs methodes. Jacques-Louis Lions sut creer
des interfaces mathematiques pour les inserer dans un systeme Terre.

Le probleme de la fusee Ariane 5 n'est pas fondamentalement different, ses
parties ayant ete elaborees par des equipes qui avaient leurs habitudes,
leur culture et leur langage. C'est pour les harmoniser a posteriori que des
rythmes de tir assez lents avaient ete prevus en 1997 et 1998, avec
l'objectif d'une utilisation operationnelle en 1999. Le veritable echec
serait que cette echeance ne soit pas respectee. Rien ne permet de dire que
tel sera le cas, d'autant plus que le choc psychologique pourrait galvaniser
les equipes, compte tenu des recommandations attendues de la commission
d'enquete. Il aurait toutefois ete preferable d'eviter l'humiliation d'un
echec au premier vol d'Ariane 5.

Par Albert Ducrocq (Air & Cosmos)


SAUVETAGE DE LA MISSION CLUSTER
-------------------------------

Le groupe de travail scientifique Cluster (SWT) de l'ESA s'est reuni les 17
et 18 juin pour faire le point sur la situation apres la perte de la mission
Cluster lors de l'echec d'Ariane 5. Il a propose d'utiliser le satellite de
reserve (projet Phenix), soit avec trois satellites identiques aux modeles
d'origine a construire, soit avec trois nouveaux mini-satellites. Le 21
juin, le comite consultatif de la science spatiale (SSAC) a recommande la
preparation du modele de reserve en prevision d'un lancement au printemps ou
a l'ete 1997. A la meme date, le comite du programme scientifique (SPC)
s'est reuni pour debattre de ces options. Il devait prendre la decision de
lancer ou non le projet Phenix les 2 et 3 juillet a Londres. Cependant, la
decision definitive sur le plan complet de sauvetage de la mission ne sera
prise qu'au cours de la reunion du SPC des 6 et 7 novembre.


NOUVEAUX PETITS LANCEURS COMMERCIAUX
------------------------------------

Devant la croissance du marche des petits satellites, le besoin de lanceurs
specifiques se developpe a travers le monde. Actuellement, les fusees
disponibles sont americaines (Pegase et Taurus d'OSC, LLV de Lockheed
Martin), russes (Cosmos-3M de Poliot, Start du centre Komplex, Rockot de
Khrounitchev), chinoises (LM-2D et LM-4) et japonaises (M-V de l'ISAS et J-1
de la NASDA). Mais il n'y a toujours pas de mini-lanceur europeen, en depit
de nombreuses propositions faites ces dernieres annees (DLA et ESL).

Bien qu'elle pose des problemes techniques, industriels, politiques et
financiers, la question d'un lanceur complementaire d'Ariane 5 est etudiee
par un groupe d'industriels franco-italiens comprenant Aerospatiale, SEP et
Fiat-BPD. Fin juin, ils ont presente un projet a Arianespace et au CNES dans
la perspective d'un developpement rapide permettant de disposer d'une fusee
operationnelle d'ici 2000. Mais il n'y a pas encore de convergence totale
entre toutes les parties concernees pour lancer et financer une telle
realisation en Europe.

L'ACLV-1 d'Aerospatiale

A l'occasion du symposium international sur les petits satellites organise
par le CNES a Annecy du 24 au 28 juin, Aerospatiale a donc presente le
projet ACLV (Ariane Complementary Launch Vehicles), qui prevoit la
realisation d'un ACLV-1 pour satellites jusqu'a 1 t et l'utilisation du
lanceur russe Soyouz pour satellites jusqu'a 4 t.

L'ACLV-1 est concu pour placer sur orbite basse des satellites utilisant la
plate-forme Proteus du CNES. L'infrastructure de lancement au centre spatial
guyanais sera la moins chere possible. L'option qui a ete retenue consiste
en une fusee a trois etages a poudre. Le premier est un nouvel etage de 85
t, le second de 16 t serait derive du Zephiro italien, tandis que le
troisieme de 10 t pourrait etre un etage Orbus de CSD/UTC (USA) ou un etage
de Nissan (Japon). "Aerospatiale, souhaite integrer la fusee, developper les
etages, fabriquer leurs enveloppes et realiser la preparation au lancement.
Cependant, il faut minimiser les couts de developpement afin d'obtenir un
cout recurrent tres attractif", explique Patrick Eymar, responsable du
projet a Aerospatiale. Le developpement serait estime a 1,5 milliard de
francs pour des couts de lancement avoisinant 100 millions de francs.

