[Prev][Next][Index]

Space News InNet numero 121




|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||                        Space News InNet                         |||
|||                        ----------------                         |||
|||   Periodique d'informations et  d'actualites  internationales   |||
|||   sur l'Astronomie, l'Astronautique, l'Espace et les Sciences   |||
|||   connexes distribue par liste de diffusion sur l'Internet.     |||
|||   -----------------------------------------------------------   |||
|||             Une production Space News International             |||
|||    Abonnement gratuit sur  http://www.sat-net.com/space-news    |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||    comportant uniquement le texte : subscribe sat-space-news    |||
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Space News InNet numero 121                     samedi 21 decembre 1996


La redaction de Space News InNet, ainsi que ses collaborateurs, souhaitent a
tous ses lecteurs et a toutes ses lectrices un joyeux reveillon de Noel 1996 !


        SOMMAIRE

        Retour americain vers la Planete rouge
        Un mega-ordinateur Cray pour le groupement belge "Espace"
        Athena sur Mars... des 2001 ?
        Vegetation livree au CNES
        Origine lointaine pour les sursauts gamma
        Photons extremes pour Markarian 421
        Molnya ne lancera pas IRS-1D
        Lancement de Zeia par Start
        Le systeme course abandonne ?
        Cosmonautes pour la station Alpha
        Report de Pluto Express


Une etoile nous quitte
----------------------

CARL SAGAN etait directeur du Laboratory for Planetary Studies et professeur
"David Duncan" d'astronomie et de sciences de l'espace a l'universite
Cornell, a Ithaca, dans l'Etat de New York.

Il a joue un role determinant dans les expeditions Mariner, Viking et
Voyager vers les planetes du systeme solaire  role qui lui a valu les
medailles de la NASA couronnant une "contribution exceptionnelle dans le
domaine scientifique" et une "action exemplaire au service de la
communaute", ainsi que le prix international d'aeronautique, le prix
Galabert. Il a rempli un mandat comme president de la division des Sciences
planetaires de l'American Astronomical Society, il a ete president de la
section astronomie de l'American Association for the Advancement of Science
et de la section planetologie de l'American Geophysical Union. Il a ete
pendant douze ans redacteur en chef d'Icarus, la plus importante revue
scientifique specialisee en planetologie.

Carl Sagan a publie, outre plusieurs centaines d'articles de recherche et de
vulgarisation, plus d'une douzaine de livres en tant qu'auteur, coauteur ou
anthologiste, parmi lesquels: Intelligent Life in the Universe, Cosmic
Connection (Le Seuil), les Dragons de l'Eden (Le Seuil), Murmurs of the
Earth et Broca's Brain. Il a recu en 1975 le prix Joseph-Priestly
recompensant une action exceptionnelle au service de l'humanite et, en 1978,
le prix Pulitzer de litterature.

Il a ete auteur et realisateur du projet "Cosmos", qui consistait en une
serie televisee de treize documentaires sur l'Espace, serie qui a ete vue et
appreciee par plus de 5 % de la population de la planete Terre, soit
250.000.000 de spectateurs. Cette emission a fait comprendre aux autorites
que la masse est non seulement prete a comprendre le message scientifique,
mais encore qu'elle sollicite l'avenement de l'age spatial.

J'ai rencontre Carl Sagan a Breme (Allemagne) en 1980 lors de la
presentation a la presse de la station spatiale europeenne Spacelab et a Cap
Canaveral (Floride) en 1981, a l'occasion du premier vol d'une navette
spatiale. C'etait un homme simple, jovial, dont l'eternel sourire ne
s'oublie pas. Non seulement il eprouvait un besoin insatiable de communiquer
sa passion, mais il vous contaminait de son enthousiasme immodere et de sa
confiance en l'humanite et en un avenir qu'il voyait radieux.

Carl Sagan a maintenant rejoint ses etoiles. Il a succombe, hier 20 decembre
1996, a un cancer de la moelle osseuse. Il n'avait que 64 ans.

Carl, tu as su nous prendre par la main et nous faire visiter l'Univers.
Laisse-nous te conduire parmi tes soeurs. Nous sommes cinq milliards a ne
pas t'oublier.

