[Prev][Next][Index]

Space News InNet numero 70




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                       Space News InNet                        |||
|||                       ----------------                        |||
|||  Periodique d'informations et  d'actualites  internationales  |||
|||  sur l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences  |||
|||  connexes.                                                    |||
|||  -----------------------------------------------------------  |||
|||            Une production Space News International            |||
|||               Abonnement gratuit : en ligne sur               |||
|||        http://www.sat-net.com/space-news ou par E-Mail        |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 70                       vendredi 24 mai 1996


ISRAEL A L'HEURE D'AMOS
-----------------------

A la 86e Ariane les Israeliens avaient voulu confier leur premier satellite
de telecommunications. Cela temoignait d'un nouveau choix de la part d'un
pays qui, nourrissant de grandes ambitions technologiques, ne pouvait
ignorer l'espace.

Tres tot une priorite avait ete accordee a celui-ci par le gouvernement de
Tel-Aviv, selon la demarche suivie par toutes les autres puissances, Japon
excepte, a savoir un acces au cosmos par le biais de lanceurs militaires, en
l'occurrence concus afin de repondre a des besoins specifiques.

Or, pour Israel, le probleme n'etait pas de construire des fusees
intercontinentales: toute son attention se concentrait sur le Moyen-Orient.
La volonte politique etait une fusee capable de transporter quelques tonnes
a des milliers de kilometres, avec le calcul qu'une transformation
relativement simple de ce vecteur donnerait a Israel la possibilite de
mettre en orbite des centaines de kilogrammes.

Une Agence spatiale israelienne dirigee par Yuval Neeman etait ainsi creee
en 1983 sous le sigle anglo-saxon d'ISA. En 1985, elle se donnait comme
objectif le lancement d'un satellite technologique au moyen d'une fusee a
trois etages Shavit (comete) derivee du missile Jericho, pour la conception
duquel Israel avait pu beneficier d'un concours de Dassault. A ce jour,
trois satellites Offeq (Horizon) ont ete lances par cette fusee Shavit, la
charge utile ayant, des Offeq-1 (19 septembre 1988), atteint 153 kg (dont
14,5 kg representes par des instruments destines a etudier le champ
magnetique de la Terre et sa haute atmosphere). Sa replique etait lancee
sous le nom d'Offeq-2 le 3 avril 1990. Et avec Offeq-3 (un satellite
stabilise selon trois axes , presume dote de dispositifs d'ecoute
electronique), la masse atteignait 225 kg. Une performance qui prend toute
sa signification si l'on fait etat de contraintes geographiques redoutables
tenant moins a l'exiguite du territoire d'Israel - 20.700 km2 - qu'a la
necessite de proceder a des tirs en direction de l'ouest afin de ne pas
encourir le risque d'une retombee sur des pays arabes.

On ne tire pas vers l'Ouest d'ordinaire: la Terre tourne vers l'Est et, si
on l'accompagne, l'appoint de sa rotation permet de beneficier d'un gain en
charge utile tres appreciable. En dehors d'Israel, seuls deux satellites
americains (militaires) ont ete tires en direction de l'Ouest. Les Francais
avaient, a un moment donne, envisage des tirs vers l'Ouest. Lorsqu'ils
quitterent Hammaguir, d'ou avaient ete tirees les premieres Diamant, ils
hesiterent en effet quelque temps entre la Guyane, la Mauritanie, le
Languedoc et les Landes, ou l'infrastructure d'un centre d'essais aurait
facilite l'implantation d'un port spatial. Mais alors les tirs auraient du
se faire vers l'Atlantique pour des raisons evidentes de securite.

Ce n'eut pas seulement ete penalisant.

On doit se feliciter que la formule n'ait pas ete retenue car, sur un plan
commercial, il n'aurait pas pu etre question de placer un satellite en
orbite geostationnaire par un tir vers l'ouest: un satellite geostationnaire
doit se mouvoir dans le sens de rotation de la Terre, a raison de 1,4 km/s.

Limitation de la charge utile pour des raisons militaires et tirs obliges
vers l'ouest pour des imperatifs politiques interdisaient doublement a
Israel de lancer par ses propres moyens des satellites de telecommunications.