Cet ACLV-1 pourrait, dans un second temps, evoluer en une version ACLV-3
capable de lancer jusqu'a 4 t (tir simple, double ou constellations).
Cependant, il faudrait ajouter un premier etage de 230 t derive des boosters
d'Ariane 5, ce qui represente un investissement trop eleve. C'est la raison
pour laquelle, en attendant, l'ACLV-3 sera remplace par la fusee Soyouz
dotee d'un etage superieur Icare. La signature de l'accord sur la creation
de la societe Starsem chargee du Soyouz commercial est desormais prevue a la
mi-juillet, apres l'election presidentielle en Russie.

Israel propose de son cote une version commerciale de sa fusee Shavit pour
lancer, depuis n'importe quel territoire, des petits satellites de 150 a 250
kg. Elle remplacerait la fusee Next proposee precedemment, sans succes, sur
le marche des petits lanceurs. Shavit, transportable a moindre frais,
pourrait etre lance depuis la base americaine de Wallops lsland a partir de
1998. Mais il serait egalement possible de le lancer de Kourou (Guyane) ou
d'Alcantara (Bresil).

Shavit a deja lance avec succes trois satellites israeliens. Ofeq-1 de 157
kg, Ofeq-2 de 174 kg et Ofeq-3 de 227 kg. C'est une fusee tri-etage a
poudre. Les deux premiers etages de 13 t sont identiques. Leur enveloppe en
composite de graphite phenolique renferme un ergol a base de perchlorate
d'ammonium, d'aluminium et de polybutadiene (PBAN). Le troisieme etage de 2
t a une enveloppe de titane. Il fournit la moitie de la vitesse du lanceur.
La case d'equipements, situee sous le troisieme etage, est larguee avant
l'allumage du troisieme etage.

La nouvelle version d'exportation comprend quelques modifications, dont un
quatrieme etage (a bi-ergols ou hydrazine) pour une injection en orbite plus
precise et des manoeuvres eventuelles. Selon Claude Oiknine, responsable du
programme a la division MLM d'Israel Aircraft Industries, "le prix de vente
est le meme que celui du lanceur Next et nous esperons annoncer quelques
contrats sous peu".

Christian LARDIER (Air & Cosmos - Aviation International)


LANCEMENT D'ARTEMIS PAR UNE FUSEE H-2
-------------------------------------

A l'occasion de leur 21e reunion annuelle, l'ESA et le Japon sont convenus
de lancer le satellite-relais europeen Artemis a l'aide d'une fusee H-2 de
la NASDA et d'utiliser ce satellite pour des missions japonaises. Par
ailleurs, leur cooperation spatiale va s'intensifier. Dans le domaine de
l'observation de la Terre, elle pourrait etre etendue au programme Envisat.
Dans les vols habites, les reunions techniques sur les modules COF et JEM,
et sur les vehicules de transfert automatiques ATV et HTV, seront
poursuivies. Les deux parties ont temoigne d'un interet reciproque pour
leurs etudes respectives sur l'exploration de la Lune. Ils ont egalement
fait etat de leur interet mutuel pour une collaboration dans le cadre de
l'appel aux propositions pour la mission scientifique moyenne M4 de l'ESA.


ASTEROIDES, COMETES ET METEORES
-------------------------------

Du 8 au 12 juillet 1996, se tiendra au Palais des Congres de Versailles et a
l'universite de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, la sixieme conference
"Asteroides, Cometes, Meteores". Cette reunion internationale a pour
objectif la presentation des recherches en cours et futures sur les
asteroides, les cometes et leurs interactions avec notre planete. Sous les
auspices du ministere de l'Education nationale, de l'Enseignement superieur
et de la Recherche, du Comite mondial pour la recherche spatiale, du CNES et
du CNRS, la conference est organisee par l'universite de Versailles
Saint-Quentin-en-Yvelines, le Service d'aeronomie (Institut Pierre Simon
Laplace), I'Observatoire de Paris et l'Agence spatiale europeenne.