Jean Etienne


RETOUR AMERICAIN VERS LA PLANETE ROUGE
--------------------------------------

Il y a 20 ans, le 20 juillet 1976, Viking 1 etait le premier "ambassadeur"
terrestre a arriver sur notre voisine, la planete Mars. Celle qu'on surnomme
familierement la planete rouge recevait la visite d'un robot tripode, avec
deux yeux et un bras telescopique. De fabrication americaine, il donnait a
la Nasa l'occasion de celebrer de facon spectaculaire les 200 ans des
Etats-Unis.

Ce Viking 1 posait, sous un ciel rose, ses trois pieds sur un sol brun
orange d'un desert parseme de pierres. Grace a ses cameras de television, on
decouvrait le site martien de Chryse Planitia (Plaines d'Or). Il etait
rejoint par son frere jumeau, le 3 septembre 1976, sur le site plus au Nord,
tout aussi rocailleux, d'Utopia Planitia (Plaines d'Utopie). Les deux Viking
qui sont toujours sur Mars allaient fonctionner jusqu'au debut des annees 80
: ils transmirent des photos du paysage a differentes saisons, fournissant
des donnees sur la meteo martienne, mais ils ne parvinrent pas a
diagnostiquer, sans la moindre ambiguite, des traces de vie a la surface de
Mars. 

Aucun des deux Viking n'a pu "faire parler" dans son laboratoire biologique
une parcelle de vivant a la surface de Mars. Apparemment, pas la moindre
trace d'une vie martienne ! Mais des biologistes avaient du mal a admettre
que cette vie ne put pas exister sous une forme plus discrete. D'ou
l'interet de retourner sur Mars pour la poursuite de I'enquete biologique.
La releve des Viking s'est neanmoins fait attendre. Il faut dire que leur
reussite avait un prix (quelque 100 milliards de francs), que leur enquete
n'avait rien depiste de "croustillant" sur la planete rouge. Au cours des
deux decennies qui ont suivi, trois missions ont ete entreprises vers Mars
mais elles ont echoue pres du but... Comme si d'hypothetiques "Martiens"
avaient voulu brouiller les pistes. Ainsi, les deux Phobos russes en 1989,
puis le Mars Observer americain en 1993 n'ont pu repondre a l'attente des
scientifiques.

En 1996, l'exploration de Mars reprend avec beaucoup d'intensite.
Coincidence fortuite ? Durant cet ete, au terme de vingt ans de recherches,
une equipe de la Nasa a mis en evidence une forme anterieure de vie dans une
meteorite martienne. Il s'agit de microscopiques organismes unicellulaires,
cousins de nos bacteries : ils se trouvaient "prisonniers" d'une roche qui
fut ejectee de la surface de Mars il y a 15 millions d'annees et qui est
tombee dans les glaces de l'Antarctique voici 15.000 ans. Avant la fin de
1996, trois engins differents, equipes avec des experiences internationales,
devaient partir vers Mars; leurs arrivees "du cote des Martiens" etaient
prevues pour la seconde moitie de 1997.

Le lancement de la petite sonde americaine Mars Global Surveyor (1 tonne au
decollage) a eu lieu le 7 novembre dernier. Cette mission preparee en 26
mois et pour un cout de quelque 4,5 milliards de francs (belges) doit faire
oublier la panne brutale de son predecesseur : Mars Observer (2,5 tonnes)
est devenu muet le 22 aout 1993, alors qu'il etait dans l'ultime phase
d'approche de la planete rouge... Si tout se passe bien, Mars Global
Surveyor se placera, en septembre 1997, sur orbite polaire autour de Mars.
Durant deux annees, il doit proceder a une cartographie detaillee et
minutieuse de la surface martienne. En jouant au funambule avec le freinage
atmospherique, il va descendre graduellement jusqu'a l'altitude de 140 km
pour reveler des details de 2 a 3 m ! On espere garder le contact avec Mars
Global Surveyor jusqu'en 2003, car il servira a relayer les donnees d'engins
qu'on prevoit de faire arriver sur differents sites martiens.

Des images et des donnees inedites

1. La sonde russe Mars-96 devait s'envoler, dans le courant du mois de
novembre, du cosmodrome de Baikonour (Kazakhstan). Cette mission, preparee
depuis plusieurs annees par l'Institut de recherche cosmique (lki) de Moscou
et par l'Association Lavotchkine de Khimki (dans la banlieue moscovite),
avait pu etre sauvee avec l'aide financiere des Etats-Unis, de l'Allemagne
et de la France.