Il lui restait la solution de les construire dans le cadre d'un programme de
cooperation et de les faire lancer par une societe de transport spatial:
Arianespace fut tout naturellement retenue pour Amos-1.

Amos (Afro Mediterranean Orbital System) est en effet le nom des satellites
de communication israeliens concus par LAI (Israel Aircraft Industries) et
par Dornier, leur fabrication par un consortium industriel israelo-allemand
ayant eu lieu sous la direction de l'ancien chef des services secrets
israeliens, Meir Amit. Pour ces Amos, la formule retenue a ete une
stabilisation selon trois axes. Il s'agit de satellites de 1.200 kg munis de
deux antennes, respectivement destinees l'une a des liaisons domestiques
israeliennes, civiles et militaires, l'autre a des liaisons internationales.

Mais si Israel entendait avoir le controle de satellites de communication
modernes, la capacite d'un seul Amos depassait les besoins d'un pays de 4,2
millions d'habitants. Ainsi Schlomo Tirosh, directeur de la societe Chalal,
creee pour exploiter les Amos, se mit en quete, afin de les rentabiliser, de
clients qu'il rechercha de l'Iran a la Libye et de l'Ukraine au Soudan,
compte tenu qu'a ces satellites a ete assigne un emplacement par 15 degrés
Est, Amos-2 devant etre lance, dit-on, par une fusee russe Molniya.

Sans doute des utilisateurs seront trouves. Canal + et CNN n'ont pas manque
de marquer leur interet. La question brulante sera un emploi a quelque
moment du systeme Amos par des pays arabes, d'autant plus que pour ceux-ci
un delicat probleme se pose. Ils voient en effet leurs propres satellites
arriver en fin de carriere et aimeraient bien augmenter leurs ressources,
mais deux courants d'opinion s'opposent: certains preconisent de saisir
l'occasion Amos alors que d'autres sont partisans d'attendre le Nilsat et
l'Etisalat, pour lequel a-t-on recemment appris lors d'une conference
internationale sur les telecommunications a Abou Dhabi un appel d'offres
doit etre lance par la societe de telecommunication des Emirats arabes unis. 

Albert Ducrocq, Ciel & Espace


ALCATEL TELSPACE SE PLACE AU JAPON
----------------------------------

Alcatel Telspace a ete retenue pour les stations de controle et de connexion
du satellite MT-Sat lance par le ministere japonais des Transports. Ces deux
contrats remportes dans le cadre d'associations avec des partenaires nippons
portent sur pres de 100 MF. Par ailleurs, ce type de station de connexion
pourrait egalement etre vendu dans deux ou trois autres zones asiatiques.

Ce succes est la consequence d'une solution technique originale et de
l'experience acquise dans le domaine des communications avec les avions. Car
la firme a deja developpe un systeme unique au monde, le TFTS (Terrestrial
Flight Telecommunication System), pour le telephone dans les avions
au-dessus du territoire europeen. La station de connexion de MT-Sat, quant a
elle, assurera la transmission du signal GNSS (Global Navigation Satellite
System), ainsi que des liaisons vocales et de donnees entre les avions de
ligne et le sol, et aussi le routage de ces communications vers les reseaux
terrestres de l'aviation civile. Elle sera composee d'une antenne de 13 m
realisee par MELCO (Mitsubishi Electric Corp), l'ensemble des autres
elements etant fournis par Alcatel Telspace. L'an passe, Alcatel Espace,
associee a Space Systems/Loral et Toshiba, s'etait deja vu confier la charge
utile du satellite en bande L, Ku et Ka. 

Pour Christian Pinon, president d'Alcatel Telspace, cette commande conforte
la position de systemier de son groupe. "Progressivement, nous faisons en
sorte d'etre incontournables dans les systemes de telecommunications
spatiales", precise-t-il. Le chiffre d'affaires d'Alcatel Telspace (1.740
employes) a ete de 2,3 milliards de francs en 1994 et 2,4 milliards de
francs en 1995. Les deux-tiers proviennent de l'exportation, avec des
differences selon le secteur d'activite (92 % pour les transmissions
hertziennes, 79 % pour les stations terriennes civiles et 22 % pour les
telecommunications militaires).