PREMIERS CONTRATS POUR L'ATLAS-2AR
----------------------------------

International Launch Services (ILS) a remporte son premier contrat pour la
nouvelle fusee Atlas-2AR, qui doit effectuer son vol inaugural en 1998. La
firme Space Systems/Loral a commande deux lancements pour le dernier
trimestre de 1998 et le troisieme trimestre de 1999, plus un troisieme en
option. Loral a desormais sept tirs reserves sur les fusees Atlas ou Proton.
Il s'agit de Tempo-1a en decembre (Proton), Tempo1B au debut 1997
(Atlas-2A), Telstar-5 en mai 1997 (Proton), Pioneer-1a de MCI a la fin 1997
(Proton), Pioneer-1B au debut 1998 (Atlas-2AS) et les deux tirs sur Atlas-2AR.


NAVIGATION PAR SATEIIITES POUR l'INDONESIE
------------------------------------------

IPTN a remporte avec Hughes et Dasa un contrat pour developper en Indonesie
un systeme de navigation multimodal (terrestre, aerien et maritime) par
satellites. Le systeme aura la precision recommandee par l'OACI pour les
atterrissages de Categorie III. Il serait inspire du concept ENSS (European
Navigation Satellite System) que Dasa propose pour l'Europe avec 8 a 12
satellites deployes sur des orbites inclinees a 63 degres.


CONTRAT SICRAL POUR LE CONSORTIUM SITAB
---------------------------------------

Le ministre italien de la Defense a attribue au consortium SITAB le contrat
pour la fourniture "cle en main" du systeme de telecommunications militaire
SICRAL (Satellite Italiano di Comunicazioni Riservate ed ALlarmi). Le
consortium est compose d'Alenia Spazio du groupe Finmeccanica, BPD Difesa e
spazio du groupe Fiat et Nuova Telespazio du groupe STET. 

Le contrat de 692 Md. Lires (2 milliards de francs) comprend la construction
du satellite, un centre de controle, cent terminaux de liaisons de
differents types (fixe, mobile, transportable, naval ou aeroporte), ainsi
que la logistique integree et la gestion de l'ensemble pendant un an. Alenia
Spazio, architecte du systeme et constructeur du satellite et des terminaux,
recupere 70 % de la valeur du contrat. BPD Difesa e Spazio, pour 20 %, aura
la responsabilite du lancement et du systeme de propulsion du satellite.
Enfin, Nuova Telespazio, pour les 10 % restant, realisera le centre de
controle. Plusieurs autres sous-traitants dans les domaines de
l'electronique, des servomecanismes, de la logistique et des logiciels vont
collaborer au programme, qui prevoit la mise en orbite de SICRAL a la fin de
1999. Le satellite de 2,5 t utilise une plate-forme derivee d'Italsat dont
le second exemplaire doit etre lance par Ariane en aout.


NEWS
----

Canada 

Comstream Canada, filiale de Spar Aerospatiale Limitee, va abandonner
l'activite "systemes majeurs" pour se consacrer uniquement aux
telecommunications de pointe par satellites.

Etats-Unis

Les Etats-Unis ont partiellement leve l'embargo sur l'exportation de
technologies militaires pour permettre la vente du satellite de
telecommunications APMT a la Chine.

Europe

L'ESA la Commission europeenne et Eurocontrol ont decide la creation du
systeme de navigation par satellite EGNOS. Ce projet de 150 MUC (975
millions de francs) utilisera les repeteurs des satellites Inmarsat-3.

Russie

Les echecs de la fusee Soyouz-U des 4 mai et 21 juin seraient dus a un
probleme avec la nouvelle coiffe en composite qui aurait explose deux fois
en cinq vols. 


SUR LE WEB...
-------------

...ou sur les BBS !

Ca y est, apres une (tres) longue attente, Space News International n 15,
le grand frere de Space News InNet et aussi son precurseur, est paru !