2. D'une masse de 6,2 tonnes, Mars-96, si son lancement n'avait pas echoue
le 16 novembre, aurait du se placer autour de Mars en septembre 1997. Elle
aurait fait descendre a sa surface deux stations scientifiques de 90 kg,
equipees d'une camera de television panoramique et a planter dans son sol
deux "penetrateurs" de 75 kg bourres d'instruments de mesure. Ainsi, sur
quatre sites de la planete rouge, les scientifiques s'attendaient a
recueillir, a la fin de 1997, des images et donnees inedites. La Belgique
etait presente avec deux experiences a bord de la plate-forme evoluant sur
orbite martienne. L'Institut d'aeronomie spatiale avait prevu d'analyser
avec l'instrument Spicam-S la composition et l'evolution de l'atmosphere de
Mars et d'etudier avec l'equipement Maremf le champ magnetique martien.

3. La sonde Mars Pathfinder de la Nasa a ete lancee du Cape Canaveral le 2
decembre et arrivera sur Mars en un temps record. Au terme d'une trajectoire
directe de 7 mois, elle doit se poser en juillet 1997 pres d'Ares Vallis.
Apres avoir ete freinee dans une coquille aerodynamique, puis par un enorme
parachute de forme conique, son contact avec le sol martien se fera tout en
douceur au moyen d"'air bags" ! Mars Pathfinder a ete realisee au moindre
cout, avec un budget de 6 milliards de francs (belges). Grace a une
miniaturisation poussee et aux materiaux legers, on a affaire a un engin
tres compact d'a peine 325 kg. Une structure en trois petales, qui sont
couverts de cellules solaires sera dotee de cameras, d'un spectrometre et
d'un seismometre, de senseurs meteo. Fixe sur l'un des petales, un
"Microrover" sera deploye pour evoluer de maniere autonome : ce
mini-vehicule electrique de 16 kg, a six roues motrices, que le Jet
Propulsion Laboratory a concu et baptise Sojourner sera alimente par un
panneau de cellules solaires, equipe d'une camera et d'un analyseur du sol.
En manoeuvrant Sojourner autour de Mars Pathfinder, la Nasa nous promet des
vues spectaculaires de la sonde dans un panorama insolite a quelque 200
millions de km de nous...

Par ailleurs, le Japon prepare une sonde de 300 kg pour l'exploration de
Mars. Baptisee Planet-B, cette sonde est realisee par la firme Nec et fait
largement appel aux ressources de la miniaturisation "made in Japan". Lancee
par la fusee a poudre M-Ven aout 1998, elle se satellisera autour de Mars en
1999. Concue pour fonctionner durant au moins deux annees Planet-B emportera
des experiences japonaises, americaines, canadiennes et suedoises pour
l'etude de l'atmosphere martienne et des influences du vent solaire.

Theo Pirard (Athena)


UN MEGA-ORDINATEUR CRAY POUR LE GROUPEMENT BELGE "ESPACE"
---------------------------------------------------------

Sur le plateau de la commune d'Uccle (Bruxelles - Belgique), sont regroupees
trois des dix institutions scientifiques federales qui font notre renom
international. Ces trois institutions ont un objectif commun : mieux
comprendre notre environnement, depuis la croute terrestre jusqu'a la voute
celeste, en passant par cette couche vitale de l'atmosphere.

Aux cotes de l'Observatoire royal de Belgique (etude des phenomenes
celestes, comportement du globe terrestre), on trouve, nes avec la
diversification des taches scientifiques, l'Institut royal meteorologique
(previsions du temps, influences sur le climat), puis l'Institut d'aeronomie
spatiale (etude de l'atmosphere, analyse de ses constituants et changements
d'ordre global). Les trois institutions, pour mener a bien leurs missions de
recherche scientifique et de service public, ont organise en commun une
infrastructure informatique au sein du groupement "Espace". 