Les stations terriennes representent un chiffre d'affaires d'environ 1
milliard de francs dont une moitie pour le civil, l'autre pour le militaire
(Alcatel etant maitre d'oeuvre du programme Syracuse). Au total, 120 a 130
grandes stations internationales ont ete construites par Alcatel Telspace
sur plus de 400 dans le monde. D'autre part, Alcatel Telspace fournira les
stations d'emissions en radionumerique pour le systeme Worldstar et une
partie des stations de connexion du systeme de telephonie mobile Globalstar
(entre 25 % et 75 %). A lui seul, ce dernier marche represente un potentiel
de 50 a 100 sites, soit entre 200 et 400 antennes.

Christian LARDIER, Air & Cosmos


UN MASER DANS LE GRAND NUAGE DE MAGELLAN
----------------------------------------

Iras 04553-6825 etait deja la plus grosse etoile connue du Grand Nuage de
Magellan, elle est desormais la premiere etoile observee hors de notre
galaxie dont l'atmosphere produit un maser d'oxyde de silicium (SiO).
Surnommee "le monstre" par les astronomes, cette supergeante rouge est
cinquante fois plus massive que notre Soleil et expulse ses couches externes
de gaz et de poussieres a la vitesse de 25 km/s. Dans ce violent vent
stellaire, les molecules d'oxyde de silicium emettent une radiation
caracteristique dans le domaine des micro-ondes; on appelle maser cet
equivalent du laser visible. C'est une equipe europeenne qui a realise cette
detection avec le telescope submillimetrique Sest, une antenne de 15 m de
diametre installee par l'ESO a La Silla, au Chili. L'extreme finesse de la
raie spectrale SiO permet de mesurer la vitesse du gaz souffle par l'etoile,
distante de 170.000 annees-lumiere. 


D'ETONNANTS BRAS MAGNETIQUES POUR NGC 6946
------------------------------------------

les deux astronomes allemands qui ont pointe les 27 antennes du
radiotelescope VLA, situe au Nouveau-Mexique, vers la galaxie spirale NGC
6946, distante d'environ 25 annees-lumiere, ont eu la surprise de voir
surgir quatre bras spiraux (deux grands et deux petits) parfaitement
symetriques et dessines par les lignes de force du champ magnetique. On
supposait jusque-la que les champs magnetiques galactiques etaient lies aux
bras dynamiques de la galaxie qui sont peuples d'etoiles. Or, les bras
magnetiques de NGC 6946 sont apparemment sans lien avec les bras spiraux
stellaires, ce qui pose le probleme de leur origine. Aucune theorie actuelle
ne peut expliquer la forme des bras magnetiques de cette galaxie.


NOUVEAUX ASTRONAUTES NASA
-------------------------

Un nouveau groupe de 35 astronautes a ete selectionne par la NASA. Il
comprend dix pilotes et 25 specialistes de mission, dont huit femmes. Parmi
eux, trois portent le nom de Kelly, dont deux sont jumeaux (Mark et Scott
Kelly). Cinq pilotes viennent de la base de Patuxent River (US Navy), tandis
que la base d'Edwards (USAF) n'a fourni qu'un pilote et un specialiste de
mission. Parmi les civils, I'un provient d'OSC, deux de Los Alamos et deux
de Georgia Tech, les autres provenant de la NASA (trois du centre Johnson,
deux du centre Kennedy, deux du centre Goddard, un du centre Langley et un
autre du Jet Propulsion Laboratory). Ils sont nes aux Etats-Unis, sauf Piers
Sellers du centre Goddard, ne en Angleterre. 


LA CAPSULE MIRKA A SAMARA
-------------------------

Le modele de vol de la capsule Mirka est arrive au TsSKB de Samara (Russie)
ou elle va etre integree sur le satellite Photon-11, dont le lancement est
desormais prevu en septembre. Cette capsule, realisee par Kayser-Threde et
Jena-Optronik GmbH, est une sphere de un metre de diametre qui pese 150 kg
dont 40 kg de charge utile. Au terme d'un vol orbital de deux semaines, elle
operera un retour balistique dans l'atmosphere. Elle emportera les
experiences scientifiques Heatin (Heatshield Instrumentation), Raflex
(Rarefied Flow Experiment) et Pyrex (Pyrometer Experiment).