Vous pouvez le charger sur le site, page 'Space News', -> 'Comment obtenir
Space News International'. L'archive fait 160 K, + 60 K pour le "moteur" de
l'hypertexte. Il s'agit d'un fichier compresse sous ZIP, cela vous fera
environ 180.000 octets de lecture pour occuper vos vacances !  ;-)

Le logiciel fonctionne sous Dos, compatible OS/2 ou Windows.


SOMMAIRE DE SPACE NEWS INTERNATIONAL N 15
------------------------------------------

Hale-Bopp

Decouverte en 1995 par deux astronomes amateurs, la comete de Hale-Bopp
pourrait bien devenir l'evenement de cette fin de millenaire. Le point.

Hipparcos

Lance en 1989, Hipparcos a permis de connaitre la position exacte de 400.000
etoiles avec une tres grande precision (moins de 0,002 seconde d'arc.

Navettes en detresse

Si un incident grave survenait durant la phase ascensionnelle d'une navette
spatiale, apres le largage de ses boosters, elle pourrait, dans le meilleur
des cas, se poser intacte sur une base de degagement. Mais son rapatriement
impliquerait une depense comparable au cout de l'engin lui-meme !

Clementine 2

Se poser non pas sur un, mais sur trois asteroides ! Telle sera probablement
la mission de la sonde Clementine 2 de la NASA, qui sera lancee en 1998.

Les climats

La climatologie a fait des progres fulgurants grace a l'observation de la
Terre par les satellites. Et avec elle, c'est une meteo plus sure qui est
dorenavant possible.

La fin de la physique

A la fin du vingtieme siecle, la physique theorique semble proche de son
apogee. Mais, paradoxalement, sa reussite n'annonce-t-elle pas sa
disparition en tant que science, et son retour vers ses origines
philosophiques ?

Les sursauts gamma

Le phenomene le plus puissant observe dans l'Univers est aussi le moins
connu. Un tel rayonnement implique plus d'energie que n'en rayonne une
supernova. Quel astre en est capable ?

Ariane "Evolution"

Alors que la fusee europeenne Ariane 5 n'est pas encore operationnelle, les
techniciens de l'European Space Agency concoivent deja sa succession.

Les asteroides

Ils sont nombreux a naviguer dans le systeme solaire, de Mars a Neptune.
Certains recoupent l'orbite terrestre, d'autres ont recu la visite de sondes
spatiales.

La saga des planetes extra-solaires

La mise en evidence de planetes otbitant autour d'autres etoiles que notre
Soleil devient chose(presque) courante. Quels sont les projets d'observation
actuels ? Navettes et pollution Les lancements de navettes spatiales
americaines ne sont pas exempts de pollution, d'autant plus que Cap
Canaveral se situe dans une reserve ornithologique naturelle. Le point.

La course

L'extraordinaire phenomene de la course a l'Espace a eu pour origine la
guerre froide. Aujourd'hui, 40 ans plus tard, apres une periode de
restrictions, les budjets spatiaux ont presque rejoint le niveau record de
1960 (40 milliards de $). Mais phenomene s'est banalise.

Les Americains s'installent dans l'Espace

Depuis deux ans, la station spatiale Mir est visitee regulierement par des
equipages americains. A partir de maintenant, ils l'occuperont de facon
continue, du moins durant 18 mois. Pour commencer.

Alpha

Le calendrier de la construction de la station spatiale mondiale Alpha.

Astra 1F

En lancant Astra 1F, la Russie fait son entree dans le club tres ferme des
lanceurs de satellites commerciaux.



|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||  Space News InNet est un periodique  d'informations  spatiales  |||
|||  distribue sur abonnement gratuit par liste de  diffusion  sur  |||
|||  Internet. Les noms de:  SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNA-  |||
|||  TIONAL,  RAPID  NEWS,  SPN  Productions,  sont  proteges  par  |||
|||  copyright.                                                     |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||   Abonnement E-Mail: ecrivez un mail a Majordomo@tags1.dn.net   |||
|||         comportant le texte: subscribe sat-space-news           |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||           Space News InNet est present sur le Web :             |||
|||               http://www.sat-net.com/space-news                 |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Jean Etienne, Belgique (Europe)                     etiennj@interpac.be



[Other mailing lists]