Le 10 juillet dernier, le groupement "Espace" a presente sa derniere
acquisition : un mega-ordinateur du type Cray J916 ainsi qu'un ensemble de
serveurs et postes de travail specialises. Enferme dans une enceinte vitree,
dont la temperature et l'humidite sont controlees en permanence, le Cray
J916 est capable d'executer jusqu'a 1,6 milliard d'instructions de calcul
par seconde. Ce systeme tres performant va servir a creer des modeles sur la
deformation de l'ecorce terrestre, pour la simulation du rayonnement
spatial, pour l'amelioration des previsions meteorologiques, sur la
circulation de l'eau et de l'air ainsi que sur l'evolution des composants
chimiques dans l'atmosphere...

L'Institut d'aeronomie spatiale a presente l'un des produits qu'il obtient
avec le Cray J916. Dominique Fonteyn et Jean-Francois Muller, en
collaboration avec le scientifique danois Niels Larsen, ont realise une
animation qui montre l'effet combine des nuages stratospheriques polaires,
de la temperature et du chlore actif, resultat d'une serie de reaction
heterogenes (phase gazeuse, phase liquide et phase solide) sur les
modifications de l'ozone dans l'hemisphere Nord. Le resultat est un modele
anime en trois dimensions. 

Gaston Kockarts, chercheur a l'Institut d'aeronomie, insiste sur sa
complexite et sur son interet : "Cette animation demontre la necessite
d'avoir des moyens de calculs tres importants car, lorsque le modele tourne,
il utilise la quasi-totalite des ressources du Cray J916. Ce travail donnera
lieu a d 'importantes publications, car il n'y a pratiquement pas d'autre
modele incluant la microphysique des nuages stratospheriques de maniere
aussi detaillee. "

La presentation des performances du Cray J916 fut l'occasion d'une prise de
contact du ministre federal de la Politique scientifique avec les taches
respectives des trois institutions. Ivan Ylieff a pu constater comment cette
pepiniere de chercheurs arrivait a realiser des prouesses dans un contexte
de restrictions budgetaires. Paul Paquet, le directeur de l'Observatoire, a
souligne qu'on etait en train de redonner vie au telescope que Herge a pris
comme modele pour illustrer le voyage de Tintin sur la Lune. L'aide de la
Loterie nationale s'est averee precieuse pour financer (2,5 millions de
francs belges) l'installation d'une camera sensible (type Ccd) qui donne une
nouvelle jeunesse a ce telescope des annees 50. La phase suivante sera
l'automatisation des manoeuvres pour le pointage du telescope sur l'Univers.

Athena


ATHENA SUR MARS... DES 2001 ?
-----------------------------

Un ingenieur du Colorado, Robert Zubrin (*), reflechit, depuis plusieurs
annees, a des schemas et aux moyens pour aller travailler sur Mars. Les
expeditions martiennes qu'il concoit font appel a des technologies
disponibles et a un budget raisonnable... Le plus recent de ses travaux est
baptise projet Athena. Ce nom, qui n'est pas sans rappeler le programme
Apollo des premiers pas sur la Lune, s'explique par la mythologie : Athena
est ni plus ni moins la soeur de Mars, le dieu de la guerre ! Athena
symbolise l'intelligence : la premiere mission qui amenera l'Homme pres de
la Planete Rouge marquera les debuts de l'intelligence dans l'environnement
martien ! Le projet Athena consisterait en un voyage Terre-Mars-Terre a bord
d'un vaisseau de 26 tonnes dote d'une gravite artificielle. Deux vols de la
navette spatiale americaine et quatre lancements de la fusee russe Proton
serviraient a assembler autour de la Terre ce vaisseau pour deux
astronautes. Technologiquement, Athena pourrait etre pret pour un lancement
vers Mars en avril 2001. Arrive a destination en novembre, il resterait
durant une annee autour de Mars, pour revenir sur Terre en octobre 2003 ! Il
y aurait des observations detaillees du milieu martien ainsi que des
prelevements d'echantillons du sol a l'aide de robots telecommandes par
l'equipage d'Athena... Avec cette expedition, il ne serait donc pas question
pour l'Homme de marcher sur Mars. D'apres les estimations de Robert Zubrin,
ce projet ne devrait pas couter plus de 2,2 milliards de dollars, soit la
bagatelle de pres de 70 milliards de francs belges.

(*) Apres avoir travaille chez Martin-Marietta, Robert Zubrin a cree sa
propre societe, Pioneer Astronautics, pour concevoir des expeditions sur Mars.
(445 Union Boulevard, Suite 125, Lakewood, Colorado 80228. Telephone :
1-303-980-0890). 