A bord de Photon-11, Kayser Threde a aussi participe, avec le centre SPLAV
de Moscou, a la realisation du four SKAT-AG pour des experiences de
croissance de cristaux. 


LES TROUS NOIRS S'EVAPORENT-ILS VRAIMENT ?
------------------------------------------

Une certaine emotion parcourt la communaute des theoriciens de l'extreme,
car le physicien russe Vladimir Belinski vient de remettre en cause la
theorie majeure de Stephen Hawking: I'evaporation des trous noirs. Selon le
celebre scientifique britannique, quand une particule et son antiparticule
creees dans un sursaut quantique du vide s'approchent trop d'un trou noir,
I'une est absorbee alors que l'autre, ne pouvant plus s'annihiler, se
transforme en radiation. Pour ce faire, elle pompe un peu d'energie au trou
noir qui se trouve amaigri d'autant, selon la fameuse equivalence
masse-energie. Pour Belinski, il ne peut en etre ainsi car Hawking n'aurait
pas pris en compte la deformation de l'enorme champ de gravite du trou noir
causee par cette perte d'energie. Seule une reelle theorie de la gravitation
quantique encore a inventer pourrait trancher, estiment les observateurs.


LE X-PRIZE SERA LANCE LE 18 MAI
-------------------------------

La fondation X-Prize, dirigee par Peter. H. Diamandis (un des fondateurs de
l'lnternational Space University, lancera le 18 mai a Saint Louis (Missouri)
un concours pour la realisation d'un engin destine au tourisme spatial. Le
prix de 10 millions de dollars (50 millions de francs) sera remporte par
l'equipe qui parviendra a faire un engin capable d'effectuer des vols
suborbitaux, deux fois en deux semaines, avec au moins trois personnes dont
un passager payant. Chaque vol, culminant a 100 km d'altitude, permettra de
voler jusqu'a six minutes en apesanteur. Ce prix s'inspire de celui qui
avait permis a Charles Lindbergh de traverser l'Atlantique en 1927. 


SUR LE WEB
----------

Un des plus beaux sites astronomiques en francais :
ASTRONOMIE & CCD  La source francophone de l'Astronomie au Québec
http://www.quebectel.com/astroccd

Il en vaut tres largement le detour et nous est signale par Denis Page.


UN CD-ROM GRATUIT
-----------------

Le Jet Propulsion Laboratory de Pasadena (Californie) edite un CD-ROM dont
le titre est "TOPEX/POSEIDON: Perspectives on an Ocean Planet". Il s'agit
d'un ensemble multimedia expliquant le fonctionnement du satellite
TOPEX/POSEIDON, utilise pour etudier la topographie oceanographique.

Vous pouvez obtenir gratuitement ce CD-ROM en adressant un E-Mail a
l'adresse suivante:

podaac@podaac.jpl.nasa.gov

en expliquant votre requete et en incluant votre adresse postale.

Cette tres interessante information nous est signalee par Daniel Morin.

Quelques caracteristiques du satellite Topex/Poseidon:

ocean TOPography EXperiment

Launch date	        10 Aug 1992
Country of origin	France and United States
Operator	        NASA & CNES
Mission	                Remote sensing
Perigee/Apogee	        1330/1342 km
Inclination	        66
Period	                112.4 min
Orbital cycle	        10 days
Launch vehicle	        Ariane V52

Prime contractor	Jet Propulsion Laboratory
Mass at launch	        2100 kg
DC power	        1500 W
Stabilization	        3 axis
Design lifetime	        4 years


|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||  Space News InNet est un periodique  d'informations  spatiales  |||
|||  distribue sur abonnement gratuit par liste de  diffusion  sur  |||
|||  Internet. Les noms de:  SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNA-  |||
|||  TIONAL,  RAPID  NEWS,  SPN  Productions,  sont  proteges  par  |||
|||  copyright.                                                     |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||   Abonnement E-Mail: ecrivez un mail a Majordomo@tags1.dn.net   |||
|||         comportant le texte: subscribe sat-space-news           |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||           Space News InNet est present sur le Web :             |||
|||               http://www.sat-net.com/space-news                 |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Jean Etienne, Belgique (Europe)                     etiennj@interpac.be





[Other mailing lists]