VEGETATION LIVREE AU CNES
-------------------------

L'experience Vegetation sera lancee a bord du satellite Spot-4 au premier
trimestre 1998. Realisee par l'Aerospatiale a Cannes, cet instrument optique
a champ tres large assurera le suivi permanent de l'evolution de la
vegetation a l'echelle mondiale.

A partir de l'orbite heliosynchrone, les quatre cameras de l'instrument
effectueront une couverture globale de la Terre avec une resolution de 1 km
dans le visible, le proche et le moyen infrarouge, par fauchees d'environ
2.000 km. L'observation mondiale sera realisee avec une repetitivite quasi
journaliere, par stockage de donnees a bord et transmission vers une station
principale en Suede et des stations secondaires. Les produits seront
distribues a partir d'un centre de traitement mondial situe en Belgique.

Le programme a coute environ 600 MF dont la moitie a ete financee par la
Commission de l'Union Europeenne, le reste par la France, la Belgique, la
Suede et l'Italie. C'est la premiere fois que la Commission participe
directement au financement d'un programme spatial en raison de ses interets
sur l'agriculture. Si un instrument recurrent devait etre embarque sur le
satellite Spot-5 en 2002, il ne couterait qu'environ 200 millions de francs. 

Christian Lardier 


ORIGINE LOINTAINE POUR LES SURSAUTS GAMMA
-----------------------------------------

Ce pourrait etre la fin d'un long debat astrophysique : les sursauts gamma
enregistres par l'experience Balise du satellite Compton apparaissent a 95 %
correles avec les amas de galaxies du catalogue Abell. C'est la premiere
fois qu'une telle coincidence de position est mise en evidence entre les
deux populations. 

Selon les chercheurs americains et israeliens qui l'ont revelee sur un
echantillon de 136 sursauts, cela prouve que ces tres breves et energetiques
emissions sont de nature cosmologique. Tout indique meme que les sources des
eruptions gamma s'etaleraient jusqu'a une distance de 7 milliards
d'annees-lumiere. Une contribution de notre galaxie, la Voie lactee, semble
donc exclue, comme l'atteste par ailleurs un travail mene sur le millier de
sursauts detectes par l'observatoire Compton.


PHOTONS EXTREMES POUR MARKARIAN 421
-----------------------------------

Par deux fois coup sur coup, la galaxie active Markarian 421 a libere un
flux de photons d'un tera-electronvolt 10+12 eV), mille milliards de fois
plus energetiques donc que les grains de lumiere ordinaire. Les eruptions
ont ete enregistrees les 7 et 15 mai derniers par les detecteurs du Whipple
Observatory, en Arizona. La premiere a dure pres de 6 h. Au maximum de la
"crise", la galaxie Mrk 421 a vu sa luminosite multipliee par 50 et est
devenue la source la plus brillante du ciel dans ce rayonnement. La
manifestation suivante a atteint une intensite moitie moindre et a dure une
demi-heure. 

Tout cela suggere que la region physique d'emission du rayonnement est tres
restreinte. Elle s'etendrait sans doute sur moins de dix heures-lumiere,
I'equivalent du diametre de notre Systeme solaire. Une contrainte "de
taille" pour les modeles qui invoquent la presence d'un gigantesque trou
noir au coeur des galaxies actives.


MOLNYA NE LANCERA PAS IRS-1D
----------------------------

L'lnde a annule la commande d'une fusee russe Molnya pour le lancement de
son satellite de teledetection IRS-1D au second semestre 1997. Les
satellites IRS-7A et 1B avaient ete lances par des fusees russes Vostok en
1988 et 1991, tandis qu'lRS-1C le fut par une fusee Molnya en 1995. Mais
dorenavant, I'ISRO veut utiliser son lanceur national PSLV pour les
satellites en orbite polaire. En outre, la Russie devrait livrer les moteurs
cryogeniques destines au lanceur GSLV, au cours du premier trimestre 1997.


LANCEMENT DE ZEIA PAR START
---------------------------

Le satellite militaire russe Zeia, construit par la NPO PM de Krasnoiarsk
(Siberie), devrait etre lance en decembre par une fusee Start-1 (version a
quatre etages) depuis le nouveau cosmodrome de Svobodny (Extreme-Orient). Ce
mini-satellite de navigation, de geodesie et de liaisons-radio a ete realise
pour l'academie militaire "Mojaisk" de Saint-Petersbourg. Le premier tir
d'une fusee Start avait eu lieu le 25 mars 1993 de Plessetsk L'echec du 28
mars 1995 concernait une version a cinq etages Start-1.


LE SYSTEME COURSE ABANDONNE ?
-----------------------------

Le systeme de rendez-vous automatique Course utilise par les vaisseaux
Soyouz-TM et Progress-M pour rejoindre la station orbitale Mir pourrait etre
abandonne par la Russie. Il avait ete concu par la NPO Khartron (alias
Elektropribor de Kharkov) et etait produit en serie par l'usine Radiopribor
de Kiev. Or, la Russie ne peut plus l'acheter a l'Ukraine. Aussi, a partir
du vol de Soyouz TM27 en decembre 1997, le rendez-vous avec Mir serait
realise a l'aide d'un telemetre-laser selon la methode utilisee par
Soyouz-T13en 1985.


COSMONAUTES POUR LA STATION ALPHA
---------------------------------

La Cite des Etoiles a forme le premier groupe de cosmonautes destine a la
station orbitale internationale Alpha. Il se compose des pilotes militaires
Anatoli Soloviev (chef du groupe), Youri Malentchenko, Youri Onufrienko,
Vladimir Dejourov, Valery Korzoun, Salijan Charipov, ainsi que des
ingenieurs civils Serguei Krikalev, Mikhail Tiourine et Nadejda Koujeinaya. 


REPORT DE PLUTO EXPRESS
-----------------------

La NASA a encore repousse le projet de sonde Pluto Express car elle estime
que le lancement par une fusee Proton couterait trop cher. La sonde devra
encore "maigrir" pour atteindre un poids inferieur a 140 kg. Elle pourra
alors etre lancee par une fusee MedLite ou une Molnya-M. En attendant, une
nouvelle mission pourrait etre decidee a la recherche d'une vie hypothetique
sur Europa (satellite de Jupiter). 


ERRATA:

Nous reproduisons un article paru dans notre precedent numero, car plusieurs
fautes de typographie l'avaient passablement corrompu et rendu difficilement
comprehensible... Revoici donc cet article.

JUMELLES GEANTES
----------------

Toujours plus fort pour Roger Angel: l'astronome du Steward Observatory
s'apprete a couler le plus grand miroir rigide d'une seule piece jamais
realise ! s'agit du premier des deux reflecteurs en "nid d'abeilles" de 17
tonnes et 8,4 m de diametre qui equiperont les jumelles geantes LBT (Large
Binocular Telescope) qu'Americains et Italiens construisent sur le mont
Graham, en Arizona. A la fin du mois, un four tournant charge de verre
borosilicate sera progressivement porte a 1.000 degres C pour permettre au
miroir en fusion d'acquerir sa forme et sa concavite, tandis que 1700 noyaux
de ceramique disposes au fond "formeront" les alveoles. Duree de
l'operation, refroidissement compris: quatre mois. Avec ses deux optiques
accolees sur une meme monture, le LBT s'annonce comme un serieux concurrent
des Keck, VLT, Gemini et autres instruments geants dans le monde. 


|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
|||  Les noms de : SPACE NEWS INNET, SPACE NEWS INTERNATIONAL, SPN  |||
|||  Productions, Forum Espace, sont proteges par copyright.        |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Space News est  sponsorise  par  TELE-satellit,  le  magazine  |||
|||  international  du   satellite :  http://www.TELE-satellit.com  |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||           Space News InNet est present sur le Web :             |||
|||               http://www.sat-net.com/space-news                 |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||     Liste de discussion de Space News InNet : Forum Espace      |||
|||   Inscription gratuite sur  http://www.sat-net.com/space-news   |||
|||        ou transmettez un mail a : Majordomo@tags1.dn.net        |||
|||   comportant uniquement le texte : subscribe sat-forum-espace   |||
|||  -------------------------------------------------------------  |||
|||  Ed. resp: Jean Etienne, Belgique (Europe) etiennj@interpac.be  |||
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||J&M remember|||||



[Other mailing lists]